×
google news

« Les aspirateurs balais sans fil les plus efficaces »

Un aspirateur balai peut certainement remplacer un aspirateur traineau dans de nombreux foyers, en offrant une utilisation plus confortable. Leur prise en main est bien plus fluide, l’absence de câble rend leur utilisation plus facile et leur format compact permet un rangement aisé. En ce qui concerne leur puissance d’aspiration, les modèles de milieu et haut de gamme sont suffisamment performants, bien que l’aspirateur traineau reste plus efficace pour des nettoyages en profondeur de tapis denses ou de grands espaces. D’où l’intérêt de garder un traineau pour des sessions de nettoyage intenses occasionnellement.

Cependant, l’aspirateur balai est un achat plus coûteux, avec des prix variant de 170€ pour des modèles d’entrée de gamme de grandes marques à plus de 1000€. C’est un achat à considérer. Alors, comment faire le bon choix pour ne pas être déçu ?

Le Dyson V15 Detect Absolute est un choix attrayant. Il est très performant sur les sols durs et ne déçoit pas sur les tapis. Sa grande autonomie est un plus, sans parler de ses fonctionnalités pratiques comme le mode de puissance automatique. Au moment de la rédaction de ce texte, le coût était de 799€.

Le V15 Detect Absolute est le produit offrant le meilleur rapport qualité-prix de la gamme du fabricant. En mode éco, il nettoie efficacement, en particulier les surfaces dures, et a une autonomie de plus d’une heure. Il dispose d’une fonction d’évacuation de la poussière et d’un filtre unique facile à nettoyer grâce à la technologie de filtration multi-cyclonique. La brosse dédiée aux sols durs est équipée d’un laser qui détecte les plus petites particules de poussière. Il prend le dessus sur le Samsung Jet 95 Complete VS20C95E4TB grâce à sa batterie plus robuste et un entretien plus facile. Cependant, le Samsung offre aussi de bonnes performances et est plus confortable à utiliser comme aspirateur à main, constituant ainsi une alternative intéressante.

Le Hoover HF9 HF920P, bien que moins sophistiqué, est axé sur l’efficacité et la simplicité. Il se tient debout seul, a une indication de l’autonomie précise, et vient avec plusieurs accessoires.

Le Hoover HF9 a été conçu avec des choix pragmatiques. Sans technologies avancées, il est néanmoins très efficace. Sa capacité à se tenir debout est très pratique, ainsi que sa puissance aspirante qui se réajuste automatiquement lorsqu’on change un accessoire ou lorsqu’on l’enlève. Avec deux batteries, il offre un excellent compromis entre l’efficacité de l’aspiration et l’autonomie, nettoyant les tapis et les sols durs pendant presque une heure au total si la fonction turbo n’est pas activée, ce qui n’est généralement pas nécessaire. Son défaut principal est son poids assez élevé.

Le prix de publication était de 394€. Le Dream R10 est également mentionné.

Si vous recherchez un aspirateur économique mais efficace, le modèle Dreame R10 est recommandé. Bien qu’il soit privé de certaines fonctions supplémentaires, cet appareil présente des qualités intéressantes. Sa maniabilité est en effet très appréciable, il n’est pas trop pesant et sa puissance d’aspiration est très satisfaisante. Son coût initial est de 179€.

Le Dreame R10 est l’aspirateur stick sans fil le plus abordable que nous ayons examiné. Il pourrait être perçu comme plus basique comparé aux modèles plus coûteux, ses fonctions sont assez limitées et sa puissance d’aspiration un peu moindre. Néanmoins, il la compense avec une brosse motorisée effective, ce qui lui permet de nettoyer avec efficacité toutes sortes de sols, sans la nécessité d’augmenter sa puissance maximale qui réduit notablement son autonomie. Celle-ci est toutefois déjà deux fois moindre comparée à celle du Dyson V15. Sa brosse, moins flexible que celle de ses concurrents, tend à se détacher du sol lorsqu’il s’agit d’atteindre des espaces restreints. De plus, sa performance est diminuée lorsqu’on omet d’utiliser ses accessoires motorisés (comme par exemple le tube d’aspiration ou ceux pour le nettoyage des meubles). Dans de telles situations, l’aspiration est plus faible et l’usage de la puissance maximale peut être requise. Bien que l’appareil n’ait pas que des qualités, il représente un compromis excellent si vous disposez d’un budget limité et d’une petite ou moyenne surface à nettoyer.

Nous recommandons également d’autres aspirateurs. Notre préféré étant le Dyson V15 Detect Absolute disponible pour 799€. Notre choix pour un aspirateur intermédiaire est le Hoover HF9 HF920P pour 394€. En entrée de gamme, nous proposons de nouveau le Dreame R10 pour son bon rapport qualité-prix. Ces produits sont disponibles chez divers fournisseurs tels que Boulanger, Darty, Amazon, Rakuten et la Fnac.

Lors de la publication, l’appareil était coté à 179€. Voici votre guide exhaustif :
– Pourquoi nous faire confiance ?
– Les aspirateurs balais, pour qui sont-ils conçus ?
– Notre processus de sélection
– Notre méthode de test
– L’aspirateur balai de premier choix : Le Dyson V15 Detect Absolute
– Notre sélection à budget moyen : Le Hoover HF9 HF920P
– Notre préférence à bas prix : Le Dreame R10
– Deux autres modèles qui ont su nous marquer
– Les autres compétiteurs du marché
– Les prochaines sorties
– Comment tirer le meilleur parti de son aspirateur balai.

Pourquoi nous croire ?
Depuis près de 15 ans, je suis en charge de tester des dispositifs électroménagers, principalement des outils de nettoyage des sols. En 2011, j’ai établi la section Maison / appareils ménagers au sein du site Les Numériques, que j’ai supervisée pendant six ans. Depuis, je continue ce travail d’évaluation et d’analyse de marché en tant que journaliste indépendante pour des plateformes telles que Femme Actuelle, et Le Journal du Geek.

J’ai été témoin de l’expansion du marché des aspirateurs balais sans fil et de son évolution vers des modèles plus polyvalents, mené par les premiers modèles innovants de Dyson.

Lors de mes tests, j’accompagne toujours mes mesures précises par des observations sur le terrain, sur plusieurs jours, voire semaines. C’est la meilleure façon d’évaluer le confort d’utilisation, l’ergonomie et l’utilisation pratique de certaines fonctionnalités. Ainsi, cela me permet de tester ces appareils dans toutes les situations possibles.

Au cours de mon parcours, j’ai eu de nombreux échanges avec des fabricants, des ingénieurs, et j’ai observé de près les évolutions du marché. De plus, j’ai couvert l’introduction de nouvelles normes, comme l’étiquette énergie pour les aspirateurs, qui a finalement été supprimée, ainsi que l’indice de réparabilité, qui est toujours en vigueur.

Pour qui sont conçus les aspirateurs balais ?

Les aspirateurs verticaux sans fil de cette famille présentent de nombreux avantages et quelques inconvénients mineurs qu’il faut prendre en compte avant de faire l’acquisition.

Ils sont notamment très aisés à manipuler. L’un des facteurs clés de leur popularité est l’autonomie de mouvement qu’ils permettent. Étant donné qu’ils n’ont pas de câble d’alimentation, ils peuvent être déplacés sans tracas partout dans la maison, sans avoir à se préoccuper de la localisation d’une prise électrique. Ils sont également plus maniables que les aspirateurs canister et peuvent se glisser dans les recoins les plus étroits sans rentrer dans les meubles. De plus, ils rendent le nettoyage de zones difficilement accessibles, comme les escaliers, plus aisé.

