×
google news

« Biden et Trump débattent avant présidentielle »

Sans attendre les conventions des partis politiques de l’été, Joe Biden a suggéré les dates des deux débats télévisés avec son rival, Donald Trump, avant l’élection présidentielle, un en fin juin, l’autre en début septembre. La demande de Biden est de contourner la Commission habituelle de l’organisation des débats présidentiels et de se concentrer à un public virtuel seulement. La première confrontation est prévue pour le 27 juin à Atlanta, en Géorgie, sur CNN, après la décision sur le procès contre Trump à New York. Le deuxième débat est prévu pour le 10 septembre sur ABC.

Dans une vidéo diffusée récemment, Biden a taquiné Trump en disant : « Tu as perdu deux débats contre moi en 2020 et depuis, tu n’as pas participé à un autre débat. Tu dis maintenant que tu veux débattre à nouveau avec moi, alors, fais moi plaisir, mon ami.  » La moquerie de Biden fait référence au temps passé par Trump devant le tribunal criminel de Manhattan : « Alors fixons les dates, Donald. Il semble que tu sois disponible le mercredi.  »

L’ancien président, qui avait dans les semaines précédentes ouvertement contesté son successeur au sujet de leur débat télévisé, a réagi de manière décontractée : « Fais-moi savoir quand, j’y serai là ». Sur sa plateforme. Truth Social, il a convenu des dates suggérées. « J’insisterais pour plus de deux débats et qu’ils soient assistés par une assemblée follement grande pour l’excitation, même si Biden a apparemment peur des foules » a-t-il ajouté. Avant de conclure par une expression typiquement utilisée avant des grands matchs de boxe ou des représentations de lutte, ce qu’il adore : « Let’s get ready to rumble !!! » (« Que les hostilités commencent ! »). Il avait précédemment refusé de participer aux débats avec ses adversaires lors des primaires républicaines.

Pas d’audience

D’après le Washington Post, les pourparlers informels entre les deux équipes ont précédé cette publicité. Les modalités précises du débat restent à définir, ce qui demande de la prudence. La Directrice de campagne du président, Jen O’Malley Dillon, a par lettre refusé l’approche « spectacle massif » de la commission présidentielle des débats, existant depuis 1988, que le Comité national républicain a aussi décidé d’éviter dès 2022.

Un format de débat pensé d’après elle, comme « un divertissement pour une assemblée de donateurs et de partisans perturbateurs, qui monopolise un temps crucial de débat avec leurs applaudissements bruyants et leurs railleries ». Donc pas d’auditoire, comme en 1960 lors du premier débat télévisé entre John F. Kennedy et Richard Nixon. L’équipe Biden a également exigé que les micros des deux participants soient éteints dès qu’ils dépasseront le temps alloué pour leurs réponses à l’animateur.

48.12% de l’article reste à lire. Le reste est accessible uniquement aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1294
Actualité

Parti de Macky Sall, avenir incertain au Sénégal

22 mai 2024
Peut-on envisager la survie de l'Alliance pour la République (APR) sans Macky Sall, son initiateur en 2008 ? Depuis la perte du 14 mars, l'ancien président s'est retiré à Marrakech.…
example 1292
Actualité

« Résumé Mardi: Guerre en Ukraine Direct »

22 mai 2024
Le live a été animé par plusieurs personnes dont Agnès Gautheron, Gabriel Coutagne, Fatoumata Sillah, Solène L’Hénoret et Audrey Delaporte qui a pris des photos. Nous avons une série d'articles,…