×
google news

« L’approche Dupieux, loin d’être illogique »

Quentin Dupieux, qui déclare avoir trop parlé, compte se retirer dans le silence. Alors que son 13ème film, « Le Deuxième Acte », est sur le point d’être présenté à l’ouverture du 77ème Festival de Cannes le 14 mai, Dupieux a fait parvenir un communiqué aux média pour indiquer son intention de rester muet. Il estime avoir passé plus de temps à s’exprimer dans la presse que la durée totale de ses douze films précédents, étant donné l’accélération récente de ses productions.
Le réalisateur donne ensuite un aperçu de son dernier travail, mettant en vedette Léa Seydoux, Louis Garrel Raphaël Quenard et Vincent Lindon, qui sera projeté immédiatement après sa première cannoise. Dupieux précise que le film, extrêmement verbeux, « articule de manière claire et avec des mots appropriés tout ce que je souhaite exprimer et comporte déjà son auto-analyse très claire ». Toutefois, il conclut d’une manière plutôt provocatrice en affirmant : « vous constaterez que ce texte est aussi monotone que la pluie, bien que le film soit beaucoup moins ennuyeux. C’est une indication claire qu’il est temps que je garde le silence. »

Quentin Dupieux, connu pour sa discrétion médiatique actuelle, n’en demeure pas moins l’une des figures les plus influentes et prolifiques du cinéma français. Avec une carrière cinématographique impressionnante de treize films en dix-sept ans, dont cinq réalisés au cours des deux dernières années (notamment « Incroyable mais vrai », « Fumer fait tousser », « Yannick », « Daaaaaalí ! » et « Le Deuxième Acte »), il n’y a pas de réalisateur qui puisse se vanter d’un tel exploit. Son style d’écriture caractérisé par son absurdité se retrouve dans toutes ses œuvres. Dupieux a eu le privilège de diriger un certain nombre d’acteurs de premier rang, parmi lesquels figurent Anaïs Demoustier, Pio Marmaï, Blanche Gardin, Gilles Lellouche, Adèle Exarchopoulos, Eric Judor, Ramzy Bedia, Alain Chabat et Benoît Magimel. Parvenu à se faire un nom dans le domaine du cinéma français sans avoir suivi une formation formelle en cinéma et sans vandaliser les milieux cinéphiles, Quentin Dupieux, également connu sous son nom de scène Mr. Oizo dans la musique électronique, a réussi à laisser une empreinte indélébile dans le cinéma français à l’âge de 50 ans.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1370
Actualité

OpenAI signe accord avec News Corp

23 mai 2024
Un nouvel arrangement a été conclu pour OpenAI. Le 22 mai, News Corp, le groupe de médias de la famille Murdoch, a dévoilé qu'ils donneraient accès à OpenAI aux contenus…
example 1369
Actualité

« Nos Suggestions de Lecture Raccourcies »

23 mai 2024
Cette semaine, le monde littéraire se trouve dans une vision hallucinatoire. Nous explorons le chef-d'œuvre de l'écrivain iranien Sâdeq Hedâyat (1903-1951), une transe opiacée rehaussée par une traduction rafraîchie ;…
example 1366
Actualité

« Canicule sévère écrase New Delhi, Inde »

23 mai 2024
Les températures dans la capitale indienne, New Delhi, et le nord du pays, fluctuent entre 45 et 47 degrés Celsius, rendant les parcs populaires vides, à l'exception des chiens qui…
example 1363
Actualité

Hôpital Enfants Tours Évite Surchauffe Été

23 mai 2024
Le 23 mai marque un tournant significatif pour Clocheville. Un des quatre systèmes de refroidissement défectueux de l'hôpital pédiatrique de Tours (Indre-et-Loire) devait dès lors être remplacé. Cette nouvelle machine,…