Ils ont également l’avantage d’être toujours disponibles. À l’inverse d’un aspirateur canister, généralement rangé dans un placard et qui doit être sorti et potentiellement assemblé avant utilisation, l’aspirateur vertical sans fil est toujours à disposition, chargé, et attend patiemment sur sa station de charge (murale ou autoportante). Certains utilisateurs choisissent même de l’installer dans un endroit bien en vue, ce qui a encouragé les fabricants à proposer des éléments esthétiques supplémentaires. Il suffit d’étendre le bras pour le prendre et l’utiliser à tout moment : pour nettoyer quelques miettes tombées lors d’un goûter, de la litière renversée par le chat, un peu de boue séchée à l’entrée, ou pour ramasser les poils d’animaux dispersés…

En définitive, ils montrent une polyvalence considérable. Une grande majorité d’appareils disponibles actuellement excèdent les fonctions de maintien des sols ;ils sont également capables de se métamorphoser en aspirateur portable. Cette fonction permet un nettoyage à hauteur intermédiaire : un matelas, un sofa, des oreillers et même la dépoussiérage des meubles. De nombreux modèles sont aussi conçus pour aspirer en hauteur, leur conformation (l’installation du moteur, du récipient et de la batterie au sommet du tube, près de la poignée) autorise effectivement leur renversement, c’est-à-dire les tenir « tête en bas ». Par conséquent, cela donne la chance de dépoussiérer la surface d’un meuble ou une sortie de ventilation, par exemple.

Cela ressemble à une situation quasiment parfaite, néanmoins, il existe bien quelques compromis. Pour débuter, bien que les aspirateurs verticaux soient moins lourds que les aspirateurs classiques, en raison de leur forme mentionnée plus haut, une partie de leur poids est supportée tout au long de la session de nettoyage (bien que certains modèles soient plus légers que d’autres ou répartissent mieux leur poids). Incontestablement, c’est plus pesant à porter qu’une simple poignée d’aspirateur classique. De plus, les aspirateurs verticaux fonctionnant à batterie, l’autonomie pose potentiellement une contrainte, même si cela devient de moins en moins une préoccupation. Pour finir, leur capacité d’aspiration est souvent mise en doute.
• Assez puissants ?

De manière générale, il est assez difficile d’obtenir une grande capacité d’aspiration avec un appareil fonctionnant sur batterie en comparaison avec un matériel alimenté par le secteur. Néanmoins, la majorité des aspirateurs balais, y compris tous ceux qui ont été testés, sont équipés d’une brosse motorisée rotative (ou turbo-brosse) qui favorise beaucoup l’efficacité de l’aspiration et du décrassage. On ne doit pas confondre la capacité d’aspiration et l’efficacité du nettoyage ; la puissance n’est pas le seul critère. Par exemple, le Dreame R10, qui n’a que 120 Aw de puissance, n’éprouve pas de difficulté à nettoyer tous types de détritus des sols, sans avoir à utiliser sa puissance maximale.

De surcroit, le design de la brosse joue un rôle essentiel dans les performances de nettoyage. Certaines brosses ont tendance à ne pas aspirer jusqu’aux bords, ce qui rend le nettoyage le long des plinthes moins efficace. D’autres brosses répandent devant elles les débris plus épais (comme la boue séchée ou la litière minérale pour chat) ou les projetent à travers la pièce. Une brosse bien conçue conjuguée à une aspiration forte assure une collecte de débris rapide et confortable, sans avoir à passer deux fois au même endroit.

Cependant, il existe des situations dans lesquelles la capacité d’aspiration est essentielle. D’une part, sur les tapis de grande épaisseur, facilitant ainsi le processus de nettoyage en profondeur. D’autre part, il se peut que la brosse dédiée au nettoyage des planchers ne soit pas adaptée pour toutes les zones, notamment les espaces restreints entre les meubles – havres de prédilection de la poussière – ou bien des concentrations de câbles qui attirent également de nombreux débris. Dans ces cas, l’élimination de la brosse peut être nécessaire. Sur quelques modèles d’aspirateurs verticaux, ceci est possible avec le pied, sans avoir à se pencher. Cependant, certains appareils moins puissants éprouvent des difficultés à aspirer, même des déchets plus légers tels que les amas de poussière. Dans ce cas, un accroissement de la capacité d’aspiration peut être nécessaire, bien qu’il ne soit pas toujours suffisant et peut finalement compromettre l’autonomie de l’appareil.

Un autre scénario où la capacité d’aspiration est importante est le nettoyage à l’aide de petits outils non motorisés, généralement utilisés pour dépoussiérer les meubles. Si l’appareil ne dispose pas de la puissance nécessaire, les résultats peuvent être décevants.

C’est pour cela que nous avons été impressionnés par le Hoover HF9. Le fabricant a pris en compte le fait que l’efficacité peut être réduite lorsque la brosse est retirée ou lorsque des accessoires non motorisés sont utilisés. Dans de telles situations, la puissance augmente automatiquement et l’autonomie de l’appareil est recalculée instantanément, assurant ainsi un dépoussiérage efficace en toutes circonstances.

• Est-ce suffisant pour remplacer un aspirateur traîneau ?

L’efficacité d’un aspirateur sans fil dépend de divers facteurs, tels que les attentes de l’utilisateur, le type de surface à nettoyer (nettoyer des tapis et moquettes épais est plus complexe que de nettoyer des surfaces dures). Il faut aussi mentionner que ces outils ont leurs limites : ils ne sont pas appropriés pour le nettoyage des tapis à poils longs ou frangés. Une autre considération est que l’autonomie de l’appareil sélectionné doit être compatible avec la taille de votre maison et vos habitudes d’utilisation (voir section ci-dessous: Quelle durée de vie de la batterie pour quelle superficie ?).

Un aspirateur sans fil adéquat peut sans aucun doute remplir le rôle de l’aspirateur principal dans votre foyer. Il peut non seulement dépoussiérer efficace les sols, mais aussi être utilisé pour d’autres tâches (nettoyage de canapés, de meubles, de voitures…). Dans ce contexte, il ne faut pas négliger le coût et les spécifications de l’appareil. Si vous envisagez d’acheter un tel appareil pour une utilisation secondaire – comme maintenir la propreté de la maison au jour le jour tout en utilisant un aspirateur traîneau pour les nettoyages intensifs – vous pouvez être moins rigoureux en ce qui concerne la puissance d’aspiration et l’autonomie.

• Quelle durée de vie de la batterie pour quelle superficie ?

L’autonomie des aspirateurs sans fil est une préoccupation majeure, car la durée nécessaire pour nettoyer intégralement une maison n’est pas évidente et varie en fonction de son utilisation. Par exemple, nettoyer soigneusement un tapis prend plus de temps que de balayer un plancher. Il est donc essentiel de considérer le type de surface à nettoyer. De plus, si beaucoup d’objets doivent être déplacés ou s’il y a de nombreux coins inaccessibles, le nettoyage sera plus long que dans des espaces larges et minimalistes. En outre, les routines de nettoyage peuvent varier selon que l’on utilise un aspirateur sans fil ou un aspirateur traineau. L’aspirateur sans fil, plus pratique et toujours à portée de main, permet d’alléger la charge des séances de nettoyage hebdomadaires ou bihebdomadaires. Une étude réalisée par Gifam, une association consacrée aux appareils domestiques, révèle que 43% des propriétaires d’aspirateurs balais les utilisent quotidiennement, tandis que seulement 29% des propriétaires d’aspirateurs traineaux font de même, ceux-ci étant 80% à utiliser leur appareil au moins une fois par semaine.

Certains producteurs évaluent qu’il est possible d’aspirer environ 100 m2 en 30 minutes, ce qui semble un brin exagéré, car il est indéniable que chacun dispose d’une méthode de nettoyage spécifique. Pour illustration, environ 30 minutes sont nécessaires pour aspirer la totalité des sols durs de notre appartement de 70 m2, incluant de nombreux espaces étroits et objets à déplacer. De ce fait, aspirer d’autres surfaces (meubles, matelas, etc.) requiert souvent une autonomie supplémentaire.

Il est primordial de prendre en compte l’autonomie réelle des appareils que vous envisagez d’acheter, car elle peut différer significativement de celle avancée par les fabricants. Ces derniers précisent généralement une durée d’utilisation maximale qui correspond à l’emploi de l’appareil à sa puissance minimale et sans l’utilisation d’accessoires motorisés. Par exemple, si vous connectez une brosse destinée au nettoyage des sols à l’appareil Dreame R10, son autonomie de 60 minutes annoncée peut diminuer de moitié pour n’être plus que de 25 minutes. Ainsi, avant d’acheter, il est vivement conseillé d’examiner la fiche technique détaillée de chaque appareil pour déterminer son autonomie réelle en situation d’utilisation.

