×
google news

TikTok veut réguler campagnes médias internationales

En anticipation de plusieurs élections cruciales dans le monde, TikTok a discuté de ses efforts pour contrecarrer les tentatives d’influence manipulatrices. Le jeudi 23 mai, la plateforme a notamment fait part de son intention de réguler les campagnes orchestrées par les médias d’État qui cherchent à façonner l’opinion à l’étranger.

TikTok a pris des initiatives auparavant pour mieux reconnaître les contenus postés par des médias d’État suite à l’intrusion russe en Ukraine, en février 2022. Dorénavant, la plateforme attribue une étiquette aux comptes « managés par des entités dont la production médiatique ou le processus de prise de décision sont soumis au contrôle ou à l’influence d’un gouvernement ». Dans son annonce, le réseau social a révélé de nouvelles stratégies spécifiquement destinées aux comptes des médias « qui tentent d’interpeler des audiences basées hors de leur pays d’origine sur des enjeux actuels ».

TikTok n’a pas clairement mentionné si cette mesure concerne les médias d’État de tous les pays ou seulement certains d’entre eux – selon le New York Times, cette initiative cible probablement, entre autres, les médias chinois et russes. Le groupe filiale de la compagnie chinoise ByteDance n’a pas fait de commentaire lorsque l’Agence France-Presse (AFP) l’a contacté à propos.

Nouveau rapport de « transparence »
Les comptes visés ne pourront plus être suggérés, ce qui signifie que leurs contenus ne pourront pas être affichés dans le flux « Pour Vous », l’accueil par défaut où des vidéos sont mises en avant basées sur un algorithme. De plus, « dans les prochaines semaines », ces comptes ne pourront plus acheter d’espaces de publicité pour être diffusés en dehors de leur pays natif. Pour plus de transparence sur « les tentatives d’influence déguisées que nous déjouons », les dirigeants de TikTok ont déclaré leur volonté de produire régulièrement un nouveau rapport de « transparence ».

Dans son rapport, TikTok a rapporté les mesures qu’il a prises au cours des quatre premiers mois de 2024 pour lutter contre 3 001 comptes engagés dans quinze « opérations d’influence ». Il est a noté que les médias d’État ne sont pas toujours les instigateurs de ces opérations d’influence.

Ces offensives visent à modeler le dialogue politique au sein des groupes ciblés, en particulier en ce qui concerne les élections. TikTok a notamment signalé une tentative de manipulation avant l’élection présidentielle en Indonésie (qui a eu lieu en février) et une autre opération visant à renforcer certains débats sur la politique intérieure britannique. Une troisième a tenté d’accroître artificiellement la diffusion de contenus alignés sur les points de vue du parti de droite allemand AfD.

De plus, TikTok a également reconnu l’existence de seize comptes opérant depuis la Chine, promouvant les actions du Parti communiste chinois à destination des utilisateurs américains.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1679
Actualité

« Assange conclut un accord de plaider-coupable »

25 juin 2024
Selon des documents judiciaires dévoilés du lundi 24 au mardi 25 juin, Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, a passé un accord de plaider coupable avec le gouvernement américain qui…