×
google news

« Délégation Hamas, Journalistes Arrêtés, Flamme Olympique »

Dans une conversation avec des jeunes Européens, Emmanuel Macron, le président français, a exprimé son désir d’initier une discussion sur l’inclusion de l’arme nucléaire dans la défense européenne. L’interview, publiée le samedi 27 avril dans les journaux du groupe Ebra, le montre plaider pour une discussion comprenant la défense antimissile, les armes de longue portée et l’arme nucléaire pour ceux qui la possèdent ou qui abritent l’arme nucléaire américaine sur leur territoire. Il invite les pays européens à envisager toutes les options, tout en se concentrant sur ce qui assure véritablement une protection crédible. Macron a maintenu que la France conserverait sa spécificité, tout en signalant sa volonté de contribuer davantage à la défense de l’Europe.

Malheureusement, cette interview n’a pas été bien reçue par la plupart des opposants, dont François-Xavier Bellamy, candidat aux élections européennes pour Les Républicains. Il a critiqué Macron lors de l’émission « Le Grand Rendez-Vous » diffusée sur Europe 1, CNews et Les Echos, affirmant que priver les Français de l’arme nucléaire – une technologie coûteuse et historiquement investie par le pays – serait un acte de trahison de la part du président de la République.

L’affirmation de La France insoumise dimanche était que M. Macron avait porté atteinte à l’authenticité de la dissuasion nucléaire française. De plus, Bastien Lachaud (LFI), un expert en matière de défense, a soutenu que Macron cherche à éliminer la stratégie d’autonomie française sous prétexte de défendre le territoire européen. Thierry Mariani (Rassemblement national), de son côté, s’est fait entendre sur X, accusant Macron de devenir un danger national. Cependant, Marie Toussaint, tête de liste des écologistes aux élections européennes, a vu cela comme une opportunité pour partager la puissance de l’arme nucléaire française.

Par ailleurs, une représentation du Hamas arrivera en Égypte lundi pour présenter sa réponse à la récente contre-proposition suggérée par Israël afin de conclure une trêve et libérer des otages, une annonce faite par un haut responsable du Hamas dimanche. Le Hamas avait précédemment déclaré avoir reçu cette « contre-proposition » de la part d’Israël, soutenue par la médiation du Qatar et de l’Égypte. Il a été ajouté qu’il y aura également une discussion sur une nouvelle initiative égyptienne.

Enfin, John Kirby, porte-parole de la sécurité nationale à la Maison Blanche, a déclaré à ABC que, avant de lancer toute attaque terrestre contre Rafah, Israël avait convenu de tenir compte des préoccupations et des propositions des États-Unis.

Au cours du samedi, l’armée israélienne a ciblé les positions du Hamas et soutenu les soldats stationnés dans le territoire central, selon une déclaration faite dimanche. Un reporter de l’Agence France-Presse (AFP) rapporte que l’armée israélienne a lancé des attaques aériennes et effectué des tirs d’artillerie dans plusieurs régions de la bande de Gaza, y compris Khan Younès et Rafah, qui se situent dans le sud, et dans la ville de Gaza.

Au cours des dernières vingt-quatre heures, le nombre de morts est passé de 66 à 34 454 depuis le 7 octobre, conformément à une annonce du ministère de la santé du Hamas. En plus des deux cents jours de conflit, du côté israélien, le nombre de morts atteint 1 170, la plupart étant des civils, selon un décompte de l’AFP basé sur les chiffres officiels israéliens.

En outre, en Russie, deux journalistes ont été arrêtés pour « extrémisme », accusés d’avoir contribué à la réalisation de vidéos pour le défunt opposant Alexeï Navalny. Konstantin Gabov, qui collaborait occasionnellement avec Reuters, a été mis en garde à vue samedi et dimanche, Sergueï Kareline, qui travaillait avec l’Associated Press américaine, a été arrêté à son tour.

M. Gabov reste en prison jusqu’au minimum le 27 juin, en attendant son procès, comme l’a annoncé le service de presse judiciaire via Telegram. Tout comme M. Kareline, il est accusé par les autorités judiciaires russes d’avoir contribué à la création de contenus photos et vidéos pour la chaîne YouTube NavalnyLIVE, une plateforme affiliée à l’opposant politique Alexeï Navalny.