En outre, le choix du niveau de puissance influence également l’autonomie de l’appareil. Une puissance minimale, aussi nommée mode éco, est souvent insuffisante. C’est pourquoi, lors de nos tests, nous comparons les configurations nécessaires pour obtenir une aspiration efficace et leur impact sur l’autonomie. Si l’activation de la puissance maximale est requise pour un nettoyage efficace des sols et que l’autonomie baisse à une dizaine de minutes dans ce cas, cela n’est pas particulièrement avantageux.

Au cours des dernières années, les aspirateurs balais ont réalisé d’importantes avancées en ce qui concerne leur autonomie. Par exemple, le Dyson V6 n’offrait qu’une autonomie de 20 minutes en 2015, tandis que le modèle d’entrée de gamme V8 d’aujourd’hui permet de aspirer pendant 40 minutes, les versions plus premium dépassant même l’heure d’autonomie. De plus, de nos jours, la plupart des aspirateurs balais (y compris tous ceux de notre sélection) sont équipés d’une batterie détachable, très facile à retirer et à remettre en place. Il est donc envisageable d’acheter une batterie supplémentaire pour doubler l’autonomie – parfois, elle est même incluse dans le package.

En matière de poids, c’est une autre histoire. Contrairement à un aspirateur traditionnel, où l’on ne tient que la poignée, avec un aspirateur balai, on porte la majeure partie de l’appareil : le réceptacle à poussière, la batterie, le moteur, le système de filtration… Le poids varie donc considérablement d’un modèle à l’autre, allant de juste en dessous de 2 kg pour les plus légers à plus de 3 kg pour les plus lourds. Pour ceux qui ont du mal à porter de lourdes charges, cela peut devenir pesant, surtout lors des longues sessions de nettoyage. Il est cependant important de noter qu’une portion du poids repose sur le sol, principalement le poids de la brosse utilisée pour nettoyer les sols. Cependant, cela peut devenir problématique, surtout si l’on habite dans une maison à plusieurs étages où l’on doit porter l’aspirateur à l’étage ou si l’on doit nettoyer des escaliers.

Il est important de considérer le poids d’un aspirateur à main lorsque l’on envisage de nettoyer des zones en hauteur ou intermédiaire comme les matelas, les canapés, les coussins ou les bouches d’aération. Par exemple, le Hoover HF9, un des modèles les plus lourds de notre sélection, et le Dyson V15 pèsent presque deux kilogrammes, tandis que l’Electrolux 700, le plus léger, ne pèse que 1,3 kilogramme.

Cependant, il faut noter que les aspirateurs les plus compacts et légers ont des capacités de collecte de poussière plus faibles. Cette capacité peut aller de 0,3 litre pour les modèles plus petits à 0,7 ou 0,8 litre pour les plus grands. Si l’utilisation est prévue pour aspirer principalement de la poussière, quelques miettes et cheveux, une capacité plus petite peut ne pas poser de problème, même si cela nécessite de le vider plus régulièrement. Par contre, si vous vivez avec des animaux qui perdent beaucoup de poils, cela peut rapidement saturer le collecteur et diminuer l’efficacité de l’aspiration.

Les aspirateurs à main sont-ils adaptés aux personnes allergiques ?

Presque tous les modèles disponibles sur le marché sont des aspirateurs sans sac. Bien qu’il ne soit pas nécessaire d’en acheter, vider le conteneur de ces appareils implique un contact avec la poussière, un problème plus ou moins grave selon les modèles. Alors que certains sont équipés d’une porte, d’autres offrent un système d’expulsion simple des déchets, mais parfois il est essentiel de vider le conteneur, entraînant un mouvement de l’air qui peut dissiper de la poussière. Les constructeurs s’orientent davantage vers la création de systèmes d’expulsion automatique de la poussière. Plusieurs modèles possèdent une station de charge dotée d’un sac ou d’un réservoir aspirant la poussière du conteneur une fois le nettoyage terminé.

Cependant, il n’y a pas que le vidage du conteneur qui mérite attention. Une surveillance assidue de la qualité de la filtration est également nécessaire. Les modèles sans sac offrent plusieurs étapes de filtration. Au début, un système de filtration cyclonique ou multi-cyclonique (un ou plusieurs « cyclones ») sépare l’air et la poussière en les faisant spiraler. L’air filtré est ensuite guidé à travers deux filtres : un pré-filtre et un filtre de sortie d’air (parfois aux normes HEPA, éliminant jusqu’à 99.95% des particules fines). De nombreux constructeurs affirment un taux de filtration supérieur à 99%. Cependant, plus la première filtration est performante, moins les filtres accumulent de particules et le nettoyage voire leur remplacement se fait plus rarement. Dyson, par exemple, est un expert en ce domaine, proposant des aspirateurs équipés d’un seul filtre nécessitant peu d’entretien et ne devant pas être remplacé. Cela permet à la marque soutenir que l’air rejeté par son V15 (entre autres) est plus pur que celui aspiré.

Au cours de nos évaluations, nous avons découvert des inégalités dans la qualité des filtres. Certains appareils avaient des filtres qui s’encrassaient particulièrement vite, avec de la poussière s’infiltrant dans divers endroits, y compris autour des joints, indiquant une étanchéité non optimale. Cela oblige à laver les filtres et à nettoyer les composants plus fréquemment. D’autant plus que des filtres encombrés de poussière diminuent la capacité d’aspiration. Certains modèles offrent une fonction d’alerte pour rappeler le nettoyage des filtres, ce qui est un avantage indéniable.

Concernant le bruit, bien que la majorité des fabricants cherchent à rendre leurs appareils moins bruyants, il faut noter que les aspirateurs sans sac sont généralement plus bruyants que les modèles avec sac. De plus, la forme de ces appareils place le moteur plus près de l’utilisateur, ce qui peut augmenter le niveau sonore perçu. La brosse rotative peut également augmenter le niveau de bruit en tournant sur le sol.

En conclusion, le niveau de puissance ou le mode choisi affecte le niveau de bruit produit par l’appareil. Cependant, nos tests ont démontré que les modèles les plus puissants ne sont pas nécessairement les plus bruyants. Au contraire, ils peuvent nettoyer efficacement les sols sans avoir à choisir un mode puissant. Par conséquent, ils pourraient potentiellement être utilisés dans les modes les moins bruyants tout en offrant une aspiration efficace.

Qu’en est-il de leur fragilité?

Il est essentiel de traiter votre aspirateur balai avec soin pour éviter de l’endommager. Étant donné qu’ils ont tendance à ne pas rester debout lorsqu’ils sont en position verticale, vous pourriez être tenté de les équilibrer sur le bord d’un canapé ou d’un lit lorsque vous devez bouger quelque chose. Cependant, c’est une idée erronée et risquée.

Malgré les avancées technologiques, ces aspirateurs sont conçus avec une faiblesse connue, c’est-à-dire leur batterie. Ces dernières sont constamment utilisées et rechargées, ce qui les porte à s’épuiser et à perdre leur capacité, surtout si l’aspirateur est largement utilisé. De plus en plus, ces appareils sont dotés de batteries amovibles, comme tous ceux de notre sélection. Si jamais vous constatez que la batterie faiblit, il est potentiellement possible de la remplacer vous-même sans l’intervention d’un réparateur et sans nécessité d’un outil spécifique, à condition que la batterie soit toujours commercialisée au moment du remplacement.

En l’état actuel des choses, il est compliqué de juger de la longévité de ces appareils. Cependant, ils sont soumis à un indice officiel de réparabilité (une note sur 10 basée sur un barème standardisé) dont l’affichage est obligatoire. Cette mesure donne une indication de la facilité à réparer chaque appareil en cas de défaillance. De plus, nombreux sont les fabricants qui proposent une garantie allongée pouvant aller jusqu’à 5 ans si vous enregistrez votre produit en ligne après l’achat. C’est trois ans de plus que la garantie standard, bien que la batterie reste généralement exclue de cette garantie.

En dernier point, pour que votre aspirateur demeure opérationnel le plus longtemps possible, il est indispensable de l’entretenir correctement, comme vider le collecteur et nettoyer les filtres régulièrement.

