×
google news

Conseil d’Etat interdit chasse traditionnelle alouettes

Le Conseil d’Etat a statué le lundi 6 mai que les chasses aux pantes (filets) et matoles (cages), qui sont fréquemment utilisées contre les alouettes, sont illégales et respectent pas la loi européenne. Cette décision fondamentale annule de manière définitive plusieurs décisions gouvernementales prises en octobre 2022.
« C’est un grand succès, car actuellement, aucune chasse d’oiseaux traditionnelle n’est officiellement permise en France », a déclaré la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO).
La plus haute cour administrative de France a déjà porté un coup dur à ces chasses traditionnelles au cours des dernières années en annulant les arrêtés de 1989 qui autorisaient la chasse à la glu et avec les pièges appelés tenderies pour d’autres espèces d’oiseaux. Le gouvernement s’appuyait régulièrement sur ces règles pour permettre leur utilisation sous la pression des chasseurs.
Selon la directive européenne « oiseaux » de 2009, les méthodes de capture massive d’oiseaux sans distinction d’espèce sont interdites. Néanmoins, une exception peut être faite à condition qu’elle soit dûment justifiée et qu’aucune autre solution satisfaisante n’existe pour capturer certains oiseaux.
En ce qui concerne les chasses aux pantes et matoles visant les alouettes, le Conseil d’Etat, sollicité par LPO et One Voice, avait déjà suspendu les décisions en question en octobre 2022 en référé.
La préoccupation principale est le risque de captures accidentelles et le déclin des alouettes.

Le Conseil d’Etat, dans son jugement définitif, a déclaré que justifier ces chasses en invoquant la tradition n’était pas suffisant. La principale raison de l’exception spécifiée dans les décrets est de maintenir une méthode de chasse traditionnelle, qui, par elle-même, ne peut justifier l’absence d’autres solutions adéquates, comme précisé dans le jugement.
De plus, le magistrat n’est pas convaincu que ces méthodes de chasse soient les seules moyens de capturer les alouettes des champs, qui peuvent également être chassées par des tirs, par exemple. Finalement, le Conseil d’Etat juge que ces méthodes de chasse risquent de provoquer une quantité non négligeable de captures accidentelles d’autres oiseaux.
Selon le verdict, ni les ministères ni les fédérations impliquées n’ont prouvé que les prises accessoires résultant de l’utilisation de pantes et de matoles affecteraient seulement un petit nombre d’oiseaux. De plus, il n’a pas été prouvé que les dommages infligés aux oiseaux capturés non ciblés pourraient être considérés comme négligeables.
L’alouette des champs, qui était autrefois un oiseau courant dans les campagnes françaises, a vu sa population diminuer de 25% depuis 1980, d’après la LPO.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1389
Actualité

« Baisse de 9% des loups en France »

23 mai 2024
Selon un communiqué de diverses associations environnementales, l'année 2023 a connu un déclin de 9 % dans la population de loups en France, fixant le nombre total à 1 003…
example 1386
Actualité

Gouverneur du Texas gracie meurtrier antiraciste

23 mai 2024
Texte réécrit : "RAPPORT DE NEW YORK En plein été 2020, une paire de mois après le tragique décès de George Floyd, un Afro-Américain, tué par un officier de police…
example 1384
Actualité

« Cauet en vue pour agressions sexuelles »

23 mai 2024
Sébastien Cauet, animateur de renom, est en détention préventive depuis mercredi dans le contexte d'une enquête qui l'accuse de viols et d'agressions sexuelles, des allégations qu'il réfute, nous l'a-t-on révélé…