×
google news

« Retour de Laurent Baffie sur Instagram »

Faites attention, certaines oreilles pourraient souffrir. « Est-ce que la salope est là ? » La dame du comptoir de la viande se retourne (elle s’est apparemment reconnue) avec un sourire éclatant. « Oh! Comment vas-tu, Lolo? » répond-elle au client (qui semble être un habitué) avant de l’embrasser. Une vidéo de quarante secondes mise en ligne le 1er juin a déjà attiré l’attention de 1,2 million d’internautes. Derrière la caméra cachée dans des lunettes de soleil noires, Laurent Baffie présente un moment d’amitié surprenant chez le boucher.

Depuis septembre, l’ancien bras droit de Thierry Ardisson, fondateur de la profession de sniper à la télévision, a revisité le concept de la caméra cachée sur son compte Instagram. Son initiative est bien accueillie ; le mardi 11 juin, il a célébré le premier million d’abonnés. Que ce soit dans la rue, à Roland-Garros, sur les terrasses des cafés, ou dans les commerces locaux, Laurent Baffie taquine, insulte, s’incruste, papote et joue sur les nerfs des Français.

Ceux qui ont connu l’ancien temps se souviennent de ces premiers micro-trottoirs effectués dans les années 1990. Un jeune homme portant une veste en cuir noire posait aux passants des questions excentriques comme « Que pensez-vous des prêtres qui se marient entre eux? » ou « Etes-vous favorable au massacre des bébés phoques pour confectionner des smokings pour enfants? ». Derrière l’humour un peu rudimentaire, ces vidéos reflètent l’état d’esprit de la société de l’époque sur des sujets tels que le bien-être animal, l’homosexualité ou même la pédocriminalité (un jeune homme confesse devant sa petite amie qu’il a été victime d’attouchements de la part d’un prêtre qu’il considérait comme un père).

Trois décennies plus tard, le style reste le même, mais la personne est maintenant reconnue. Que ce soit caché derrière sa casquette, dans sa veste rouge de vendeur Darty, ou épinglé par un brassard de policier, les réactions sont toujours les mêmes – d’abord la surprise, parfois l’irritation, suivie de cette compréhension, ce rire incontrôlable: « Ah, c’est Baffie! J’aime ce que vous faites. Vous êtes incroyable. » « Je ne suis pas ici pour les flatteries d’une idiote qui ne sait pas conjuger », répond-il à une jeune femme en fou rire. Étrangement, cela apporte un certain réconfort, une confiance en l’humanité, lorsqu’on voit à quel point les gens sont heureux d’être raillés, en attente de la prochaine blague qui les fera rire.

Les Français amicaux

Une jeune femme, cependant, ne l’a pas reconnu. Tandis qu’elle jette des bouteilles en verre dans une benne, elle accepte de faire la bise à cet homme excentrique qui la salue comme une vieille connaissance: « Je ne voulais pas vous offenser. Je ne suis pas douée pour me rappeler des visages. Vous pourriez très bien être mon père, il est parti quand j’avais trois ans, » dit-elle avec un sourire légèrement blessé.

Seuls les abonnés peuvent lire le reste de l’article, qui constitue 35.42% du texte total.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 869
Actualité

« JO: Inabordables et Économiquement Intenables »

13 juillet 2024
Les Jeux Olympiques modernes, qui ont commencé modestement en 1896, ont rapidement gagné en envergure, faisant monter les coûts pour les villes organisatrices au-delà d'une simple compétition sportive. En 1936,…
example 867
Actualité

« Direct: Dernières Nouvelles Guerre Ukraine »

13 juillet 2024
C'est avec l'aide de Minh Dréan, Pierre Bouvier, Cécile Bouanchaud, Anna Villechenon, Glenn Cloarec et Agnès Gautheron que cette émission en direct a été animée. Nous vous invitons à lire…