Notre méthodologie de sélection nous a permis de prioriser des dispositifs conçus par des fabricants anciens et renommés dans l’industrie du nettoyage des sols, telles que Dyson, Hoover, Rowenta ou Electrolux. Nous avons également inclus dans notre sélection certaines marques que nous connaissons parfaitement, qui ont récemment pénétré ce marché avec des arguments solides à leur actif (à l’instar de Dreame et son modèle économique doté de caractéristiques techniques prometteuses ou de Shark dont le Detect Pro est rempli de technologies sophistiquées mais demeure assez abordable). Nous avons en revanche exclu les marques obscures qui prolifèrent sur les places de marché où elles proposent des équipements à environ 100 euros, dans la mesure où nous ne disposons d’aucune information concernant leur fiabilité (soit celle des produits que ces entreprises mettent sur le marché en cas de défaillance).

En ce qui concerne le coût, les produits de base commencent à un peu moins de 200 € et peuvent atteindre plus de 1 000 €. Nous avons opté pour des modèles de toutes gammes de prix, en fixant notre seuil à 700 €. C’est un budget satisfaisant qui permet d’acquérir un modèle de qualité supérieure. Attention toutefois: il est préférable de comparer les tarifs avant de passer à l’achat. Il est fréquent de constater des variations de plus d’une centaine d’euros entre deux plateformes de vente en ligne (parfois, la différence est notable entre le site officiel de la marque et sa boutique sur Amazon).

En outre, nous avons privilégié des aspirateurs multifonction. De nos jours, presque tous les modèles disponibles sont considérés comme multifonctionnels car ils sont dotés d’un aspirateur portatif détachable. Quelques modèles rares possèdent encore un aspirateur à main placé en bas du manche, au-dessus de la brosse. Les appareils que certaines marques qualifient de «polyvalents» pouvant être retournés pour nettoyer en hauteur ont été particulièrement privilégiés. Ces modèles partagent tous une conception similaire, où le collecteur, le moteur et la batterie sont tous situés près de la poignée.

En se basant sur notre expertise, nos tests antérieurs et notre familiarité avec les différentes gammes, nous avons choisi les modèles pour notre comparatif. Nous avons minutieusement examiné les spécifications techniques afin de choisir les modèles offrant les meilleures performances pour leur coût, notamment en termes d’autonomie, de puissance d’aspiration, de fonctions spéciales et d’accessoires fournis. Nous avons également opté pour des appareils récemment mis sur le marché qui continueront à être proposés par les fabricants.

Outre cela, pour les modèles qui ne sont pas trop nouveaux, nous avons cherché des avis en ligne afin de ne retenir que les aspirateurs sans défauts majeurs récurrents.

Pour autant que cela soit possible, nous avons privilégié les modèles dotés des meilleurs indices de réparabilité, sachant que certains fabricants ont de meilleurs résultats que d’autres à ce niveau.

Les neuf aspirateurs balais sans fil que nous avons testés dans cette comparaison sont : Samsung Jet 95 Complete (VS20C95E4TB), Dyson V15 Detect Absolute, Hoover HF9 (HF920P), Rowenta X-Force Flex 13.60 (RH9A73WO), Bosch Unlimited 7 (BBS711W), Electrolux 700 (EP71AB14UG), EZIclean Cycloboost FR8 Flex, Shark Detect Pro (IW1611EU) et Dreame R10.

Expliquons comment nous les avons testés : Nous avons soumis ces neuf aspirateurs au même protocole dans les mêmes conditions de test, avec des essais complémentaires dans un appartement d’environ 70 m2. Voici tous les critères que nous avons évalués.

Dès la réception, chaque aspirateur et ses composants ont été examinés pour évaluer la qualité des matériaux utilisés et de la finition (par exemple, un plastique qui semble évidé, des pièces instables, l’attention portée aux détails, comme une poignée avec une finition antidérapante, etc.). Il est évident que les modèles de luxe surpassent nettement les versions plus économiques.

En ce qui concerne le poids, avant de les utiliser pour la première fois, chaque aspirateur a été pesé – d’abord en tant qu’aspirateur à main sans accessoires, puis comme aspirateur pour sols entièrement équipé (en tenant compte des différentes brosses s’il y en a plusieurs, car les embouts multifonction sont souvent plus lourds que ceux spécifiquement destinés aux sols durs).

Ensuite, tous les aspirateurs ont été démontés pour s’assurer de la facilité d’accès à chaque partie (en particulier le bac à poussière et le filtre), et en particulier les filtres, dont nous avons apprécié la qualité et que nous avons pesés avant de les utiliser.

• Conception ergonomique. Nous identifions le nombre de configurations disponibles et la disposition des contrôles (boutons, écran tactile, etc). Nous évaluons aussi leur intuitivité et leur accessibilité. Si le dispositif est muni d’un écran, nous évaluons la clarté et la lisibilité des informations, ainsi que la précision de l’affichage de l’autonomie et des modes. Les fonctions supplémentaires potentielles sont également testées, comme le mode automatique ou l’articulation flexible. L’agrément d’utilisation fait l’objet d’une évaluation spécifique, en prenant en compte des facteurs tels que le poids de l’appareil sur le bras, sa flexibilité, la facilité de manoeuvre de la tête d’aspiration, la solidité du raccordement des accessoires et du tube d’aspiration, et autres. Nous vérifions aussi la capacité de l’appareil à se faufiler sous un meuble bas, en utilisant notre canapé (situé à 12 cm du sol) comme référence. Nous constatons de grandes variations entre les aspirateurs haut de gamme et les modèles plus économiques.

Nous commençons par procéder à des évaluations visuelles de la performance de l’appareil lorsqu’il est utilisé pour aspirer la poussière, les cheveux et les poils d’animaux sur nos surfaces dures telles que le parquet et le carrelage. De plus, pour un examen plus approfondi, nous dispersons d’abord de petites quantités puis, ultérieurement, de grandes quantités de divers détritus, comme du sable coloré, de la litière pour chat fine et compacte, et de la litière minérale plus épaisse. Ces expériences nous aident à tirer des conclusions sur l’efficacité de l’aspiration minimale de l’appareil et à déterminer si une intensification est nécessaire. Nous examinons également comment l’aspirateur se comporte quand il doit aspirer de grandes quantités de débris et comment il parvient à aspirer les particules plus fines, en particulier celles logées dans les joints de carrelage.

Nous renouvelons ces procédures d’essai sur notre tapis de test épais ainsi que sur de la moquette légère (où le comportement de l’appareil ressemble généralement plus à son comportement sur des surfaces dures). Pendant ces tests, nous évaluons aussi comment la brosse de l’appareil manœuvre sur différents types de surfaces, si elle se coince ou semble coller au sol lors de l’augmentation de la puissance.

Le processus comprend plusieurs tests pour évaluer l’efficience d’aspiration brute. Nous étalons 100 g de matériaux (la moitié étant du sable coloré et l’autre de la litière minérale épaisse) sur une surface carrelée d’environ 2 mX1,50 m. Une aspiration de 30 secondes (le délai approprié pour couvrir cette zone puis pour améliorer) est opérée, suivie par la pesée du contenu recueilli. Cette méthode est d’abord réalisée en sélectionnant le mode ou le niveau de puissance qui semble offrir une performance optimale lors des essais visuels, tout en conservant au mieux l’autonomie. Si les résultats ne sont pas satisfaisants, nous répétons le test d’aspiration en augmentant la puissance, sans toutefois atteindre la puissance maximale (car cela nuit gravement à l’autonomie et nous recommandons de ne l’utiliser qu’en dernier recours). Ces tests d’efficacité sont ensuite repris sur un tapis à poils courts.
Par la suite, nous parsèmons du sable coloré fin sur notre surface carrelée le long d’un socle. Nous procédons à l’aspiration en rapprochant la brosse de face et en longeant ensuite la bordure. Cela nous permet de vérifier si tout est facilement aspiré, si la brosse laisse une bande non nettoyée, si le contenu est recueilli à la première tentative ou s’il est nécessaire de répéter l’action, et quel est le niveau approprié de réglage (puissance ou mode).

