×
google news

« Liberté des Institutions Culturelles et Artistes »

Il y a une inquiétude croissante face à l’augmentation des attaques et des critiques à l’encontre des institutions culturelles en France et ailleurs. Ces attaques sont souvent motivées par des buts politiques, accusant ces institutions de trop ou pas assez représenter certaines idées ou sujets de société. Cela mène à une hausse de tentatives d’intimidation, d’appels à censurer, de campagnes de dénigrement et de diffusions d’informations fausses.

Le Palais de Tokyo a récemment été la cible de ces attaques. Après avoir été critiqué en 2023 concernant l’œuvre « Fuck Abstraction » de l’artiste Miriam Cahn, le Palais est maintenant accusé par une mécène, Sandra Hegedüs, de promouvoir des causes très spécifiques, telles que le wokisme, l’anti-capitalisme, ou la cause pro-Palestine, selon les termes de sa lettre de démission de l’association Les Amis du Palais de Tokyo, publiée sur les réseaux sociaux.

Ces méthodes, qui embrassent également le tribunal populaire des réseaux sociaux, déjà utilisées dans d’autres contextes, posent une menace pour le monde de l’art, les artistes, la liberté des institutions et notre démocratie.

En tant que représentants de l’Association française de développement des centres d’art contemporain, nous exprimons notre soutien au Palais de Tokyo et à toutes les institutions culturelles qui font face à ce genre d’attaques au quotidien.

Il faut souligner que le rôle principal des musées et des centres d’art contemporain, qu’ils soient publics ou privés, est d’encourager la création artistique, de porter et de transmettre les pensées et les préoccupations des artistes qu’ils soutiennent.

Les institutions artistiques déploient une rigueur intellectuelle et une mise en contexte des événements, contrastant fortement avec le déferlement d’informations non vérifiées couramment diffusées sur les plateformes numériques par de nombreux accusateurs. Ces institutions s’appuient sur les études menées par leur personnel qualifié, notamment les commissaires, les chercheurs et les conservateurs de musée, entre autres. Leur objectif est d’analyser, de contextualiser et d’offrir une vue d’ensemble de diverses thématiques afin d’enrichir les programmations artistiques pour leurs visiteurs. Ces programmations, loin de vouloir résoudre des débats ou prendre parti, cherchent à enrichir ces discussions avec un regard critique.

Depuis deux décennies, le Palais de Tokyo joue un rôle prédominant dans l’écologie de l’art contemporain. Il offre un soutien indéfectible à des artistes aux oeuvres diversifiées et organise des expositions rigoureuses qui abordent de nombreux sujets. Depuis sa fondation, il n’a jamais hésité à aborder des questions controversées, qui sont au centre des préoccupations de l’art contemporain. À l’instar des artistes et de l’art lui-même, nos institutions culturelles doivent maintenir leur liberté sous peine de disparaître. Pour conserver cette liberté, elles doivent favoriser le dialogue d’idées dans le cadre de leurs missions, en toute sérénité et avec professionnalisme.

À noter que la fin de cet article n’est disponible que pour les abonnés; 27,08% du texte reste à être lu.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1366
Actualité

« Canicule sévère écrase New Delhi, Inde »

23 mai 2024
Les températures dans la capitale indienne, New Delhi, et le nord du pays, fluctuent entre 45 et 47 degrés Celsius, rendant les parcs populaires vides, à l'exception des chiens qui…
example 1363
Actualité

Hôpital Enfants Tours Évite Surchauffe Été

23 mai 2024
Le 23 mai marque un tournant significatif pour Clocheville. Un des quatre systèmes de refroidissement défectueux de l'hôpital pédiatrique de Tours (Indre-et-Loire) devait dès lors être remplacé. Cette nouvelle machine,…