×
google news

« Arrestation d’un Français à Moscou: Escalade Russe »

Dans le contexte d’une tension intense entre Paris et Moscou, l’arrestation de Laurent Vinatier, ressortissant français, à Moscou le jeudi 6 juin s’apparente à une crise diplomatique qui risque d’exacerber davantage le lien déjà tendu entre les deux nations. Cette situation a été abordée par le Président français, Emmanuel Macron, lors de son intervention télévisée le soir même, le citant comme un exemple des « empoisonnements », « menaces » et « provocations » orchestrés par le Kremlin à l’encontre de la France.

Des images de l’arrestation de cet homme de 48 ans – expert de l’ère post-soviétique et impliqué dans des efforts de médiation informelle relatifs au conflit russo-ukrainien – ont été rendues publiques en milieu de journée par le Comité d’Enquête, une instance judiciaire russe très influente, directement sous le contrôle du Kremlin. Ces images montrent M. Vinatier, dont l’identité a été dissimulée, approché à la terrasse d’un café de Moscou par des individus masqués et en uniforme, qu’il suit sans résistance jusqu’à une camionnette stationnée à proximité.

Suivant cela, les autorités russes ont évoqué des allégations sérieuses : M. Vinatier serait, depuis plusieurs années, occupé à « collecter des informations concernant les activités militaires et technico-militaires de la Fédération de Russie », des informations qui « pourraient potentiellement compromettre la sécurité de l’état ».

L’usage d’une telle terminologie a initialement suggéré l’accusation d’espionnage. Cependant, l’argument légal présenté pour le moment par Moscou est plus sophistiqué – et aussi moins sévère. Laurent Vinatier est accusé de ne pas s’être identifié comme « agent étranger », une appellation infamante qui complique la vie de ceux ainsi étiquetés, une classification qui a été étendue aux étrangers depuis 2019.

« Il ne travaille en aucun cas pour la France. »

D’après les autorités judiciaires russes, M. Vinatier aurait dû prendre l’initiative de se rendre compte qu’il était susceptible d’être touché par cette loi et de demander à être inscrit sur le registre associé. Alsu Kurmasheva, une journaliste russo-américaine, est détenue depuis octobre 2023 sur ces mêmes accusations.
Laurent Vinatier se distingue par sa singularité dans le milieu moscovite. Titulaire d’un doctorat en philosophie, il est un chercheur spécialisé sur la Russie, le Caucase et l’Asie centrale, des thèmes qui sont au cœur de la majorité de ses ouvrages. Il effectuait des visites fréquentes dans la capitale russe. En tant qu’enseignant, il a collaboré avec plusieurs think tanks, y compris l’Institut Thomas More.
En 2014, il rejoint le Centre pour le dialogue humanitaire, un organisme discret basé en Suisse, qui travaille souvent en collaboration avec les Nations Unies sur la diplomatie informelle et la médiation des conflits. Pierre Vimont, un ancien diplomate français, préside son conseil d’administration.
La suite de cet article est réservée aux abonnés, avec encore 55,25% à découvrir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1424
Actualité

Campagne contre l’AfD allemand intensifie

21 juin 2024
La question de savoir si le parti d'extrême droite Alternative pour l'Allemagne (AfD) doit être interdit a été soulevée depuis longtemps. Cependant, les élections européennes ont ravivé cette question. L'AfD…
example 1423
Actualité

Sheinbaum forme gouvernement, rassure marchés mexicains

21 juin 2024
La présidente élue du Mexique, Claudia Sheinbaum, qui assumera ses responsabilités le premier du mois d'octobre, a dévoilé jeudi 20 juin les six premiers noms qui composeront son cabinet. Trois…