Nous effectuons un autre essai sur les bords où nous avons dispersé du sable coloré et une combinaison de débris, cheveux et poils d’animaux. Pour ce faire, nous retirons la brosse et rapprochons le tube d’aspiration. En cas de besoin, nous amplifions la puissance. Nous jugeons ce test essentiel car une habitation comporte inévitablement des espaces réduits impossibles à atteindre avec la brosse de l’aspirateur. Il peut être très frustrant de voir de la poussière, par exemple entre deux meubles, sans pouvoir l’éliminer.
• Test des outils supplémentaires. Nous continuons nos essais en manipulant les différents accessoires. Si un mini turbo-brosse est inclus, nous l’essayons sur notre matelas, nos draps, notre fauteuil en velours, notre pouf en tissu et l’arbre à chat. Nous testons aussi les autres petits outils (brosse plate, suceur long…) en examinant le niveau de puissance nécessaire pour débarrasser divers meubles de la poussière.
• Évaluation de l’autonomie. Nous vérifions l’autonomie dans tous les modes (sur sols durs puis sur tapis si un mode ou un équipement spécifique y est dédié), ensuite nous calculons le temps de chargement (souvent plus rapide que prévu). Nous en profitons pour vérifier si le niveau de charge est facilement visible. Si l’autonomie obtenue lors du test d’aspiration des sols diffère de celle annoncée, nous effectuons une nouvelle évaluation sans l’utilisation d’accessoire motorisé, à la puissance la plus basse.

Savoir combien de temps vous avez à disposition facilite la planification de votre nettoyage. Cela vous permet d’accélérer si le temps est limité, de privilégier certains endroits, ou de donner la priorité à nettoyer les sols plutôt que de dépoussiérer les meubles. Les indicateurs d’autonomie varient d’un appareil à l’autre. Sur les modèles les plus sophistiqués, le temps restant est affiché précisément en minutes et secondes, se réadaptant même lorsque vous changez de mode, de puissance ou d’accessoire. Sur d’autres, c’est le pourcentage de batterie qui est affiché. Sur les modèles plus économiques, ces informations sont généralement fournies par trois ou quatre diodes qui s’éteignent progressivement lorsque la batterie se vide, ce qui est beaucoup moins exact.
• Mesure du bruit. Nous vérifions le niveau de bruit sur les sols durs et les tapis (à environ 1 m à l’aide d’une application de sonomètre), dans tous les modes et éventuellement avec les différentes brosses conçues pour le nettoyage des sols.

Lors de la purge du collecteur, nous nous assurons qu’il est facilement accessible. On vérifie également si son vidage se fait via une ouverture ou s’il doit être retiré de l’appareil, si son ouverture est simple et si le contact avec la poussière est limité. Nous veillons à ce que tous les déchets accumulés dans le collecteur soient correctement éliminés lors de la purge. Le déchargement de matériel de test plus « pesant », comme du sable ou de la litière, ne pose pas de problème. Néanmoins, les cheveux et les poils d’animaux peuvent causer des complications. Sur certains modèles, ils s’enchevêtrent autour du filtre, au cœur du collecteur, et doivent donc être retirés manuellement dans la poussière, sans quoi la capacité d’aspiration peut être affectée. Ce point est significatif en termes de confort d’utilisation et de maintenance.

Nous avons réalisé un test approfondi sur divers aspirateurs pour évaluer leur facilité d’entretien. Afin de faire cela, nous avons illustré la maison en utilisant alternativement chaque dispositif. En fin de compte, nous avons démonté les aspirateurs pour examiner la présence de poussière dans les filtres, les joints et l’efficacité globale de leur système de filtration cyclonique. Notre évaluation comprend également la vérification des filtres lavables ainsi que la fréquence de leur remplacement. De plus, nous avons vérifié la facilité de démontage des brosses motorisées pour nettoyer les cheveux ou les poils d’animaux. En général, nous avons constaté que les aspirateurs haut de gamme nécessitent souvent moins d’entretien que ceux moins chers.

Dans notre analyse, le Dyson V15 Detect Absolute est sorti en tête en tant que meilleur aspirateur. Selon nos observations, au sein de la gamme d’aspirateurs Dyson, V15 Detect Absolute offre le meilleur rapport qualité-prix. Les modèles plus chers se distinguent par une puissance d’aspiration plus élevée, mais nos mesures indiquent qu’elle n’est pas nécessairement nécessaire. De plus, bien que ces modèles proposent améliorations de la filtration et affichage plus clair du compteur de particules, nous ne pensons pas que ces fonctionnalités justifient le coût supplémentaire de plusieurs centaines d’euros.

L’esthétique et la conception de l’appareil sont caractéristiques de la marque Dyson. Il paraît très solide, avec des plastiques résistants que ce soit pour l’aspirateur ou ses accessoires. Lors du démontage, aucune pièce ne présentait ni de jeu ni de résistance. Cependant, son indice de réparabilité est moyen (7,4 sur 10), ce qui est un peu décevant.

L’aspirateur Dyson V15, muni de sa brosse pour sols durs, présente un poids approximativement équivalent à celui du modèle Samsung, avec 2.7 kg contre 2.5 kg. Cependant, son poids s’alourdit considérablement lorsqu’il est utilisé en mode aspirateur à main, atteignant 2 kg, ce qui peut poser problème pour ceux ayant des difficultés à soulever des charges lourdes. Il est à noter que le V15 Detect se distingue des autres aspirateurs que nous avons testés par son absence de bouton on-off ainsi que de système de verrouillage d’aspiration. Il comporte simplement une gâchette, très réactive certes, mais nécessitant une pression constante pour pouvoir aspirer, un choix délibéré du constructeur en vue de maximiser l’autonomie de l’appareil.

Précisons que l’offre de la marque a évolué, le V15 Detect Absolute ayant vu le nombre d’accessoires fournis à l’achat réduit, de même que son prix. On peut en particulier regretter l’absence de mini turbo-brosse, qui est désormais proposée en option. L’appareil est fourni avec une brosse pour sols comprenant un rouleau doux et un laser (Optic Fluffy), une brosse multifonction adaptée notamment au nettoyage des tapis et capable de s’adapter automatiquement au type de sol (Digital Motorbar), ainsi qu’un suceur étroit et un suceur plat combinés à une mini-brosse. L’ensemble est complété par une station murale de rechargement.

Notre préférence va à la brosse pour sols durs (Optic Fluffy), particulièrement recommandable si votre intérieur comprend du carrelage, du parquet ou du linoléum. Cette brosse, plus agile et plus légère que la brosse multifonction (qui alourdit sensiblement l’ensemble) et moins encombrante, nous semble la plus maniable parmi toutes celles que nous avons testé. Très fine, elle peut se glisser partout et engendre beaucoup moins de bruit sur ces types de surfaces.

Elle possède également une spécificité : elle est munie d’un laser vert, conçu afin de faire apparaitre les particules de poussière microscopiques (ce système n’est cependant pas performant sur les tapis et moquettes, pour lesquels cette brosse n’est pas conçue). Nous avons trouvé cette technologie particulièrement efficace pour un nettoyage en profondeur. Effectivement, elle permet de dévoiler davantage les poils d’animaux et particules fines qu’une lumière ordinaire. Le laser peut être désactivé si besoin.
Dyson a également équipé son V15 Detect d’un écran circulaire en couleur, affichant le mode choisi ainsi que la durée de vie de la batterie, en temps réel et avec précision (minute et seconde). On y découvre aussi un compteur de particules, sous forme de graphique en barres, qui indique les débris aspirés par taille. D’après Dyson, cela permet d’offrir une visibilité sur l’efficacité d’aspiration. Cette fonction peut susciter l’intérêt de certains consommateurs, mais nous la trouvons superflue. Cerise sur le gâteau, nous pensons que la présentation de ces données manque de clarté. L’écran sert aussi à signaler des alerts en cas de blocage ou lorsqu’un nettoyage du filtre se révèle nécessaire, ce que nous considérons pertinent.

Le V15 Detect est doté de fonctionnalités technologiques impressionnantes, dont un mode automatique qui ajuste l’intensité de l’aspiration selon la quantité de débris recueillie. Cela optimise les performances de nettoyage tout en préservant la durée de vie de la batterie, éliminant le besoin pour l’utilisateur de constamment ajuster les modes à mesure que les saletés s’accumulent. Le mode auto réagit rapidement, et l’augmentation de la puissance est clairement audible lorsque l’appareil recueille plus de débris. Pour ceux qui souhaitent maximiser l’autonomie de l’appareil, le mode éco est une excellente option, en particulier lorsqu’il est utilisé avec la brosse Optic Fluffy sur des surfaces dures et très sales. La durée d’utilisation restante est affichée sur l’écran en mode auto, bien qu’elle puisse varier en fonction de la saleté des surfaces. Il convient de noter que ce mode n’est disponible que pour le nettoyage des sols et est remplacé par une puissance moyenne lorsqu’il est utilisé avec de petits accessoires.

