×
google news

« Pacte Européen: Réforme Profonde Asile Inhumain »

Après de longues discussions à Bruxelles, les États membres de l’Union européenne (UE) sont parvenus à un accord concernant un nouveau pacte sur l’immigration et l’asile. L’adoption officielle de ce cadre juridique mis à jour pour le système d’asile et de migration de l’Union est imminente.

Ce pacte intègre de nouvelles stratégies de sécurité, y compris le filtrage des ressortissants de pays non membres à leur entrée aux frontières de l’Union, ainsi qu’une amélioration de l’enregistrement de ces derniers. De plus, de nouvelles tactiques seront déployées pour identifier plus efficacement l’immigration clandestine. Ceci implique l’instauration d’une procédure obligatoire « à la frontière » visant les ressortissants de pays où le taux d’acceptation du statut de réfugié est inférieur à 20 %. Des régulations spécifiques pour les situations de crise seront également mises en place.

Simultanément, une solution a été élaborée pour aider les États membres confrontés à une pression migratoire intense, sans qu’il soit nécessaire d’appliquer une relocalisation forcée des demandeurs d’asile.

Observons en détail les statistiques de migration de 2023, on réalise rapidement que l’efficacité de ce pacte n’est pas optimale. L’année précédente, il y a eu presque 380 000 incursions irrégulières aux frontières de l’Union, plus de 1,1 million de demandes d’asile ont été soumises à ses États membres et environ 4 110 individus ont péri ou disparu en Méditerranée, en essayant de rejoindre l’Europe sur des embarcations précaires. Ces résultats prouvent la crise sévère dans laquelle le système européen de migration et d’asile demeure embourbé. Effectivement, ces statistiques sont les plus élevées depuis la crise migratoire que l’Europe a vécue en 2016. Huit ans plus tard, il semble que nous devons encore faire face à une vague renouvelée de migrants et de réfugiés.

Donc, entre nous, Européens, soyons francs : ce nouveau pacte sur la migration et l’asile peut-il nous assurer qu’en 2024, nous réussirons à gérer cette vague mortelle de migrants vers l’Europe ? La réponse est non. Est-ce que ce pacte a le potentiel de favoriser la prédominance de l’humanisme sur la domination du plus puissant dans le cadre de la politique européenne d’asile et d’immigration ? La réponse est toujours non. Certes, il ordonne des actions justifiables, mais ces dernières sont loin d’être adéquates. Donc, une fois de plus, nous devons aller au-delà.

68,79% de cet article est encore à lire. Le reste est uniquement accessible aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1379
Actualité

« Couple sino-russe: pas de divorce imminent »

23 mai 2024
Au cours du printemps 2024, Xi Jinping a réitéré son implication dans le conflit européen, se positionnant clairement du côté de la Russie. Le dirigeant chinois a l'intention d'assurer son…
example 1377
Actualité

Rebelles maliens se rapprochent des djihadistes

23 mai 2024
Des questions ont été suscitées concernant une éventuelle collaboration entre les rebelles indépendantistes et les groupes djihadistes au Mali, similaire à ce qui s'était produit au début de la guerre…
example 1376
Actualité

En Inde, le thermomètre a atteint un pic de 47,8°C

23 mai 2024
En raison de la chaleur intense, le gouvernement de New Delhi a décidé de mettre fin prématurément à l'année scolaire et a annoncé des vacances d'été avec effet immédiat, d'après…
example 1375
Actualité

« Diversification et croissance visées par l’ESCP »

23 mai 2024
Ce prochain automne, l'établissement ESCP Business School inaugurera sa nouvelle branche, l'ESCP Extension School. Contrairement à l'école de commerce principale, qui se consacre à la préparation des étudiants pour des…