×
google news

« Ukraine et Gaza: Mandat Karim Khan CPI »

Karim Khan, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), soutient souvent que son bureau ne peut être jugé que par le droit, Dieu ou l’histoire. Le 20 mai, il a sollicité des mandats d’arrêt contre Benyamin Nétanyahou, le Premier ministre israélien, son ministre de la défense et trois dirigeants politiques et militaires du Hamas, un acte qui marquera son bilan, quel que soit son résultat. Lors d’une récente intervention le 14 mai devant le Conseil de sécurité des Nations unies à New York, le Britannique a reconnu la présence de forces puissantes et influentes surnommées « Goliath ». Il présentait le rapport biannuel de l’enquête sur la Libye, lancée quelques mois avant la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, un événement souvent utilisé par les diplomates pour exprimer leurs vues sur la justice internationale et la Cour en particulier.

Ce jour-là, Vassily Nebenzia, l’ambassadeur russe, utilise des mots durs pour critiquer une « institution de marionnettes qui sert clairement les intérêts des pays occidentaux ». Il reproche au procureur de succomber aux intimidations de politiciens américains qui, dans une lettre publique, sont contre l’enquête visant des officiels israéliens. En défiant la critique, Karim Khan riposte que rien ne bloquera les enquêtes de son bureau, y compris les « mandats d’arrêt de la Fédération de Russie » contre lui et d’autres juges en réaction à l’accusation portée contre le président russe, Vladimir Poutine, en mars 2023. À la Cour de La Haye, dès l’automne, on lui a suggéré de « remplacer sa Bentley par une voiture blindée », témoigne un travailleur du tribunal. Outre les pressions russes, Israël a mis la pression ces derniers temps également. Vers le début du mois de mai, alors qu’il prévoit d’accuser Benyamin Netanyahu, Karim Khan met en garde contre toute tentative de faire obstacle à la justice. Des actions qui pourraient valoir jusqu’à cinq ans de prison.
« Une prison pratiquement vide ».

Depuis sa création en 2002, la Cour Internationale pour le traitement des auteur de génocide, crimes contre l’humanité, crimes de guerre et d’agression a été la cible d’innombrables tentatives d’influence de la part des différents États. Les procédures menées par la Cour sont extrêmement délicates par nature, ce qui incite les États à vouloir intervenir dans ses enquêtes. Israël, les États-Unis et la Russie, qui ne font pas partie de la CPI, ont notamment eu recours à des menaces brutales. Fondée par un traité adopté en 1998 et ratifié par 124 États, la Cour a rarement démontré une autorité véritable. L’anglais Karim Khan vise à rétablir les normes en vigueur. « Je vous avais prévenus », a-t-il déclaré de manière implicite le 20 mai, en révélant qu’il avait demandé l’émission de mandats d’arrêt contre des responsables israéliens et palestiniens.
Il reste encore 65.87% de cet article à découvrir pour ceux qui ont souscrit un abonnement.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1048
Actualité

Roumanie double quotas abattage ours

15 juillet 2024
Dans les jours suivant le décès tragique d'une promeneuse emportée par un ours, le gouvernement roumain a pris une décision radicale. Le lundi 15 juillet, la législation permettant l'extermination d'approximativement…
example 1047
Actualité

« Giroud quitte l’équipe de France »

15 juillet 2024
Olivier Giroud, l'attaquant français le plus prolifique de l'histoire des Bleus, a officiellement annoncé lundi 15 juillet qu'il faisait ses adieux à l'équipe nationale. Giroud, qui prévoit de jouer pour…
example 1045
Actualité

« Attentat contre Trump: Enquête et Convention Républicaine »

15 juillet 2024
La diffusion en direct a été présentée par plusieurs contributeurs, dont Laurent Borredon, Cécile Bouanchaud, Pierre Bouvier, Minh Dréan, Jacky Goldberg, Solène L’Hénoret et Ramzy Bensaadi (photographies). - L'ex-chef d'État…
example 1044
Actualité

« Le groupe criminel des Grignard a été révélé »

15 juillet 2024
Odile Eisenstein, une chimiste française retraitée du CNRS, se remémore un jour précis en mai 2015. Elle venait d'être élue à l'Académie norvégienne des sciences et des lettres et l'Université…