×
google news

« Garçon de 14 ans, fils, pas amoureux »

Lorsque sa mère l’a déposé à l’entrée de la demeure de sa tante, devant le coffre béant de sa Twingo jaune moutarde remplie jusqu’au bord de ses affaires diverses et étranges, mélange de miettes, de cheveux décolorés et de sacs fourre-tout, elle l’a embrassé en prononçant les mots d’adieu habituels, « au revoir mon amour ». Mais pour la première fois, il a perçu une certaine bizarrerie dans ces mots. Il a cru sentir cette étrangeté s’envoler dans le vent de l’océan pour aller vibrer au cœur de la petite forêt qui couronne les dunes de la plage voisine, non loin de là.

Il est âgé de 14 ans, il est son fils, pas son amoureux. C’est clair pour lui cette fois. Cependant, il est tellement content qu’elle accepte de le laisser rester dans les Landes alors qu’elle part avec son petit frère. L’accord est plus que satisfaisant pour lui qu’il met de côté son inconfort et le glisse dans la poche arrière de son pantalon Carhartt pour plus tard.

Il a réussi à éviter la sortie bretonne avec sa mère et son petit frère pour Yams et tisane et a eu la chance de rester ici pour faire ce qu’il valorise le plus, surfer tous les jours. La seule condition est qu’il doit s’occuper des enfants de la maison. Les enfants sont un groupe de six enfants âgés de 4 à 10 ans qui apparaissent à sa tante et ses amis, de petites brutes avares, combattantes et audacieuses venues directement de la ville avec leur sac de violence et d’énergie refoulée. Mais il a déjà fait face à de tels défis. Il affronte la situation avec un sourire, acceptant de se faire battre, écraser, piétiner tant qu’il a ses trois heures dans les vagues, il ne bougera pas.

Manny le mammouth.

Après son retour de la session, frigorifié, les lèvres teintées de bleu, les yeux irrités par le sel, il n’a pas le temps pour une douche. Il doit immédiatement s’occuper de la mission petite enfance : gérer six douches, six repas, et six couchers. Les rires assourdissants des adultes attaquent sa tranquillité, mais il grince des dents et continue. Une fois les enfants au lit, calmés et lavés, il s’approprie enfin une douche tiède.

Après la douche, il se regarde dans le miroir et allume un gros sèche-cheveux noir, un souvenir de sa tante. Il se plonge alors dans une activité récemment découverte, qui le ravit – le brushing. C’est grâce à cette pratique qu’il a trouvé sa coiffure parfaite – court à l’arrière et sur les côtés, et deux longues mèches coupées net au front, brossées en deux drapés soyeux qui lui ont valu le surnom de « Manny le mammouth de L’Age de glace », un surnom concocté par le plus jeune de la bande. Cependant, quand il cherche à travers son sac, la brosse est introuvable. Il doit vite trouver une solution, hors de question de laisser ses cheveux dans cet état.

Il vous reste encore 40.32% à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1369
Actualité

« Nos Suggestions de Lecture Raccourcies »

23 mai 2024
Cette semaine, le monde littéraire se trouve dans une vision hallucinatoire. Nous explorons le chef-d'œuvre de l'écrivain iranien Sâdeq Hedâyat (1903-1951), une transe opiacée rehaussée par une traduction rafraîchie ;…
example 1366
Actualité

« Canicule sévère écrase New Delhi, Inde »

23 mai 2024
Les températures dans la capitale indienne, New Delhi, et le nord du pays, fluctuent entre 45 et 47 degrés Celsius, rendant les parcs populaires vides, à l'exception des chiens qui…
example 1363
Actualité

Hôpital Enfants Tours Évite Surchauffe Été

23 mai 2024
Le 23 mai marque un tournant significatif pour Clocheville. Un des quatre systèmes de refroidissement défectueux de l'hôpital pédiatrique de Tours (Indre-et-Loire) devait dès lors être remplacé. Cette nouvelle machine,…