L’une des plus grandes forces du V15 Detect est son incroyable endurance. En mode éco, il peut aspirer des surfaces dures pendant près de 80 minutes, laissant suffisamment de temps pour nettoyer en profondeur et éventuellement d’autres surfaces dans la maison, comme des meubles, un matelas ou un canapé. Le mode boost, qui réduit considérablement la durée de la batterie, n’est généralement pas nécessaire. Quand on active ce mode, un avertissement s’affiche sur l’écran pour informer que l’autonomie de la batterie sera réduite. Une charge complète de l’appareil prend environ quatre heures.

Le V15 Detect démontre une efficacité d’aspiration optimale sur les surfaces dures, bien que son rendement ne soit pas aussi impeccable sur les tapis ou les moquettes. Sa brosse multifonction, plus lourde, rend son utilisation moins agréable. Les brosses conçues pour le nettoyage des sols permettent d’éliminer la saleté le long des murs, en mode éco, aussi bien en face qu’en profil. Avec uniquement le tube, son potentiel intermédiaire aspire sans encombre les poils d’animaux ou le sable, et le dépoussiérage des meubles avec les accessoires non motorisés est confortable dans ce réglage.

Le V15 est équipé d’un unique bouton situé sous l’écran qui permet de faire défiler les différents modes (éco, auto/intermédiaire, boost) avec une activation par gâchette. Cependant, l’accessibilité de cette touche avec le pouce est médiocre, nécessitant l’utilisation de l’autre main. Lorsqu’il est configuré pour le nettoyage des sols, le V15 démarre par défaut en mode automatique.

En dehors de sa durée de fonctionnement, l’entretien est un autre domaine où le V15 Detect brille. Son collecteur de débris est équipé d’un système de bouton et de coulisse pour le vidage : il suffit de le tenir au-dessus d’une poubelle et de bouger le fermoir rouge vers le bas. Ce mouvement ouvre une trappe et permet à un joint de glisser sur le filtre, situé au centre du réservoir, libérant la poussière, les cheveux et les poils d’animaux. Cette méthode est assez efficace et sauf en cas de nettoyage en profondeur, il n’est pas nécessaire de toucher la poussière, ce qui est certainement un avantage.

Il n’y a qu’un seul filtre à nettoyer plutôt que deux, et il n’est pas nécessaire de le remplacer. Dyson suggère un nettoyage mensuel à l’eau. Le filtre circulaire est facilement accessible et ne requiert pas d’interaction avec le collecteur puisqu’il est positionné autour de l’écran. Il peut être déverrouillé en le tournant. Toutefois, le collecteur (qui peut être démonté) et le bloc de filtration ne peuvent pas être lavés à l’eau. À l’issue de nos essais, le filtre était poussiéreux mais n’avait pas augmenté en poids. En ce qui concerne le joint environnant, il est resté parfaitement propre, sans accumulation de poussière.

Notre recommandation de milieu de gamme est le Hoover HF920P. Si vous n’avez pas l’intention d’investir une somme importante dans votre aspirateur, vous pourriez alors envisager le Hoover HF920P. Par rapport au Dyson V15 Detect, il est plus simple et plus lourd, mais il offre un sentiment de durabilité qui n’est pas déplaisant. Avec lui vient un ensemble d’accessoires complet : une seule brosse principale adéquate pour tous les types de sols et munie d’une rangée de LED, une mini turbo-brosse aussi dotée de lumières, un suceur long, un suceur plat combiné avec une brosse, et surtout, une batterie supplémentaire (Hoover le propose également dans d’autres versions, avec une seule batterie, avec ou sans mini turbo-brosse).

Un support mural, non essentiel, est inclus, car le Hoover HF9 peut se tenir debout sans aucun support, en exécutant une position de stationnement qui se révèle extrêmement stable. Cette caractéristique est pratique et facile à adopter, surtout lorsqu’on a besoin de libérer ses mains pour effectuer d’autres tâches. Cependant, l’inconvénient de cet aspirateur est son poids remarquable de 3,4 kg, incluant sa tête de nettoyage principale, ce qui le rend plus lourd que d’autres modèles sur le marché. Cependant, pour nettoyer les planchers, cela ne pose pas de problème majeur car la répartition de son poids repose en grande partie sur la brosse. De plus, pour faciliter son déplacement, deux roues ont été montées de chaque côté de la tête de nettoyage, permettant de le rouler d’une pièce à une autre.

En mode aspirateur à main, l’appareil peut sembler un peu encombrant si l’utilisation est prolongée puisqu’il pèse 1,9 kg. D’un point de vue ergonomique, Hoover a judicieusement conçu la possibilité de détacher la brosse principale en utilisant une pédale, donc sans avoir besoin de se pencher. En mode stationnement, la brosse peut être facilement raccordée au tube. Pour convertir l’appareil en aspirateur à main, il suffit de retirer le tube, le bouton de relâche est facile à utiliser et l’ensemble reste debout, simplifiant l’opération.

Cet appareil économique va droit au but en termes de fonctionnalités et de commandes : il est dépourvu de divers modes, n’offre pas d’option automatique et son écran est simple et monochrome. Cependant, il offre tout le nécessaire et sa présentation est intuitive. Son tableau de bord est équipé de trois boutons, tous facilement accessibles avec le pouce. Le bouton principal déclenche et arrête l’aspiration. Le bouton de mode permet de sélectionner la force d’aspiration en fonction du type de surface : sols durs ou tapis/moquettes.

Le choix du mode basé sur l’utilisation que nous en faisons est, à notre avis, une excellente idée. Enfin, le troisième bouton active la puissance turbo, une option utilisable dans toutes les configurations (aspiration des sols durs, des tapis ou aspiration manuelle). Nos mesures révèlent que le mode turbo n’est pas vraiment nécessaire pour les sols durs, même quand ils sont très sales. Pour les tapis cependant, il peut s’avérer nécessaire.

L’écran indique le mode activé à l’aide d’une icône et l’autonomie précise en temps réel (en minutes et secondes), qui se réajuste dès qu’on change de mode ou d’accessoire. Avec une batterie, pour nettoyer des sols durs ou des tapis, on dispose d’environ 30 minutes. Cette durée est doublée grâce à une deuxième batterie qui se clipse facilement dans l’aspirateur et se recharge séparément. Au total, l’autonomie se situe donc autour d’une heure. Sans surprise, l’activation du mode turbo réduit considérablement l’autonomie (à peine plus de dix minutes par batterie). La charge complète nécessite entre 3 et 3 heures et demie.

Un aspect qui nous a particulièrement séduit est le fait que, même sans mode automatique, le HF9 réadapte sa puissance dès que l’accessoire est changé. C’est un comportement unique dans notre sélection. Inutile de manipuler le panneau de contrôle ou de se soucier des paramètres pour un dépoussiérage efficace en toute situation. C’est commode et confortable. Par exemple, en enlevant la brosse du tube, la puissance augmente immédiatement et l’estimation de l’autonomie s’ajuste en conséquence. Si on le convertit en aspirateur à main et qu’on y connecte un accessoire non motorisé, la situation est identique : la puissance augmente. Durant nos expériences, nous n’avons jamais eu besoin d’activer le mode turbo, que ce soit sans tube ou avec les petits accessoires. En revanche, si on substitue cet embout avec la mini turbo-brosse, la puissance diminue (augmentant ainsi l’autonomie). On doit mentionner que cette brosse est agréable à manier. Sa ligne de LED qui rend les poussières plus visibles est appréciable, et elle ne fait pas friser les tissus.
Cependant, nous avons une critique à faire à propos de la brosse principale. Lorsqu’elle est à proximité des murs et des plinthes, elle a tendance à accrocher légèrement sur les côtés. De plus, elle n’est pas parfaitement efficace jusqu’aux bords, laissant dans certains cas une bande de quelques millimètres pas totalement nette (ce qui peut être réglé en activant le turbo).

