×
google news

« Enquête sur Ciotti pour détournement fonds »

L’association anticorruption AC!!, qui a vu le jour en 2021 lors du départ de plusieurs membres d’Anticor, a remporté une nouvelle victoire. Le Parquet de Nice a confirmé lundi 13 mai l’ouverture d’une enquête préliminaire concernant une possible malversation de fonds publics. Eric Ciotti, le dirigeant des Républicains (LR), et son équipe sont dans le collimateur. Ce développement intervient à la suite d’une alerte lancée par AC!! au Parquet National Financier (PNF) en janvier, qui a ensuite transféré le dossier au Parquet de Nice. Damien Martinelli, le procureur de la République de la préfecture des Alpes-Maritimes, a confirmé ceci au journal Le Monde.

L’enquête, qui a été confiée au service interdépartemental de la police judiciaire du département, découle également d’un rapport de la Chambre Régionale des Comptes (CRC) de Provence-Alpes-Côte d’Azur, publié le 15 décembre 2023. Selon ce rapport, la CRC a mis en évidence des « doubles emplois non déclarés ou non autorisés » au sein du cabinet de Charles-Ange Ginésy (LR), le président du conseil départemental des Alpes-Maritimes.

Selon les auteurs du rapport, quatre conseillers et deux employés de la collectivité « enfreignaient la loi » au moment de l’investigation de la CRC. Ils occupaient en fait des postes à temps partiel au conseil départemental tout en travaillant comme assistants parlementaires de l’homme politique Ciotti. Cette situation de cumul n’est autorisée que dans certaines situations spécifiques, après une déclaration administrative qui n’avait cependant pas été effectuée.

« Maintenir un contrôle strict » est crucial.

Dans un rapport publié en mai 2023, Le Monde dévoilait les machinations déployées par Eric Ciotti pour maintenir son influence sur le conseil départemental des Alpes-Maritimes, une position qu’il avait occupée de 2008 à 2017. Suite à une loi sur le cumul des mandats, M. Ciotti a dû quitter le poste de président en 2017 et est redevenu conseiller départemental du canton de Tourrette-Levens.

Cependant, il a créé une stratégie pour garder un suivi rigoureux du conseil départemental. La présidence est depuis assurée par Charles Ange Ginésy, un de ses alliés proches. M. Ciotti a été nommé à la présidence de la commission des finances du département, une position qui lui donne un aperçu de la majorité des décisions prises par le conseil, aussi bien que des bénéfices matériels incluant une voiture avec chauffeur. De plus, il a conservé son rôle d’administrateur pour le département au sein de onze syndicats mixtes et conseils d’administration d’organismes locaux.

Son influence subsiste également à travers les individus au sein de l’exécutif départemental. Par exemple, Grégory Delafosse, le chef de cabinet de M. Ginésy, est un proche confiant de M. Ciotti. Il est accompagné par plusieurs autres membres au sein du cabinet du département qui, tout en étant employés à temps partiel, travaillent également comme collaborateurs parlementaires de M. Ciotti, toujours à temps partiel.

L’article original n’a été lu qu’à 44.16%. Le reste est disponible pour les abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1284
Actualité

Crise climatique: Jugement historique tribunal maritime

21 mai 2024
La crise climatique impactant les petites îles a été reconnue, marquant une avancée significative dans la lutte contre le réchauffement climatique et la préservation des océans. La juridiction internationale du…
example 1283
Actualité

Justice grecque acquitte neuf Égyptiens naufragés

21 mai 2024
"L’annonce de la libération a été accueillie avec enthousiasme dans la salle d'audience du tribunal de Kalamata, au sud de la Grèce. Neuf égyptiens étaient jugés le mardi 21 mai…