×
google news

« Wilders’ Extrême Droite Dirige Immigration Hollandaise »

En une première historique, le gouvernement néerlandais accueillera cinq ministres de l’extrême droite. Le Parti de la Liberté (PVV), sous la direction du populiste Geert Wilders, victorieux des élections de 2023, a achevé des négociations prolongées avec ses trois alliés et a révélé son gouvernement de type « extraparlementaire » le mardi 11 juin. Bien que Wilders ne dirigera pas directement ce gouvernement, il envisage de dictater la politique.

Geert Wilders, satisfait, a annoncé la conclusion des négociations de près de sept mois le mardi après-midi. Les négociations se sont terminées le 15 mai avec la déclaration d’une coalition entre le Parti Populaire pour la Liberté et la Démocratie (VVD), le Nouveau Contrat Social (NSC) et le Mouvement Citoyen Agricole (BBB).

Des seize ministres et douze secrétaires d’État du gouvernement dirigé par Dirk Schoof, un haut fonctionnaire et ancien chef des services antiterroristes, Gidi Markuszower est notamment sous les projecteurs. Anciennement inquiété pour possession illégale d’arme et soupçonné d’avoir fourni des informations aux services de renseignements israéliens, le Mossad, Markuszower sera ministre de l’immigration. Élu depuis 2017, il a été réprimandé en 2021 par la présidente de l’Assemblée pour son appel à la mise en place d’un tribunal pour juger ceux en charge de la politique d’immigration, qu’il qualifiait de « crime contre le peuple néerlandais » et de « politique aux frontières ouvertes ruinant le pays ».

Le plan de la coalition propose « le régime le plus rigoureux » pour le droit d’asile, avec une « loi d’urgence » destinée à suspendre les demandes pendant deux ans. L’attribution des demandeurs d’asile à toutes les municipalités, conçue pour prévenir la surpopulation dans les centres d’accueil, sera révoquée, bien qu’elle ait été promulguée par le parti libéral, désormais partenaire de M. Wilders.

Ministre libéral de la défense

Le PVV contrôlera quatre autres ministères : la santé publique, l’économie, les infrastructures et la coopération. Le budget de ce dernier ministère devrait être réduit chaque année de 2,4 milliards d’euros. En 2023, il se chiffrait à 3,6 milliards d’euros, et le gouvernement sortant avait prévu de l’augmenter de 300 millions en 2024 et de 500 millions systématiquement à partir de 2025.

Pour le ministère de la santé, Geert Wilders a nommé Fleur Agema, députée depuis 2006 et l’une des rares collaboratrices du PVV, un parti sans structure solide et sans membres. Fervente défenseure des personnes âgées, Fleur Agema a notamment combattu des droits qu’elle estime accordés aux prisonniers, alors que les personnes âgées n’en bénéficieraient pas.

Il reste 49,08 % de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1014
Actualité

« Projet de gouvernement réussi en 1899 »

15 juillet 2024
Le 22 juin 1899, pendant l'agitation de l'affaire Dreyfus, Pierre Waldeck-Rousseau, un républicain modéré et disciple de Léon Gambetta, a formé un gouvernement dit de "défense républicaine". Celui-ci comprenait non…
example 1012
Actualité

« Festival Couthures: Réflexions sur la Mort »

15 juillet 2024
Lors du dernier jour du Festival international du journalisme à Couthures-sur-Garonne, une série de conversations et de conférences a abordé un sujet aussi délicat qu'intriguant : la mort. Comme le…
example 1011
Actualité

« Élection présidentielle rwandaise courue d’avance »

15 juillet 2024
Évaluer les possibilités de réussite d'un candidat à partir de la foule présente à ses réunions électorales comprend généralement une importante zone d'incertitude. Mais au Rwanda, avant les élections présidentielles…