Il convient de garder à l’esprit qu’un certain entretien pourrait être nécessaire, notamment pour les filtres. Le collecteur se décharge grâce à une petite porte. Bien qu’il ait une capacité confortable de 0,7 litre, il n’est pas très grand. Les poils d’animaux et cheveux peuvent former des amas entre ses parois et le bloc de filtration central, et ne tombent pas toujours en ouvrant la trappe. L’intervention manuelle peut être nécessaire pour les éliminer. Ni le bloc de filtration est démontable ni il est lavable. Hoover fournit un petit outil pour faciliter son nettoyage. Le réservoir de poussière n’est pas non plus destiné à être lavé à l’eau. Par contre, les deux filtres peuvent être lavés. Le filtre avant, qui se trouve au-dessus du collecteur et est renforcé d’une mousse, retient beaucoup de poussière. Après nos tests, il a recueilli 2 g de poussière, la mousse est légèrement poussiéreuse, de même pour le joint qui est légèrement sali mais pas transpercé. Hoover recommande de nettoyer ce filtre après chaque cinquième vidange du collecteur. Concernant le filtre de sortie d’air, homologué HEPA, il n’a pas accumulé de poussière ni même changé de couleur. La brosse principale est auto-démêlante, ce qui fonctionne assez bien car peu de cheveux s’y emmêlent. Si un nettoyage est nécessaire, on peut l’ouvrir par le haut, sans avoir besoin de séparer la brosse de l’aspirateur, ce qui est très pratique.

Bien qu’il ne soit pas connecté, l’aspirateur peut être jumelé à l’application hOn qui offre des conseils, des tutoriels d’utilisation et d’entretien, et permet de programmer des alertes pour des tâches telles que le nettoyage des filtres. L’enregistrement de ce dernier fournit une garantie de 5 ans, et avec un score de 8,3/10 en termes de réparabilité, c’est une bonne option, bien qu’il ne soit pas le meilleur de notre comparaison.

La meilleure option pour un budget modest: Dreame R10.

Dreame, une entreprise spécialisée dans les aspirateurs robotisés, propose également des aspirateurs balais sans fil, parmi lesquels le R10 est le plus simple et le moins cher. Malgré son coût avantageux, ses caractéristiques techniques sont impressionnantes.

Il faut faire quelques compromis en raison de la différence de prix, mais ce n’est pas le cas pour les accessoires. Le R10 comprend une brosse motorisée éclairée par LED pour les sols, une mini turbo-brosse, un suceur plat deux-en-un, un suceur long extensible avec brosse et un support mural compact. Cependant, la qualité est inégale. L’aspirateur lui-même semble solide, mais les accessoires en plastique peuvent sembler fragiles et creux. Il faut noter que le clip de fixation du tube est assez raide, rendant son utilisation moins confortable par rapport aux aspirateurs plus chers.

Le R10 n’a pas d’écran ni d’indicateur de l’état de la batterie. Au lieu de cela, il utilise trois diodes blanches qui s’éteignent l’une après l’autre lorsque la batterie se décharge. L’appareil possède trois niveaux de puissance que l’on peut choisir à l’aide d’un bouton actionnable avec le pouce. Il est également équipé d’une gâchette, mais contrairement au Dyson V15, il n’est pas obligatoire de l’actionner en continu. Un petit bouton malin permet de la verrouiller, activant ou désactivant l’aspiration avec une seule pression. En mode de puissance moyenne, qui équilibre l’efficacité d’aspiration et l’endurance de la batterie, l’appareil peut aspirer pendant environ 25 minutes. Pour atteindre les 60 minutes promis par la marque, il faut utiliser la puissance minimale et un accessoire non motorisé. Le fabricant, Dreame, a conçu avec soin la brosse principale qui contribue efficacement à la collecte des déchets. Que ce soit sur les sols durs ou les tapis, les résultats sont excellents même sans recourir à la puissance maximale. L’appareil assure également un nettoyage efficace des bords en mode de puissance moyenne. Cependant, avec une puissance d’aspiration réduite (120 Aw), aspirer uniquement avec le tube ou les accessoires non motorisés peut être délicat. Lorsque la brosse est retirée du tube pour aspirer des poils ou du sable, il est préférable d’utiliser la puissance maximale et de positionner correctement l’extrémité du tube sur les déchets.

Les petits embouts non motorisés ne sont d’aucun secours car ils n’aspirent rien du tout à la puissance la plus basse, et ils sont à peine efficaces à la puissance moyenne. Nous avons également observé que même à pleine puissance, des débris aussi légers que des cheveux ou des poils d’animaux avaient tendance à se coincer dans le suceur long, par manque de puissance d’aspiration. Cependant, la mini-brosse motorisée a prouvé son efficacité pour éliminer les poils d’animaux et la poussière, même à une puissance moyenne.

Pour nettoyer les sols, avoir de la lumière sur la brosse est toujours un atout, bien que la lumière ne soit pas très forte sur le R10. Il est regrettable que la brosse principale soit un peu pesante, augmentant ainsi le poids total de l’appareil (2.7 kg), alors que l’aspirateur à main seul est relativement léger (1.6 kg). Il faut aussi noter que la tête d’aspiration n’est pas totalement pivotante (elle est flexible de droite à gauche mais pas latéralement), et donc a tendance à se détacher du sol lorsqu’on essaye d’atteindre certains coins.

Il est nécessaire de nettoyer les filtres régulièrement, en sachant que les deux peuvent être lavés. Après nos tests, nous avons constaté que le filtre avant-moteur était légèrement sali, pesant 2 g de plus, tandis que le filtre de sortie d’air est resté parfaitement propre. Dreame conseille de nettoyer le premier une fois par mois et le deuxième tous les quatre à six mois. Il est aisé de vider le collecteur en utilisant une trappe. Le collecteur ne doit pas être rincé à l’eau, mais par contre, le bloc de filtration et les rouleaux des brosses motorisées peuvent être lavés. L’appareil a obtenu un score de 8.2 sur 10 pour la facilité de réparation.

Deux autres modèles que nous apprécions également.

Le Samsung Jet 95 Complete VS20C95E4TB se pose comme une option intéressante face à l’aspirateur Dyson V15 Detect. Il se distingue par de nombreux accessoires, notamment une station de recharge sans nécessité de faire des trous dans le mur. De plus, il est plus léger, surtout en version aspirateur portable, et offre une meilleure capacité d’aspiration sur les tapis et moquettes. Sa brosse multifonction est plus légère, permettant une glisse plus aisée et confortable sur ces surfaces. Sa note de réparabilité de 9,4 sur 10 est également un point fort. Cependant, Dyson V15 Detect dispose également d’avantages considérables tels qu’une autonomie plus grande, un mode automatique pratique et une facilité d’entretien, notamment grâce à un système hygiénique de vidage du collecteur et un filtre lavable peu salissant.

Bien qu’il ne soit pas le modèle le plus haut de gamme, le Jet 95 Complete reste parmi les aspirateurs balais les plus chers et sophistiqués de la marque Samsung. Il offre une puissance d’aspiration de 210 Aw et une autonomie pouvant aller jusqu’à 60 minutes. Lors du déballage, la qualité des différents composants et accessoires, qui se fixent facilement et fermement à l’aspirateur, est immédiatement notable.

Cet appareil est accompagné d’une variété complète d’accessoires. Il contient une brosse spéciale pour les sols durs qui est dotée d’un rouleau soft en tissu et des éclairages LED; une brosse polyvalente pour tous types de sols muni d’un petit rouleau doux à l’avant et de séries de poils plus rigides tordus sans LEDs. D’autres accessoires incluent une mini-brosse motorisée, une extension longue, un suceur plat deux-en-un avec une petite brosse et un outil courbé pour atteindre aisément les recoins encombrés. De plus, un support de chargement incliné vers l’arrière permettant d’accrocher tous les accessoires est inclus (à l’exception de la deuxième brosse pour sols). Ce support est stable et ne prend pas beaucoup de place.

Dès sa première utilisation, le Jet 95 semble assez léger et se déplace facilement sur les sols. Les tests effectués confirment cette impression, indiquant que cet aspirateur est parmi les plus légers testés, pesant 2,5kg avec la brosse pour sols durs et 1,4 kg quand utilisé comme un aspirateur à main. Une caractéristique unique est son tube extensible, qui n’est pas commun. Le mécanisme de glissement du tube est très flexible et facile à utiliser. Une fois déployé, le tube est de la même longueur que ceux des aspirateurs-balais concurrents. Cela est précieux pour réduire sa taille lors de l’accès à des endroits étroits, ou quand il doit être rangé de manière compacte sur le support de chargement. C’est également pratique pour les utilisateurs de petite taille – lors de nos tests, notre employé de 1,60m a apprécié de ne pas devoir déplier entièrement le tube lors de nettoyages.

