×
google news

« Élections: Recul extrême droite nordiques »

Au cours des dernières années, la droite radicale semblait dominer inévitablement le nord de l’Europe. Toutefois, cela a changé en octobre 2022, lorsque les démocrates suédois, qui étaient arrivés deuxièmes aux élections législatives un mois plus tôt avec 20,5% des voix, ont conclu un accord de coalition avec la droite libérale conservatrice. Huit mois plus tard, en juin 2023, les Finlandais authentiques ont rejoint le gouvernement à Helsinki, et au Danemark, le parti populaire a réussi à mettre en place sa politique d’immigration, soutenue même par les sociaux-démocrates.

Pourtant, le dimanche soir du 9 juin, cet élan s’est arrêté. Tandis que dans d’autres régions de l’Europe, les partis nationalistes célébraient la victoire, ils ont été défaits dans les pays nordiques, balayés par la gauche. En conséquence, la gauche a remporté un succès significatif en Suède, en Finlande et au Danemark. Jonas Sjöstedt, le chef du parti de gauche suédois, a salué ce résultat en le qualifiant de « rayon d’espoir » pour l’Europe, tandis que Magdalena Andersson, la leader des sociaux-démocrates, dont le parti a été victorieux, a exprimé sa satisfaction face à l’intensification de la « vague de gauche » en Suède.

La défaite a été particulièrement dévastatrice pour les démocrates suédois (SD), qui étaient soutenus par 18 à 20% des intentions de vote depuis des mois dans les sondages. Le parti de Jimmie Akesson avait obtenu 15,3 % aux élections européennes en 2019. Depuis sa fondation en 1988, ce parti d’origine néo-nazie s’est renforcé à chaque élection.

Les SD ont réussi à garder leurs trois sièges au Parlement européen avec 13,2% des votes dimanche, cependant ils se retrouvent à la quatrième place, devancés par leur principal adversaire, le Parti Vert, qui a obtenu son meilleur résultat aux élections européennes avec 13,8% des votes. Ce résultat est un message destiné au gouvernement qui a continué à atténuer les engagements du pays en matière de lutte contre le réchauffement climatique et de protection de l’environnement. « Les Suédois démontrent qu’ils souhaitent une politique en accord avec les conclusions scientifiques » a déclaré Alice Bah Kuhnke, la meneuse des Verts.

A l’opposé, Jimmie Akesson a indiqué que son parti allait « revoir les résultats et essayer de comprendre pourquoi [ils] ne [progressaient] pas ». Mais il a déjà porté une accusation : « C’est la campagne électorale la plus bizarre à laquelle j’aie pris part », a-t-il affirmé, avec une mine sombre, déclarant que « le mois de mai a été particulièrement dur pour [son] parti ». Charlie Weimers, tête de liste des SD, cite un « effet ‘Kalla Fakta' », en référence à l’émission d’investigation de TV4, qui avait révélé le 14 mai que le service de communication du parti hébergeait une usine de trolls qui animaient des comptes anonymes sur les médias sociaux.

60,27% de cet article reste à lire. Le reste est exclusivement réservé pour les abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1732
Actualité

« Échange de 90 prisonniers Ukraine-Russie »

25 juin 2024
Ce direct a été animé par Cécile Bouanchaud, Marie Pouzadoux, Anna Villechenon, Charlotte Herzog et Dorian Jullien. Découvrez tous nos articles, études et reportages sur le conflit en Ukraine. Le…
example 1731
Actualité

Ex-ministre russe poursuivi par Cour pénale

25 juin 2024
Valeri Guerassimov, chef d'état-major de l'armée russe, et Sergueï Choïgou, ancien ministre de la défense, sont maintenant sous le microscope de la Cour pénale internationale (CPI). En date du lundi…
example 1730
Actualité

« Destruction méthodique des médias à Gaza »

25 juin 2024
Le 12 novembre 2023, à 11 h 39 précisément, toutes les images en temps réel de Gaza disparaissent, l'Agence France-Presse (AFP) perd son signal juste quand l'armée israélienne commence son…
example 1727
Actualité

L’extrême droite courtise futures élites économiques

25 juin 2024
À HEC Paris, une ambiance d'anticipation régnait à l'entrée de l'amphi Bellon, où une foule d'étudiants se rassemblait, suggérant un événement spectaculaire en perspective. L'accueil exceptionnel qui comprenait des agents…