×
google news

Accord Israël-Hamas pour libérer otages Gaza

Voici un récapitulatif de la situation d’hier. Le jeudi 23 mai, des attaques aériennes israéliennes ont coûté la vie à vingt-six individus, dont quinze étaient des enfants, dans la bande de Gaza. Ces frappes sont survenues suite à l’accord d’Israël à reprendre les pourparlers en vue de la libération des otages détenus dans le territoire palestinien. Depuis le commencement du conflit, les dégâts causés par les bombardements israéliens sont estimés à 35 800 victimes mortelles et 80 011 blessés sur le territoire palestinien, d’après le dernier rapport du ministère de la santé de la Bande de Gaza, géré par le Hamas. Les dernières 24 heures ont vu une addition de 91 morts selon une déclaration du ministère.

La défense civile de Gaza a rapporté que deux bombardements aériens ont causé la mort de vingt-six individus, y compris quinze enfants. Parmi ceux-ci, seize ont perdu la vie suite à une frappe visant leur résidence et dix lors d’une attaque sur une mosquée et une école. L’armée israélienne n’a fourni aucune réponse en ce qui concerne ces attaques malgré les demandes d’information de l’Agence France-Presse.

À Jabaliya, l’armée israélienne a déclaré avoir ciblé plusieurs terroristes du Hamas dans des infrastructures militaires servant à stocker des armes. À Rafah, l’armée israélienne continue ses opérations dans les quartiers de Brazil et Shaboura. Enfin, Israël a confirmé sa volonté reprise des discussions en vue de la libération des otages.

La réouverture des pourparlers visant à libérer les otages enlevés à Gaza a été approuvée par le gouvernement militaire israélien. Cette autorisation est intervenue suite à la publication d’une vidéo mettant en scène l’enlèvement de militaires israéliennes par des militants du Hamas lors d’une attaque sans précédent en Israël le 7 octobre.

Le mercredi, le feu vert a été donné par les familles des cinq soldates détenues à Gaza pour la diffusion des images capturées. Dans cet extrait d’une vidéo filmée par des membres du Hamas, les jeunes femmes sont visibles, certaines blessées au visage, assises sur le sol en pyjama avec les mains liées derrière le dos.

Benyamin Nétanyahou, le Premier ministre israélien, a répondu par une déclaration sur son compte Telegram affirmant que ces images vont « accroître sa détermination à combattre avec toutes ses ressources jusqu’à l’élimination du Hamas, afin d’assurer que ce spectacle ne se reproduise plus ».

Par ailleurs, une frappe israélienne a visé un membre du Hezbollah dans le sud du Liban, blessant trois écoliers. Ahmed Kobeissy, le chauffeur du bus transportant dix-huit enfants à l’école, a décrit comment une voiture a été visée juste devant eux, blessant trois enfants avec des éclats de verre. Ils ont ensuite été hospitalisés, selon des témoins et la défense civile.

Une attaque de drone israélienne a tué un membre de la milice libanaise pro-iranienne, Hezbollah, sur la route vers la ville relativement pacifique de Nabatiyé, à une certaine distance de la frontière, selon une source proche du Hezbollah qui s’est confiée à l’AFP.

Par ailleurs, la Secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, a exprimé sa vive préoccupation concernant l’éventuelle crise humanitaire qui pourrait survenir si Israël choisissait d’isoler les banques palestiniennes de son système bancaire, entravant des transactions vitales en territoire occupé par l’ouest de la Jordanie.

Mme Yellen a exprimé cette crainte lors d’une conférence de presse en Italie, à l’ouverture du sommet des ministres des finances du G7 à Stresa. Elle a insisté sur le fait que les liens bancaires sont cruciaux pour soutenir presque 8 milliards de dollars d’importations israéliennes, incluant l’électricité, l’eau, le carburant et la nourriture, et de faciliter près de 2 milliards de dollars d’exportations annuelles sur lesquelles comptent les Palestiniens pour leur survie.

« Elle a souligné que l’isolement des institutions bancaires palestiniennes de leurs pairs israéliens pourrait provoquer une crise humanitaire. Mme Yellen a également exprimé sa conviction que cette situation aurait des répercussions extrêmement nuisibles pour Israël. Elle a de plus fait part de ses préoccupations concernant le fait que les impôts que l’Israël recueille pour le compte de l’Autorité palestinienne et qu’il devrait remettre selon les accords d’Oslo de 1994, soient retenus par Israël. Elle indique avoir adressé une lettre à M. Nétanyahou à ce propos.

Par ailleurs, Israël a averti les trois pays qui ont reconnu un État palestinien des « conséquences graves » qui pourraient en découler. Le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, Oren Marmorstein, a réagi à cette reconnaissance de la Palestine comme État par l’Irlande, l’Espagne et la Norvège. Suite à sa réunion avec les ambassadeurs de ces trois pays européens, il a fait une déclaration dans laquelle il a affirmé qu’il y aura des conséquences sérieuses pour les relations avec ces pays après cette décision. Cette déclaration a été faite après l’annonce de leur décision de reconnaître l’État de Palestine à partir du 28 mai. »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 839
Actualité

« Suspension des projets suite à dissolution »

13 juin 2024
L'annonce imprévue du décret de dissolution de l'Assemblée nationale lundi 10 juin a interrompu les travaux en cours lors de la XVIe législature. Diverses lois, projets ou propositions étaient à…
example 838
Actualité

« James Bond » sera honoré par un Oscar spécial

13 juin 2024
Le duo de producteurs des films de James Bond, Michael G. Wilson et Barbara Broccoli, recevront un Oscar d'honneur lors d'une cérémonie qui aura lieu en novembre, comme l'a confirmé…
example 836
Actualité

Risque de paralysie en cohabitation France

13 juin 2024
Suite à la dissolution de l'Assemblée nationale par le président Emmanuel Macron le dimanche 9 juin, des élections législatives avancées ont été décidées les 30 juin et 7 juillet. Au…