×
google news

« Alerte Unicef: Guerre Israël-Hamas impacte enfants »

L’Aïd a vu des personnes déplacées du sud du Liban rentrer temporairement chez elles, suite à une annonce des autorités libanaises. Parmi les localités où les retours ont été observés, Naqoura, une ville côtière près de la frontière israélienne, a été notée. Les hostilités liées au conflit entre Israël et le Hamas ont provoqué le déplacement de plus de 95 000 individus au Liban, comme l’indique l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Le Hezbollah soutenu par l’Iran, en réponse à son allié palestinien, a régulièrement affronté l’armée israélienne depuis le début de la guerre à Gaza. Plus de 470 personnes ont perdu la vie au Liban au cours des huit mois de violences, dont une majorité étaient des combattants du mouvement islamiste libanais et 92 civils, selon les chiffres de l’Agence France-Presse (AFP). Du côté israélien, au moins 15 militaires et 11 civils ont perdu la vie, d’après les informations israéliennes. Des dizaines de milliers de personnes ont été déplacées de part et d’autre de la frontière.

La municipalité de Naqoura au Liban a indiqué avoir collaboré avec l’armée libanaise pour permettre aux résidents de visiter le cimetière et la mosquée pendant deux heures lors de l’Aïd, qui a commencé lundi pour de nombreux musulmans chiites du Liban. Selon un correspondant de l’AFP, des femmes ont été vues réconfortant les unes les autres devant plusieurs tombes ornées de fleurs et de grandes photos des défunts, y compris des combattants du Hezbollah.

La semaine passée, le Hezbollah a amplifié ses assauts contre le nord d’Israël, suite à la perte d’un de ses dirigeants lors d’une attaque aérienne israélienne. ANI, l’agence de nouvelles d’état du Liban, a rapporté que le territoire sud du pays était la cible de bombardements israéliens pendant le week-end, y compris une offensive mortelle le lundi. Plus tard, le Hezbollah a annoncé qu’un de ses militants avait perdu la vie.

Comme d’autres résidents soutenant le Hezbollah et le groupe pro-syrien Amal, Abbas Awada, maire de la ville de Naqoura, a qualifié « d’attaques lâches » celles qui étaient dirigées contre sa ville. La semaine dernière, une attaque attribuée à Israël a causé la mort d’un membre du service de l’eau public de la région. Hassan Ezzedine, membre du parlement du Hezbollah, qui était présent pour la prière à la mosquée de Naqoura, pense que cet afflux est un message : « Nous possédons cette terre et nous ne la laisserons pas», ajoutant que «Nous soutenons cette résistance [le Hezbollah], car c’est elle qui assure notre protection, notre défense. »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 959
Actualité

« La chenille : symbole du vivre-ensemble »

14 juillet 2024
Le dimanche 7 juillet à midi, une scène inhabituelle a eu lieu dans un wagon du métro de Paris : des passagers énergiques ont improvisé une chenille, manœuvrant entre leurs…
example 957
Actualité

« Savoir sur Thomas Crooks, attaquant Trump »

14 juillet 2024
Le samedi 13 juillet, peu après 18 heures (minuit à Paris), une tentative d'assassinat a visé l'ex-chef d'état américain, Donald Trump, lors d'un rassemblement public à Butler, en Pennsylvanie, près…