×
google news

Enquête suédoise sur trolls provoque crise

La tension politique augmente en Suède à l’approche des élections européennes qui se dérouleront le 9 juin. La majorité politique est dans un état de chaos sans précédent. Cette situation est notamment due à une enquête diffusée sur la chaîne télévisée TV4 lors de l’émission « Kalla Fakta ». Le second épisode de cette enquête, accessible en ligne depuis le 14 mai, révèle l’existence d’une « usine à trolls » au service du parti des Démocrates de Suède (SD). Sous le contrôle du responsable de la communication du parti d’extrême droite, cette usine propage de la désinformation et mène des campagnes de haine contre les opposants des SD, ainsi que contre leurs alliés de la coalition gouvernementale.

L’enquête, qui s’est déroulée en caméra cachée pendant un an, a été menée par le journaliste d’investigation Daniel Andersson. En septembre 2022, juste après les élections législatives lors desquelles les SD étaient arrivés deuxièmes derrière les sociaux-démocrates, le journal de gauche Dagens ETC avait déjà recueilli des informations détaillées sur cette « usine à trolls ». Cependant, le parti avait catégoriquement démenti ces informations. Le 14 octobre 2022, les Démocrates de Suède concluaient une coalition avec les conservateurs, les chrétiens-démocrates et les libéraux.

Pour mener à bien son enquête, Daniel Andersson s’est fait membre du parti SD afin de pouvoir approcher ses responsables. Six mois plus tard, il obtient un entretien avec Joakim Wallerstein, le directeur de la communication du parti. Wallerstein l’embauche immédiatement pour travailler sur la chaîne YouTube Riks, qui avait été créée en 2020 par les Démocrates de Suède et qui est officiellement devenue indépendante à l’automne 2023.

L’objectif poursuivi est de recruter des jeunes.

Daniel Andersson constate rapidement que Riks et le service de communication des SD sont toujours situés dans le même édifice et travaillent en tandem. Avec plus de 120 000 inscriptions, la chaîne a pour objectif de promouvoir le parti politique. Joakim Wallerstein, peu après son arrivée, indique à l’agent sous couverture que son rôle est de « présenter une vision démocrate suédoise aux gens ».

Deux mois plus tard, Andersson obtient une position au sein du service de communication des SD. Il fait désormais partie d’une petite équipe chargée de développer du contenu pour les comptes officiels du parti, mais aussi pour d’autres comptes qui semblent ne pas être associés au parti et qui diffusent souvent des messages xénophobes. Au premier trimestre 2024, « Kalla Fakta » réussit à en identifier vingt-trois, totalisant plus de 27 millions de vues. Parmi eux, le compte Facebook « Vita kränkta kvinnor » (« femmes blanches opprimées »), suivi par 37 000 personnes, continue de publier de tels messages.

Le reste de cet article, soit 57,79%, est réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1384
Actualité

« Cauet en vue pour agressions sexuelles »

23 mai 2024
Sébastien Cauet, animateur de renom, est en détention préventive depuis mercredi dans le contexte d'une enquête qui l'accuse de viols et d'agressions sexuelles, des allégations qu'il réfute, nous l'a-t-on révélé…
example 1383
Actualité

Projet de réforme audiovisuelle repoussé

23 mai 2024
Le plan de fusion des médias publics soutenu par Rachida Dati, la ministre de la Culture, est en retard. Son évaluation à l'Assemblée nationale a été différée le jeudi 23…