×
google news

Israël libère quatre otages à Gaza

Avec une rare intensité, l’armée israélienne a exécuté un raid d’envergure dans les régions centrales de Gaza, le samedi 6 juin, dans le but de libérer quatre captifs détenus par le Hamas. Cette intervention, qui a été planifiée sur plusieurs semaines, a été menée avec le soutien aérien dans une zone résidentielle fortement peuplée. Selon un représentant de l’hôpital Al-Aqsa de Deir El-Balah cité par Associated Press, au moins 94 décès, dont des enfants, et plus de 100 blessés ont été transportés à l’hôpital. Ce chiffre tragique, toujours en cours de confirmation, placerait ce raid parmi les opérations les plus mortelles depuis le début du conflit. Plus tôt dans l’après-midi, le ministère de la santé dans la bande, où l’administration du Hamas continue de s’effondrer, avait rapporté au moins 55 morts.

En début d’après-midi, alors que la chaleur de Shabbat devenait de plus en plus intense, l’annonce de la libération de Noa Argamani, Almog Meir Jan, Andrey Kozlov et Shlomi Ziv a provoqué un soupir de soulagement à travers tout Israël, même les baigneurs de la plage de Tel Aviv se sont levés pour applaudir. Les forces spéciales israéliennes se sont infiltrées dans deux bâtiments où les otages étaient détenus à l’air libre et non dans des tunnels, près d’un grand nombre de civils, selon les rapports de l’armée.

Dans ces constructions et les ruelles adjacentes, des échanges de tirs ont été rapportés. Pendant leur retraite, un véhicule des forces spéciales a été arrêté, provoquant des bombardements intensifs pour faciliter l’évacuation des passagers. Un officier d’une unité spéciale de la police israélienne a perdu la vie. Le département d’information du Hamas a signalé pour sa part 210 décès dans le camp de Nousseirat, où les otages ont été libérés.

Depuis plusieurs semaines, les forces israéliennes planifiaient ce type de raid. D’après la station radio militaire, le déplacement de la 98e division dans les camps de réfugiés de Bureij et Nousseirat en début de semaine ne visait pas à lancer une autre attaque ou une grande opération pour démanteler les brigades du Hamas encore largement intactes dans la région. En fait, ces troupes préparaient ce sauvetage, le principal objectif de leur déploiement. Les quatre otages ont été examinés dans un hôpital israélien où leurs familles devaient les rejoindre après 246 jours de captivité.

Tous ont été pris en otage lors du festival de musique électronique Nova qui se déroulait le 7 octobre 2023 à une dizaine de kilomètres du lieu du raid de samedi. Une vallée couverte de terre avec des groupes d’eucalyptus offrait une vue sur le camp de réfugiés de Gaza, Bureij, derrière les fortifications israéliennes encerclant l’enclave palestinienne. Environ 3 000 danseurs ont été surpris par les commandos du Hamas tôt le matin, et 364 ont été tués – soit plus d’un quart du nombre total de victimes de l’attaque du Hamas. Plus de quarante ont été enlevés.

Il reste encore 66.88% de l’article à consulter. La suite est exclusivement accessible aux personnes abonnées.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 832
Actualité

Hamas demande aux USA pression Israël

13 juin 2024
Ce live a été animé par Marie Slavicek, Anna Villechenon, Romain Del Bello, Gabriel Coutagne, Jean-Philippe Lefief, Charlotte Herzog, Glenn Cloarec, Solène L’Hénoret et Louise Vallée, et les photos ont…
example 829
Actualité

« Macron admet erreurs sur logement jeunes »

13 juin 2024
Lors de sa récente conférence de presse à Paris, le chef de l’Etat, Emmanuel Macron, a admis sans hésitation que son gouvernement n’avait pas suffisamment progressé en matière de logement…