×
google news

Contrat Madagascar-Predator: 5 Millions d’Euros

En décembre 2021, l’Agence nationale antifraude (ANAF) de Madagascar a conclu un accord de 4,95 millions d’euros avec l’entreprise britannique Signum Intelligence Ltd, réputée pour sa gamme de matériel de cybersurveillance, notamment le logiciel espion Predator. Le contrat de trente pages, que Le Monde a pu consulter, propose une prestation sur trois ans, avec un soutien technique.

L’accord a été financé via une ligne de crédit provenant du budget de la présidence de la République. Selon le rapport de l’agence à la Commission des marchés publics, cette transaction devait « rester confidentielle » et concernait « la fourniture d’équipements techniques spécifiques pour l’investigation dans le cadre de la sécurité nationale ».

Cependant, cette « sécurité nationale » ne figure pas parmi les attributions officielles de l’ANAF. Une affirmation que confirme son directeur, le général à la retraite et ancien chef d’état-major, Nirinjatovo Voahangy Andriamanalinarivo : « Notre mission consiste à démanteler les réseaux de corruption liés au commerce illégal des richesses de Madagascar, qu’il s’agisse de trafic d’or ou d’espèces protégées. Nous n’intervenons pas dans le domaine de la sécurité nationale. L’équipement n’était pas destiné à nous, il a été transféré à la présidence », explique-t-il.

L’ANAF, qui compte environ 70 fonctionnaires issus de la gendarmerie, de la police, des douanes, du ministère de la justice, etc., ne dispose d’aucun expert en mesure de manipuler les outils de cyberespionnage tels que Predator.

L’agence a été fondée en janvier 2021 et son fonctionnement est supervisé directement par le président Andry Rajoelina. Ses locaux se trouvent au sein du complexe du palais présidentiel à Iavoloha, ce qui facilite les envois discrets. Contrairement aux autres organisations publiques visant à combattre la corruption et la fraude, l’agence, dont le rôle principal est de « surveiller et d’organiser les services de l’Etat en charge de la lutte contre la fraude » se distingue par sa discrétion et n’a publié aucun rapport durant les trois dernières années. Le seul partenariat rapporté a été établi avec le ministère des Mines en mai, pour lutter contre le trafic d’or.

Le contrat entre l’ANAF et Signum Intelligence prouve que, après avoir pris contact avec la société française Nexa fin 2020, laquelle était alors en charge de la vente du logiciel d’espionnage Predator, les autorités malgaches ont officialisé leur projet avec la société britannique vers la fin de l’année 2021. Cette information avait été révélée en octobre 2023 par le site d’information Mediapart ainsi que par le consortium de journalistes d’investigation European Investigative Collaborations (EIC) dans le cadre de l’enquête « Predator files ».

Pour lire la suite de cet article, il faut être abonné. Il reste 56.67% à découvrir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1067
Actualité

« Kagame mène Présidentielle Rwanda avec 99,15% »

16 juillet 2024
L'issue du plébiscite pour le président rwandais, Paul Kagame, semblait se définir le lundi 15 juillet. D'après les résultats partiaux annoncés par la commission électorale, Paul Kagame aurait obtenu 99,15%…
example 1066
Actualité

Arrestations en Irlande suite violences anti-immigration

16 juillet 2024
Le lundi 15 juillet, à Dublin (Irlande), quinze individus ont été arrêtés lors de conflits entre les forces de l'ordre et des contestataires anti-immigration sur un lieu de construction d'un…