×
google news

Quelle est la raison derrière la tradition d’offrir du muguet le premier mai ?

La tradition de célébrer la Journée internationale des travailleurs le 1er Mai, également connue en tant que « fête du muguet », implique l’échange de petits brins de muguet entre proches. On peut se procurer ces fleurs auprès d’un fleuriste ou simplement d’un des nombreux stands qui apparaissent temporairement dans les rues à cette occasion, une pratique tolérée si elle respecte certaines règles. Alors, d’où nous vient cette coutume ?

Le commencement de cette tradition est ancien et remonte à l’époque de la Rome antique lorsque la fin d’avril et le début de mai étaient marqués par des célébrations de floraison. Les Celtes avaient également une célébration analogue, appelée Beltaine, signalant le passage d’une saison sombre à une saison plus claire.

Plusieurs histoires suggestives évoquent les origines de cette tradition à l’époque du règne de Charles IX. Le premier mai 1560, lors d’un déplacement dans le Dauphiné, le roi aurait reçu un brin de muguet. Le geste lui aurait tellement plu qu’il a décidé d’en adopter l’idée et d’offrir chaque printemps un brin de muguet aux dames de la cour. Bien que cette histoire soit difficile à vérifier, elle est fréquemment citée dans plusieurs récits liés à Charles IX, comme le roman Charly 9 de Jean Teulé publié en 2011.

Pendant la Révolution, le muguet était associé non pas au 1er mai, mais au « jour républicain » du 7 Floréal (26 avril) dans le calendrier de Fabre d’Eglantine. C’est l’églantine rouge qui était reliée au 1er mai et qui a longtemps été associée aux travailleurs.

Un siècle plus tard, lors de la première Journée Internationale du Travail en 1889, les protestataires portent un triangle rouge, rapidement substitué par l’églantine rouge. C’est non seulement un hommage à Fabre d’Eglantine, mais aussi une référence à la fleur largement cultivée dans le nord de la France, où d’importants rassemblements ouvriers ont lieu. L’un d’eux, le 1er mai 1891 à Fourmies, fut brutalement réprimé, causant la mort de neuf personnes et blessant trente-cinq parmi les protestataires. L’églantine rouge incarne également le sang versé.

Le muguet fait son retour à la fin du 19e siècle
Le muguet retrouve progressivement sa popularité vers la fin des années 1800. Selon la légende, le chanteur Félix Mayol aurait été présenté à cette fleur par son amie Jenny Cook en 1895, et l’aurait portée sur sa veste lors de sa première performance sur la scène du Concert Parisien. Suite au succès de cette prestation, il garda le brin de muguet, ce qui aurait aidé à relancer la tradition, comme il l’explique dans ses mémoires.

Les grands couturiers français de cette époque ont également joué un rôle dans la restauration de cette mode en offrant des brins de muguet à leurs employés et à leurs clientes. D’ailleurs, Christian Dior en fit l’emblème de sa marque.

Toutefois, ce ne fut qu’en 1941, sous le maréchal Pétain, que le muguet fut officiellement lié à la « fête du travail et de la concorde sociale » mise en place par le chef du régime de Vichy. Préférant la fleur blanche à l’églantine rouge – trop liée à la gauche et au communisme pour son goût – c’est ainsi que la tradition du muguet pour le 1er mai trouve en partie ses origines dans le régime de Vichy.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1537
Actualité

Remaniement surprise en Tunisie: Ministre écarté

26 mai 2024
Le chef d'État tunisien, Kais Saïed, a surpris tout le monde en opérant un remaniement gouvernemental inattendu ce samedi 25 mai. Un communiqué de la présidence tunisienne, publié sans justification,…
example 1535
Actualité

« Le chien, le nouvel enfant familial »

26 mai 2024
"« Prenez soin de notre bébé, il risque surement de se mettre à pleurer. Voici son jouet préféré... », ce sont les consignes que reçoit habituellement Laetitia Lacote, âgée de…