×
google news

« Testé: Remake de ‘Paper Mario. La Porte Millénaire' »

Un papier renouvelé tout en ayant l’air neuf. Paper Mario. La porte millénaire sortira le 23 mai sur Switch. C’est une réhabilitation détaillée de l’épopée du plombier moustachu parue il y a deux décennies. Son monde, constitué, comme le suggère le nom de la série, de papier et d’origamis, est entièrement nettoyé. Les couleurs fade, les animations basiques et les traits de crayon désordonnés de cette suite du Paper Mario original sorti sur GameCube sont désormais révolus. Cette nouvelle version est aujourd’hui le plus magnifique des albums d’images.

D’ailleurs, semblable au Blanche Neige de Walt Disney (qui a grandement inspiré le créateur de Mario, Shigeru Miyamoto), l’introduction commence par un voyage à travers les pages d’un gros vieux livre.

Notre retour dans ce monde papier est immédiatement suivi d’une réflexion sur l’héritage vidéoludique de la série : de Pentiment, qui ressemble à un manuscrit du début de la Renaissance, au prometteur Le Vaillant Petit Page, dont l’histoire débute dans un livre pour enfants, en passant par Wyldermyth, où les personnages de papier sont coupés d’un manuel de jeu de rôle. Depuis, plusieurs jeux se sont déroulés dans les pages d’un livre.

Une histoire qui prend son temps

Les changements visuels de 2024 ne viennent pas perturber le récit du jeu de 2004. La mission reste sauver la princesse Peach qui a (encore) été kidnappée. Le héro, aussi fin qu’une feuille de papier, se voit confier une carte qui le mène à un antre de brigands connu sous le nom de Port-Lacanaïe, où est cachée la fameuse « porte millénaire ».

Dans ce jeu de rôle à la Nintendo, le joueur se retrouve à explorer des territoires exotiques. Il est incité à interagir avec de nombreux personnages, à faire des achats afin de remplir son inventaire, et à mener des batailles tactiques contre les antagonistes rencontrés. Les victoires dans ces batailles conduisent à l’acquisition de points d’expérience.

L’extraordinaire Mario prend son temps dans ce jeu. Les dialogues abondent, les alliés ne se rejoignent qu’une fois de plusieurs, et les interactions avec les menus sont fréquentes. Au fil de l’aventure, l’histoire révèle pratiquement une surprise à chaque chapitre, que ce soit sous forme d’un rebondissement inattendu, d’un nouveau concept, ou d’un personnage excentrique.

Le jeu intègre une mise en scène théâtrale pour chaque combat rencontré pendant l’exploration. Ces combats tactiques offrent une expérience amusante et stratégique. Le joueur doit évaluer les points forts et faibles de l’ennemi et accomplir des actions contextuelles qui testent les réflexes. Le public dans le jeu peut également réagir à la performance du joueur en offrant des points bonus pour les coups réussis ou en quittant la salle en cas d’échec.

Cette opulence de mises en scène est ce qui définit Paper Mario : La porte millénaire comme un jeu éblouissant. Il présente un monde de papier qui revendique audacieusement sa théâtralité, insistant sur le fait que tout est artifice et comédie.

La version remaniée de ce titre emblématique de la GameCube, longtemps demandée par les fans, est très respectueuse de l’original. Les ajouts sont minimes, conçus principalement pour améliorer le rythme du jeu. Quelques contenus supplémentaires sont introduits, mais seulement à un stade très avancé du jeu.

Ce dernier Mario, le 20e de la série sur la console Switch, pourrait ne pas introduire grand-chose de nouveau, cependant, son lancement est opportun pour la marque japonaise. La console hybride étant en fin de vie, les équipes se consacrent davantage sur le développement de la future console dont on devrait recevoir davantage d’informations d’ici à mars 2025. En attendant, l’excellence de ce Paper Mario a largement de quoi distraire les fans pendant environ trente heures sans interruption.

Voici l’avis de Pixels:
Ce qu’ils ont apprécié:
– L’origami démentiel ;
– les personnages charmants ;
– le théâtre extravagant.

Ce qu’ils n’ont pas vraiment apprécié :
– Des confrontations qui peuvent parfois devenir redondantes.

Ce jeu serait parfait pour vous si…
– Vous appréciez autant le rôle que le pliage et la découpe ;
– Vous êtes nostalgiques de l’époque de la GameCube.

En revanche, ce jeu ne serait pas pour vous si…
– Vous n’aimez pas les jeux loquaces ;
– Vous êtes pressés.
La cote de Pixels :
4 papier/5 ciseaux

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1059
Actualité

Fiasco invraisemblable de la jetée gazaouie

16 juin 2024
La confiance en l'Amérique au Moyen-Orient subit une chute sans précédent pendant ce neuvième mois de conflit à Gaza. Les États-Unis ne se mobilisent pas de manière significative pour la…
example 1058
Actualité

« Transparence financière recule en France »

16 juin 2024
À la fin juillet, la transparence financière en France va subir un coup dur suite à la fermeture de son registre public des propriétaires réels d'entreprises (RBE). Cette décision a…