×
google news

« Prémices d’une sécurité améliorée à Port-au-Prince »

Trois mois après les explosions de brutalité des gangs qui créent le chaos à Port-au-Prince, la capitale haïtienne, on observe des signes de reprise dans ce pays caribéen en crise politique et sécuritaire. L’aéroport, le port et quelques écoles ont partiellement rouvert.

Le lundi 20 mai, Sunrise Airways, la compagnie aérienne nationale, a repris ses opérations à l’aéroport international Toussaint-Louverture, qui avait été fermé aux vols commerciaux depuis le 4 mars à cause de multiples attaques. Le même jour, un premier avion en direction de Miami a décollé. Par la suite, la compagnie régionale a établi une deuxième liaison vers la Floride, le mercredi suivant. Cette action a marqué le rétablissement progressif des vols internationaux et domestiques depuis la capitale. Quant aux compagnies américaines JetBlue et American Airlines, elles ont informé que leurs vols en direction de Haïti ne seraient relancés qu’en juin, après plusieurs reports depuis mars.

Malgré le fait que 80 % de Port-au-Prince est encore contrôlé par des gangs armés qui commettent des exactions multiples dans le pays depuis plusieurs années, quelques écoles dans la capitale ont recommencé à ouvrir leurs portes au début du mois de mai. Ces établissements étaient fermés depuis le 29 février. Le 7 mai, Frantz Duval, le rédacteur en chef du journal Le Nouvelliste, exprimait sa joie sur son compte X en déclarant qu’il voyait pour la première fois depuis des semaines de nombreux élèves en uniforme dans les rues de la région métropolitaine de Port-au-Prince. Bien que cette légère amélioration ne soit pas due à l’aide des dirigeants du pays, comme le pointe Duval, les écoles ont repris leurs opérations et les élèves, leur route vers les salles de classe.

À la fin du mois de mai, CMA CGM, la compagnie maritime, reprendra ses opérations au port de Lafiteau, situé à environ vingt kilomètres de la capitale. La société française avait suspendu ses activités à ce port secondaire fin mars, suite à des attaques de groupes armés et à des vols de conteneurs au terminal portuaire de Port-au-Prince. «Considérant l’évolution des conditions en Haïti, CMA CGM est heureux de vous annoncer la relance des réservations au terminal de Lafiteau avec effet immédiat », a indiqué la compagnie de transport maritime dans un communiqué le 3 mai. Un premier navire porte-conteneurs arrivera le 30 mai.

Contexte «extrêmement instable»

Même si ces nouvelles sont prometteuses, les Haïtiens restent méfiants. « Ce sont des signes qui laissent entrevoir une amélioration de la sécurité », réfléchit Gédéon Jean, directeur exécutif du Centre d’analyse et de recherche en droits de l’homme, une organisation civile haïtienne. Cependant, il décrit la situation actuelle comme « extrêmement instable et inquiétante » car « les bandes criminelles continuent à propager la peur et à s’en prendre aux installations de l’État et à la population ».

Il reste 51.22% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1419
Actualité

« Milliard d’euros pour vaccins africains »

21 juin 2024
Le président Emmanuel Macron a manifesté sa volonté d'éliminer le choléra lors du Forum mondial sur la souveraineté et l'innovation en matière de vaccins, qui s'est déroulé à Paris le…