×
google news

« Beauvais Aéroport: L’Accélérateur d’Europe vers l’Est »

Depuis l’extérieur, les structures bleues de l’aéroport de Beauvais-Tillé n’apparaissent pas particulièrement impressionnantes ou attrayantes. Ces bâtiments à la façade ondulée ressemblent à des entrepôts égarés dans la campagne. L’intérieur, avec ses deux terminaux, ne stimule pas non plus l’imagination. Ce n’est pas un endroit où vous trouverez des boutiques haut de gamme, des fauteuils confortables, des salons luxueux ou des voitures électriques en abondance. C’est compréhensible, car cet aéroport, situé dans l’Oise, à une centaine de kilomètres au nord de Paris, accueille uniquement des vols à bas coût principalement destinés à l’Europe. Le voyage y est minimaliste, en voiture ou en bus, avec le moins de bagages possible, à l’image du coût des billets et des équipements disponibles.

La véritable offre de cet endroit est de faciliter le déplacement à travers le continent sans vider son portefeuille. Ceci est devenu encore plus possible avec l’expansion de l’Union européenne (UE) vers l’est. Au cours des vingt dernières années, cet aéroport est devenu le neuvième en France en termes de trafic passagers et continue de se développer rapidement. En 2024, il est prévu d’accueillir plus de 6 millions de passagers, contre 4,6 millions en 2022.

Cette transformation historique a commencé en 1997 avec la libéralisation du transport aérien. Dès lors, toute entreprise basée dans l’UE peut librement choisir ses destinations. Voyant une opportunité lucrative, Ryanair, la compagnie irlandaise, commence immédiatement à chercher des lieux pour s’établir. En France, elle n’a pas hésité à choisir l’aérodrome de Beauvais, qui possède une piste de 2400 mètres de long et 45 de large, respectant ainsi les normes fixées par l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, ce lieu a été le point de départ de bombardiers allemands en direction de l’Angleterre avant d’accueillir des avions alliés puis de redevenir un aéroport civil dans les années 1950, avec des vols vers la Grande-Bretagne.

Le commerce a progressé lentement pendant deux décennies, mais lorsque Ryanair a montré de l’intérêt, l’aérodrome était en déclin, en raison de la concurrence de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle qui a ouvert ses portes en 1974. « En 1996, Beauvais n’accueillait plus que 60 000 passagers par an », explique Philippe Trubert, directeur du Syndicat mixte de Beauvais-Tillé, l’entité qui possède l’aérodrome. « Il était presque à l’arrêt. » Cependant, l’arrivée de Ryanair en mai 1997 a inversé la tendance : la compagnie irlandaise, qui assure aujourd’hui 80% du trafic de l’aéroport, a connu un succès instantané. À partir de 2000, Beauvais accueille déjà 387 000 passagers par an, avec 4 500 mouvements, c’est-à-dire des décollages et atterrissages.

Il vous faut encore parcourir 76.8% de cet article. La lecture complète est exclusivement à la disposition des personnes abonnées.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1425
Actualité

« Diplomates français visés par pirates russes »

21 juin 2024
Selon un rapport récent de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi), depuis 2021, un rassemblement de hackers associé à l'agence de renseignement russe (SVR) a lancé une…
example 1424
Actualité

Campagne contre l’AfD allemand intensifie

21 juin 2024
La question de savoir si le parti d'extrême droite Alternative pour l'Allemagne (AfD) doit être interdit a été soulevée depuis longtemps. Cependant, les élections européennes ont ravivé cette question. L'AfD…
example 1423
Actualité

Sheinbaum forme gouvernement, rassure marchés mexicains

21 juin 2024
La présidente élue du Mexique, Claudia Sheinbaum, qui assumera ses responsabilités le premier du mois d'octobre, a dévoilé jeudi 20 juin les six premiers noms qui composeront son cabinet. Trois…