×
google news

« Chili: Deux suspects arrêtés pour incendie meurtrier »

Le drame incendiaire qui s’est produit au Chili a officiellement coûté la vie à 137 personnes et a impacté environ 16 000 autres. De vastes secteurs ont été dévastés dans cet incident qui a été qualifié par le président chilien, Gabriel Boric, de « pire tragédie » que le pays a connu depuis plus d’une décennie. Plus de trois mois après le désastre, un pompier et un employé des forêts ont été mis en état d’arrestation, soupçonnés d’avoir déclenché le feu meurtrier qui a frappé la ville de Viña del Mar, située dans le centre du Chili.

Eduardo Cerna, le chef de la police, a annoncé lors d’une conférence de presse à l’issue de l’enquête qu’un mandat d’arrêt avait été délivré à l’encontre de l’auteur des incendies qui ont eu lieu en février dans la région de Valparaiso, où se trouve Viña del Mar. Quelque temps après, le bureau du procureur de la région de Valparaiso a confirmé l’arrestation d’un second suspect : un employé de la Conaf, l’organisation en charge de la lutte contre les feux de forêt et de la gestion des parcs nationaux.

Ces deux individus devraient être placés en détention préventive le samedi pour incendie volontaire ayant causé des décès.

L’incendie avait commencé le 2 février aux alentours de la ville de Viña del Mar, localisée dans la région touristique de Valparaiso, à un peu plus de 100 km à l’ouest de Santiago. D’après le bureau du procureur, l’incendie a été provoqué par plusieurs petits feux simultanés qui se sont déclarés près du lac Peñuelas, non loin des villes touristiques de Viña del Mar et de Valparaiso. Les flammes se sont rapidement propagées en raison de la chaleur et des rafales de vent.

Ivan Navarro, commissaire de la Bidena, chargée des enquêtes sur les délits environnementaux, a déclaré que les détectives ont pu reconstruire précisément les actions du pompier arrêté avant, pendant et après le feu. Les médias locaux ont rapporté que cet homme, âgé de 22 ans, avait rejoint le corps des pompiers volontaires au Chili un an et demi auparavant.

Le commissaire Navarro a également souligné qu’ils ont pu identifier les lieux exactes où les feux se sont déclenchés et ont découvert l’appareil qui a causé ces incendies.

L’implication d’un deuxième individu, soupçonné d’être le cerveau de l’operation, a été confirmée aussi. Navarro a expliqué qu’il avait fourni au pompier l’expertise nécessaire pour construire ces dispositifs et a également précisé les moments appropriés pour agir afin d’augmenter les dégâts causés par l’incendie.

Vicente Maggiolo, commandant de la 13e compagnie de pompiers de Valparaiso, a exprimé sa totale dévastation face à l’événement, le qualifiant d’ « incident totalement isolé ». Il a rappelé que les pompiers de Valparaiso travaillent depuis plus de 170 ans pour la cité et qu’ils ne peuvent tolérer de tels agissements.

Depuis le démarrage de l’incendie, les autorités locales ont soutenu que c’était un incendie criminel. La maire de la ville de Viña del Mar, Macarena Ripamonti, a déclaré : « Tous les résidents de Viña del Mar savaient qu’il s’agissait d’une action délibéré (…) et aujourd’hui nous avons ce niveau de certitude ».

Des éléments d’allumage ont été trouvés à son domicile, mettant davantage en évidence sa culpabilité.

« La tentative des pompiers d’extinguire le feu a échoué en raison du manque de routes ou d’être coincés dans les passages serrés de la ville. « Il y avait approximativement quatre points de départ de feu, équidistants entre eux » a noté Osvaldo Ossandón, un procureur spécialisé dans les enquêtes d’incendie.
Les preuves liées à la façon dont le suspect arrêté avait déclenché l’incendie ont été découvertes dans sa résidence, et une investigation est en train d’examiner si le suspect a participé à d’autres incendies passés, a expliqué le procureur. L’arrestation représente « un geste de justice (…) pour ceux qui ont succombé à l’incendie, pour leurs proches, pour ceux qui ont tout perdu, leur vie professionnelle et qui lèvent le poing encore à ce jour », a commenté la ministre de l’intérieur, Carolina Toha.

ContribuerRéutiliser ce contenu »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1732
Actualité

« Échange de 90 prisonniers Ukraine-Russie »

25 juin 2024
Ce direct a été animé par Cécile Bouanchaud, Marie Pouzadoux, Anna Villechenon, Charlotte Herzog et Dorian Jullien. Découvrez tous nos articles, études et reportages sur le conflit en Ukraine. Le…
example 1731
Actualité

Ex-ministre russe poursuivi par Cour pénale

25 juin 2024
Valeri Guerassimov, chef d'état-major de l'armée russe, et Sergueï Choïgou, ancien ministre de la défense, sont maintenant sous le microscope de la Cour pénale internationale (CPI). En date du lundi…
example 1730
Actualité

« Destruction méthodique des médias à Gaza »

25 juin 2024
Le 12 novembre 2023, à 11 h 39 précisément, toutes les images en temps réel de Gaza disparaissent, l'Agence France-Presse (AFP) perd son signal juste quand l'armée israélienne commence son…
example 1727
Actualité

L’extrême droite courtise futures élites économiques

25 juin 2024
À HEC Paris, une ambiance d'anticipation régnait à l'entrée de l'amphi Bellon, où une foule d'étudiants se rassemblait, suggérant un événement spectaculaire en perspective. L'accueil exceptionnel qui comprenait des agents…