×
google news

« Subventions sociales pour le vélo »

Le bulletin d’information hebdomadaire « Fil Good » propose une sélection d’histoires réconfortantes, diffusées chaque lundi à 18 heures. Vous pouvez vous abonner gratuitement ici. Laissez-moi vous parler des seniors « augmentés » du club cyclotouriste de La Farlède, Var. À 70 et 80 ans, malgré une santé souvent aussi instable que les pavés de Paris-Roubaix, ils grimpent des coteaux et couvrent une grande distance à trois reprises chaque semaine. Leur secret? Le VAE, ou le vélo à assistance électrique. « Nous partons tout de même pour des sorties de 100 kilomètres sans effort ! », déclare Hervé Prat, un octogénaire distingué qui était autrefois officier des transmissions dans la marine marchande. « Le vélo électrique est un outil pour rester physiquement et socialement actif… Il devrait être financé par la Sécurité sociale et les assurances de santé complémentaires », ajoute-t-il.

Il y a une croissance significative des infrastructures et des services dediés aux amateurs du cyclotourisme, positionnant ainsi la France en deuxième place des destinations favorites, juste après l’Allemagne. Pourquoi ne pas participer à cette expansion en partant à l’aventure sur la route ? Le classement 2024 du journal Le Monde des dix destinations à explorer sans avion met un accent particulier sur les parcours cyclables, tels que la ViaRhôna. En pédalant de Vienne à Avignon, le Rhône se dévoile sous un autre jour, révélant des îles enrichies de biodiversité, des vignobles escarpés et de larges vallées parfaites pour le cyclisme. La ria d’Etal dans le Morbihan est également classée parmi les meilleures destinations avec ses 70 kilomètres de paysages diversifiés, à découvrir à vélo, entre forêt de pins, prairies et petit port.

Commencer en toute sérénité

Trop rapide, trop loin, trop tôt ? Pas de soucis. Le Monde vous propose une petite escapade parisienne, avec dix arrêts verdoyants entre l’Opéra et les Buttes-Chaumont, sur une piste cyclable sécurisée et spécialement aménagée. C’est une excellente façon de commencer tranquillement et de profiter dès le début des avantages économiques et de l’efficacité du vélo.

Pour tisser des liens entre cyclistes occasionnels et experts, rendez-vous chez Daniel Quéré, rue de Charonne, à Paris. Dans son atelier-boutique-café vous pouvez savourer un cappuccino tout en faisant réparer votre vélo. C’est la proposition de cet ancien informaticien reconverti.

Le Monde termine cette aventure avec sa sélection d’antivols pour s’assurer que vous retrouvez votre vélo après une pause bien méritée. On n’est jamais trop prudent !

Si vous souhaitez nous faire part de vos pensées, propositions ou commentaires, n’hésitez pas à nous écrire à [email protected]. Pour accéder à l’intégralité de la rubrique « Le fil good », vous pouvez suivre ce lien. Vous pouvez aussi contribuer ou réutiliser ces informations.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 832
Actualité

Hamas demande aux USA pression Israël

13 juin 2024
Ce live a été animé par Marie Slavicek, Anna Villechenon, Romain Del Bello, Gabriel Coutagne, Jean-Philippe Lefief, Charlotte Herzog, Glenn Cloarec, Solène L’Hénoret et Louise Vallée, et les photos ont…
example 829
Actualité

« Macron admet erreurs sur logement jeunes »

13 juin 2024
Lors de sa récente conférence de presse à Paris, le chef de l’Etat, Emmanuel Macron, a admis sans hésitation que son gouvernement n’avait pas suffisamment progressé en matière de logement…