Son organisation a été cataloguée comme « extrémiste » par la justice, ce qui expose ses collaborateurs et adeptes à des poursuites judiciaires. Nombreux sont ceux parmi ses associés qui se sont réfugiés à l’étranger pour échapper à de sévères peines de prison. Dans le contexte de l’escalation du conflit en Ukraine depuis février 2022, les autorités russes ont intensifié leur répression contre les journalistes et les médias, qu’ils soient locaux ou étrangers.

Pendant ce temps, l’Asie du Sud-Est reste sous l’emprise d’une vague de chaleur intense, avec des températures dépassant les 45 degrés Celsius. Face à cette situation critique, les Philippines ont décidé de suspendre les cours en personne, notamment à cause des températures élevées. Par contre, au Bangladesh, les écoles ont repris leurs activités, bien que l’alerte canicule soit toujours en cours. Les écoles maternelles restent fermées et les horaires d’école primaire ont été réduits.

Ce mercredi, la température a grimpé à 45,9 °C à Chauk en Birmanie, située dans le centre-ouest du pays. Tandis que l’agence météorologique thaïlandaise prévient d’une chaleur possible de 44,1 °C dans le nord de la province de Phetchabun d’ici dimanche. Cette semaine, au Cambodge voisin, on prévoit des pics de chaleur jusqu’à 43 °C. Samedi dernier, au Nghe An, une province au nord du Vietnam, les températures ont atteint 43,2 °C. L’agence météorologique indienne prédit que l’actuelle vague de chaleur se prolongera dans plusieurs États pendant ce week-end.

Mardi dernier, les Nations Unies ont déclaré que l’Asie connaissait une augmentation de température à un rythme alarmant. C’est suite à l’année 2023, au cours de laquelle des records de chaleur ont été établis dans le monde entier. Aux Philippines, un des pays les plus à risque du continent asiatique face au changement climatique, le mercure a atteint un record samedi dernier: 38,8 °C dans la capitale, Manille, une température jamais enregistrée auparavant. Selon les données nationales, la température ressentie était de 45 °C. Les experts attribuent l’augmentation de la durée, de l’intensité et de la fréquence des canicules au réchauffement climatique.

Trois mois avant l’ouverture des Jeux Olympiques de Paris 2024, la flamme olympique a pris la mer pour la France ce samedi. Elle est à bord du Belem, un trois-mâts qui a quitté le port grec du Pirée, près d’Athènes, samedi.

Le voilier, Belem est prévu pour arriver à Marseille le 8 mai, marquant le début du passage de la flamme à travers l’hexagone vers la cérémonie inaugurale. Le Belem naviguera par le canal de Corinthe, merveille d’ingénierie française du XIXe siècle, financée par des banques et des ingénieurs de la France. Avant de faire escale dans le Vieux-Port de Marseille, il fera une parade dans la baie de la ville phocéenne, accompagné de plus d’un millier de bateaux.

En outre, différents autres événements seront également au rendez-vous :
Lors des élections européennes, Georgia Meloni sera en pole position pour son parti d’extrême droite lors du vote en juin.
En ce qui concerne le narcotrafic à Marseille, un jeune homme a été récemment assassiné sur un spot de vente de drogue. Cet incident serait « le troisième narcohomicide de l’année », selon le procureur.
En matière de justice, Eric Dupond-Moretti a annoncé la création d’un parquet national dédié à la lutte contre le crime organisé.
Dans le domaine du sport, Alizé Cornet prendra sa retraite après Roland-Garros, un moment qui semble déjà chargé d’émotion.
En football, après leur victoire à Paris, les Lyonnaises se sont qualifiées pour une onzième finale de Ligue des Champions.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1427
Actualité

« Loi fin de vie: Ressources palliatives d’abord »

24 mai 2024
La législation actuellement en discussion au Parlement concernant l'assistance à la mort, ne fait pas consensus, en particulier parmi les personnes âgées. Ce projet tente de pallier les peurs d'une…
example 1423
Actualité

« Glissement en Papouasie: Pertes Humaines, Dégâts »

24 mai 2024
L'autorité locale de la Papouasie-Nouvelle-Guinée a signalé le vendredi 24 mai qu'un glissement de terrain massif avait affecté "plus de six villages" dans une zone montagneuse, touchant également gravement le…