×
google news

Belgo-Rwandais condamné à 25 ans

Emmanuel Nkunduwimye, un Belgo-Rwandais de 65 ans, a été reconnu coupable de crimes de guerre et de génocide par la cour d’assises de Bruxelles le lundi 10 juin, et a été condamné à une peine de vingt-cinq ans de prison. Il a été jugé pour son rôle dans le génocide rwandais qui a eu lieu entre avril et juillet 1994 et a coûté la vie à au moins 800 000 personnes, principalement dans la minorité tutsi et parmi les Hutu modérés, selon les chiffres de l’ONU.

Il a été arrêté en Belgique en 2011 et était en avril 1994, au moment du début du génocide, l’exploitant d’un garage à Amgar, Kigali. Ce garage était situé dans un complexe où de nombreux massacres ont été commis par les miliciens Interahamwe, des extrémistes hutu. Nkunduwimye était un proche de plusieurs de leurs chefs, dont Georges Rutaganda qui a été condamné à une peine de prison à vie par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) à Arusha et qui est mort en 2010.

L’accusation a soutenu que Nkunduwimye, sachant ce qui se passait, a fourni son aide aux chefs miliciens. Il a été jugé pour une série de meurtres et pour le viol d’une femme tutsi suivi d’une tentative de meurtre. Bien que le parquet fédéral ait demandé une peine de trente ans, il a été condamné à vingt-cinq ans. Nkunduwimye a nié tous les faits et sa défense a demandé son acquittement, en invoquant notamment l’incertitude quant à la crédibilité des témoins à l’encontre.

Lors du jugement, l’individu mis en accusation a été clairement reconnu par la victime de viol qui a témoignée en session privée. Le procès d’Emmanuel Nkunduwimye représentait la septième session d’assise depuis 2001 en lien avec ledit génocide, qui s’est tenue en Belgique. Grâce à la « juridiction universelle » de ses tribunaux, Bruxelles a la capacité de poursuivre et de juger les auteurs présumés de crimes humanitaires internationaux commis hors territoire. En décembre 2023, Séraphin Twahirwa avait précédemment été reconnu coupable et condamné à la réclusion à perpétuité pour une série de meurtres et de viols commis par lui-même ou par les miliciens Interahamwe sous son commandement à Kigali entre avril et juillet 1994.
Réutiliser ce contenu n’est pas interdit.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1739
Actualité

« Scientifiques Contre Montée Extrême Droite »

26 juin 2024
Nous, en tant que scientifiques de diverses disciplines, sollicitons une mobilisation collective et académique pour lutter contre l'extrémisme de droite. Il est crucial que ce mouvement soit reflété non seulement…
example 1732
Actualité

« Échange de 90 prisonniers Ukraine-Russie »

25 juin 2024
Ce direct a été animé par Cécile Bouanchaud, Marie Pouzadoux, Anna Villechenon, Charlotte Herzog et Dorian Jullien. Découvrez tous nos articles, études et reportages sur le conflit en Ukraine. Le…
example 1731
Actualité

Ex-ministre russe poursuivi par Cour pénale

25 juin 2024
Valeri Guerassimov, chef d'état-major de l'armée russe, et Sergueï Choïgou, ancien ministre de la défense, sont maintenant sous le microscope de la Cour pénale internationale (CPI). En date du lundi…