×
google news

« Gaza: Israël contre une transition future »

L’augmentation continue du parallélisme entre les réponses des États-Unis après les événements du 11 septembre et celles d’Israël suite au 7 octobre 2023 est indéniable. L’usage de la force à l’excès, qui s’est manifestée par un bilan humain terrifiant à Gaza, précède maintenant des temps de chaos en l’absence de préparation pour « le jour précédant le jour suivant », un laps de temps transitionnel menant à une cible politique.

Aux États-Unis, en Irak et en Afghanistan, le mérite d’un projet a été initié : imposer la démocratie par le dessus, même si le projet s’est brisé rapidement face à la complexité de la situation, bien plus compliquée que prévue par les stratèges néoconservateurs. En ce qui concerne Gaza, un territoire que Israël est supposé connaître à un certain degré, le pays expose désormais son incompétence, au point de menacer la stabilité du cabinet de guerre établi à la suite du massacre le plus meurtrier de civils et du plus grand kidnapping de l’histoire du pays.

Cela est illustré par les batailles que l’armée israélienne est forcée de mener depuis plusieurs semaines dans le nord du territoire, précisément là où elle avait initié ses premières offensive destructrices. Cette guérilla continuelle, qui est une reprise à l’origine – le Hamas étant né sous l’occupation israélienne – remet sérieusement en question l’argument du gouvernement israélien qui prétend que une grande opération militaire dans la ville de Rafah, la dernière ville à éviter sa machine de guerre, permettrait une « victoire totale » contre la milice islamique.

Il est probable qu’un objectif du Hamas consiste à maintenir son contrôle sur Gaza, non seulement en termes de sécurité mais aussi d’administration. La décision prise le 7 octobre 2023, l’extrémisme de l’aile militaire et son utilisation de la population et des infrastructures hospitalières ou éducatives en tant que boucliers suggèrent le contraire.

Imaginer l’avenir

Il est toujours possible d’éviter que la bande de Gaza ne tombe dans un chaos continu et une violence persistante. Cela nécessite de tenir compte du fait que si Israël est incapable de proposer une transition, c’est parce qu’il est fermement opposé à envisager un avenir politique. Et à la place, cet avenir est réduit à des négociations sans fin sur les quantités d’aide humanitaire autorisées à entrer à Gaza, ou sur l’utilisation de chaque sac de ciment dans l’effort herculéen de sa reconstruction.

Il est essentiel de faire tout ce qui est nécessaire pour éviter de retomber dans les échecs des dernières négociations de paix, qui ont eu lieu il y a plus de dix ans, et dont on a vu les effets sur les Israéliens et les Palestiniens.

L’article complet est réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1739
Actualité

« Scientifiques Contre Montée Extrême Droite »

26 juin 2024
Nous, en tant que scientifiques de diverses disciplines, sollicitons une mobilisation collective et académique pour lutter contre l'extrémisme de droite. Il est crucial que ce mouvement soit reflété non seulement…
example 1732
Actualité

« Échange de 90 prisonniers Ukraine-Russie »

25 juin 2024
Ce direct a été animé par Cécile Bouanchaud, Marie Pouzadoux, Anna Villechenon, Charlotte Herzog et Dorian Jullien. Découvrez tous nos articles, études et reportages sur le conflit en Ukraine. Le…
example 1731
Actualité

Ex-ministre russe poursuivi par Cour pénale

25 juin 2024
Valeri Guerassimov, chef d'état-major de l'armée russe, et Sergueï Choïgou, ancien ministre de la défense, sont maintenant sous le microscope de la Cour pénale internationale (CPI). En date du lundi…