×
google news

ENS Paris ferme après occupation étudiante

La direction de l’Ecole normale supérieure (ENS) a pris la décision de fermer le bâtiment situé rue d’Ulm, Paris, le jeudi 23 mai, à cause de l’installation d’un camp d’une trentaine d’étudiants en soutien au peuple palestinien dans la cour principale depuis le mardi précédent. Cette action a été prise pour assurer la sécurité des personnes ainsi que du site, avec l’intention d’arriver à une résolution pacifique du scénario actuel. Ce plan a été révélé par un communiqué de la direction de l’école sur leur site web le même jeudi soir.

Le communiqué précisait également que seuls les étudiants résidant dans le bâtiment seraient autorisés à entrer, et que des plans concrets pour maintenir les activités régulières allaient être proposés. La direction a précisé qu’environ une trentaine d’étudiants de divers établissements, pas uniquement l’ENS, occupaient la cour. L’école loge 200 étudiants rue d’Ulm et compte en tout 2 500 élèves répartis sur différents sites.

À ce jour, les forces de l’ordre n’ont pas été appelées pour éloigner le groupe de militants. Le site web de l’école a rappelé l’engagement de l’ENS envers ceux qui sont victimes et a condamné les crimes de guerre. Il a également exprimé son soutien pour une solution pacifique incluant un cessez-le-feu à Gaza et la libération des otages.

Un partisan anonyme du Comité de mobilisation pour la Palestine a exprimé son désaccord avec la « fermeture excessive », affirmant que l’occupation du site ne présentait pas de risque. Il a regretté que personne ne puisse entrer alors que des discussions entre étudiants et chercheurs avaient été organisées durant la semaine même.

La semaine dernière, les forces de l’ordre ont été appelées pour mettre fin à une occupation par des militants pro-palestiniens dans les locaux de l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) situés à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Cette occupation avait commencé trois jours au paravant.

En référence aux mobilisations sur les campus américains, plusieurs interventions ont eu lieu en France ces dernières semaines, principalement dans les environs de Sciences Po. Bien que ces interventions n’aient pas mené à une émeute, elles ont tout de même attisé le débat politique en plein milieu de la campagne des élections européennes. Les forces de l’ordre ont dû intervenir plusieurs fois, notamment au sein de Sciences Po Paris et à la Sorbonne.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1590
Actualité

Chefs d’Etat Italiens: Un Détail?

23 juin 2024
Évoquons la présence de Emmanuel Macron lors du G7 le 14 juin à Borgo Egnazia, il était à peine visible, aperçu seulement à travers un morceau de sa manche. C'est…
example 1588
Actualité

« Aussi, les hirudinées bondissent »

23 juin 2024
Oubliez tout ce que vous pensiez savoir sur les sangsues, et surmontez vos peurs. Oubliez les anciennes pratiques thérapeutiques de Hirudo medicinalis et de ses ventouses. Ignorez aussi les capacités…