×
google news

Pluies diluviennes au Brésil: 29 morts

La tragédie a frappé le sud du Brésil suite à de fortes pluies. D’après les rapports, ces violentes averses ont causé la mort de 29 personnes, et ce chiffre est susceptible d’augmenter, étant donné que 60 individus sont encore portés disparus. C’est le constat dressé par les autorités de la région que le président Lula a visitée le jeudi 2 mai.

Eduardo Leite, le gouverneur de l’Etat de Rio Grande do Sul, a exprimé sa peine à la suite de cette catastrophe lors d’une déclaration publique jeudi. Il a prévenu que les chiffres actuels étaient seulement préliminaires et qu’il anticipait le pire désastre météorologique jamais vécu dans cet Etat. La veille, Il avait déclaré l’état de calamité publique à cause des tempêtes et des orages qui ont causé des inondations et des glissements de terrain.

Le presidente Lula, lors de sa rencontre avec le gouverneur à Santa Maria, une des villes les plus touchées, a insisté sur le fait que le Rio Grande do Sul ne manquerait pas de ressources pour faire face à cette crise. Plus de 600 soldats seront déployés pour des opérations de secours et fournir de la nourriture aux personnes touchées.

Le président a affirmé que le gouvernement fédéral était totalement engagé pour atténuer les effets de cet évènement catastrophique. Il était accompagné de plusieurs ministres, dont la ministre de l’environnement, Marina Silva. On s’attend à plus de précipitations jusqu’à vendredi.

Dans l’état de Rio Grande do Sul, 67 869 personnes se sont retrouvées en situation de sinistre réparties dans 147 villes. Près de 10 000 individus ont été forcés d’abandonner leur maison, parmi eux, environ 4 600 ont trouvé refuge dans des centres d’hébergement. Raul Metzel, un résident de Capela de Santana âgé de 52 ans, a partagé à l’Agence France-Presse : « C’est une situation que je n’ai jamais expérimenté auparavant. Tout est inondé et cela empire. Il est impossible de trouver le sommeil sans savoir jusqu’où le niveau de l’eau risque de monter. »

De nombreuses routes sont devenues impraticables et les approvisionnements en eau et électricité ont été interrompus pour des milliers de personnes, comme l’ont signalé les autorités locales. Plusieurs villes se retrouvent entièrement coupées du monde, sans accès à Internet et sans réseau téléphonique.

Le gouverneur a décidé l’évacuation des résidents de six villes situées dans une zone montagneuse suite à l’augmentation du niveau de la rivière Cai. Un barrage à Cotipora, une ville montagneuse, a partiellement cédé, ce qui suscite également l’inquiétude.

L’Institut de météorologie Inmet prévoit que ce jeudi sera marqué par des vents forts et des averses pouvant atteindre plus de 200 mm dans l’état de Rio Grande do Sul et l’état voisin de Santa Catarina. Des pluies importantes sont attendues jusqu’à vendredi.

Toutes les activités scolaires ont été interrompues dans l’état de Rio Grande do Sul jusqu’à nouvel ordre, y compris les matchs de football prévus pour ce week-end.

En septembre 2023, au moins 31 personnes ont trouvé la mort dans cet état à la suite d’un cyclone ravageur. D’après les experts, le réchauffement climatique accentue la fréquence et l’intensité des phénomènes météorologiques extrêmes, qui se produisent de plus en plus fréquemment au Brésil. La situation est d’autant plus compliquée à cause du phénomène climatique El Niño.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1427
Actualité

« Loi fin de vie: Ressources palliatives d’abord »

24 mai 2024
La législation actuellement en discussion au Parlement concernant l'assistance à la mort, ne fait pas consensus, en particulier parmi les personnes âgées. Ce projet tente de pallier les peurs d'une…
example 1423
Actualité

« Glissement en Papouasie: Pertes Humaines, Dégâts »

24 mai 2024
L'autorité locale de la Papouasie-Nouvelle-Guinée a signalé le vendredi 24 mai qu'un glissement de terrain massif avait affecté "plus de six villages" dans une zone montagneuse, touchant également gravement le…