Pour ceux qui ont des tapis et moquettes à la maison, l’usage d’une brosse multifonction peut être efficace. Cependant, pour les espaces principalement dotés de surfaces dures, nous suggérons fortement la brosse spécialisée Slim Led pour une utilisation plus agréable. En effet, elle est plus légère de presque 200 g comparé à la brosse multifonction, plus mince, moins bruyante et elle offre des performances de nettoyage supérieures sur ces types de sols. De plus, elle dispose d’éclairages intégrés, rendant la tâche de nettoyage plus facile. C’est particulièrement utile pour repérer la poussière ou les poils d’animaux sur les surfaces sombres, les coins difficiles d’accès ou les zones mal éclairées de la maison. Bien que moins impressionnant que la technologie laser vert de Dyson, cet éclairage reste très appréciable.

Dès le départ, on ressent une forte aspiration du Jet 95. De fait, en augmentant l’aspiration, on peut ressentir une certaine tension ; peu importe la brosse utilisée, elle a tendance à coller au sol. Toutefois, ceci n’est pas un problème, puisque parmi les quatre niveaux de puissance disponibles (mini, moyenne, max, jet), le niveau moyen suffit amplement à nettoyer des surfaces extrêmement sales (comme lors de nos tests), qu’il s’agisse de détritus fins et légers (cheveux, poussière, poils d’animaux, sable…) ou de plus épais (litière pour chats, boue sèche…). En outre, quand on actionne l’aspiration, l’appareil démarre toujours à puissance moyenne, ce qui nous semble une excellente caractéristique pour obtenir d’excellents résultats, comme le prouvent nos mesures. Sur les surfaces dures, à ce niveau de puissance avec la brosse Slim Led, tous les déchets sont collectés bien avant la fin des 30 secondes predéfinies dans le protocole. Sur les tapis, avec la brosse Jet Dual, l’appareil ramasse également tous les matériaux tests. Et ceci sans perte de confort (la brosse ne se colle pas au sol) ou d’autonomie.

Les deux brosses conçues pour l’aspiration du sol sont extrêmement flexibles, bien conçues, et peuvent presque pivoter dans toutes les directions, surtout à 90 degrés lorsque l’aspirateur est allongé sur le sol. Elles facilitent nettement le nettoyage des bords, avec une puissance moyenne toujours suffisante, que la brosse soit face à la plinthe ou qu’on la longe sur le côté. Pas un grain de sable ne reste sur le sol. Lorsqu’on utilise l’aspirateur sans brosse, se basant uniquement sur le tube d’aspiration, il est facile de déloger des moutons, cheveux ou poils d’animaux et même du sable, mais le niveau de puissance maximum accélère l’aspiration. Quant à l’utilisation des petits accessoires, encore une fois, la puissance moyenne donne les meilleurs résultats et un confort d’utilisation optimal, que vous souhaitiez dépoussiérer le dessus d’une plinthe avec le long embout ou des meubles avec l’embout plat. Enfin, la mini turbo-brosse facilite l’élimination des cheveux ou poils d’animaux, mais a malheureusement tendance à coincer les tissus souples, les aspirer et se bloquer. Même en diminuant le niveau de puissance, le nettoyage des draps par exemple, est difficile à moins de bien les tendre.

Samsung n’a pas intégré de mode automatique pour adapter l’aspiration en fonction des déchets, contrairement à Dyson. Samsung ne dispose pas non plus d’un écran multicolore, mais d’un écran monochrome simple qui affiche le mode en cours et la durée d’autonomie restante. Cette durée d’autonomie est réajustée lorsque vous modifiez les paramètres. L’affichage est assez large pour être facilement visible. L’appareil est doté de trois boutons utilisables avec le pouce: un bouton central pour activer ou désactiver l’appareil, et des boutons + et – pour ajuster la puissance. L’appareil indique également certaines instructions de maintenance, comme le nettoyage des filtres, ce qui est un avantage certain.

L’affichage précis de l’autonomie restante est également appréciable, surtout que celle du Jet 95 de Samsung n’est pas très longue. Samsung promet une autonomie allant « jusqu’à 60 minutes », une durée qui peut être atteinte à la puissance minimale, sans utiliser d’accessoire motorisé. Avec les brosses motorisées à puissance moyenne pour le nettoyage des sols, l’autonomie tombe à un peu moins de trente minutes. Si c’est le seul aspirateur de la maison, cela risque d’être insuffisant pour les longues tâches ménagères. Heureusement, la batterie est amovible et peut être remplacée par une seconde batterie qui coûte entre 150 et 180 euros, selon le vendeur. Un autre point positif est que la batterie se recharge rapidement, en moins de 2 h 30, ce qui est moins que les 3 h 30 annoncées.

En dépit de son autonomie moyenne et du système de vidange du collecteur qui nécessite un certain nombre de manipulations, cet aspirateur Samsung a également de bons points. Par exemple, l’absence d’une trappe pour la vidange du collecteur n’empêche pas son entretien, car pour le vider, il faut simplement le détacher, l’ouvrir par le haut et le vider à l’envers. De plus, bien que remettre le couvercle en place nécessite de se positionner correctement, les deux filtres, le collecteur et le bloc de filtration peuvent tous être nettoyés à l’eau. Suite à nos tests, le filtre de sortie d’air et le joint sont restés propres, avec le filtre avant moteur ne présentant qu’une légère saleté. Même s’il est recommandé de laver ce filtre mensuellement, l’étanchéité générale reste excellente. Pour conclure, cet aspirateur a obtenu une note de réparabilité de 9,4 sur 10, surpassant son concurrent direct. Par ailleurs, l’Electrolux 700 (EP71AB14UG) est un excellent choix pour un aspirateur d’appoint.

Dans notre sélection, cet aspirateur sans fil occupe une place prédominante parmi nos préférés. Pourtant, notre analyse et notre sens du réalisme nous amènent à suggérer des modèles de base ou de milieu de gamme. L’Electrolux 700 se situe, en termes de cout, précisément entre ces deux catégories. Son autonomie est quelque peu restreinte et son affichage monochrome ne donne pas une indication exacte de l’autonomie restante. Son efficacité d’aspiration est tout à fait acceptable sur les surfaces dures, mais elle diminue sur les tapis et moquettes. Son collecteur minuscule (0,3 l), qui n’a pas de trappe, doit être retiré et vidé à chaque utilisation. Neanmoins, cet aspirateur se distingue par sa légèreté exceptionnelle, sa compacité et sa maniabilité supérieure. Un ensemble d’accessoires assortis, incluant une mini turbo-brosse, est également fourni. Son astucieuse station de charge murale permet de détacher facilement l’aspirateur à main en un seul clic. Sa brosse principale, équipée de LED, peut être retirée avec le pied, éliminant le besoin de se pencher. En somme, ce modèle ne présente pas de failles majeures, au contraire, il offre de nombreux avantages. Si vous cherchez un aspirateur d’appoint pour maintenir votre maison propre au quotidien, en complément d’une ou deux sessions de nettoyage plus intense avec un aspirateur traîneau, selon nous, c’est le choix parfait.
La concurrence

Le Bosch Unlimited 7 (BBS711W) n’a pas été sélectionné dans nos préférences pour plusieurs facteurs. Au départ, il semble que l’appareil aspire les résidus à basse puissance, puis les « reregurgite » dès que l’aspiration cesse, créant une grande frustration. Lorsque l’intensité d’aspiration est amplifiée pour plus d’efficacité, l’appareil perd significativement en autonomie et le bruit engendré s’intensifie. Un mode d’aspiration intermédiaire aurait été apprécié. Le processus de vidage du réservoir, qui ne comporte pas de trappes, n’est pas des plus aisés. Il est nécessaire de retirer le bloc de filtration et le filtre, causant une perturbation de l’air. Malgré le fait que Bosch ait inclus un système de secouage automatique du filtre, le nettoyage reste une tâche laborieuse : il est nécessaire d’extraire le filtre en le saisissant pleinement et cela disperse de la poussière fine partout. Enfin, la brosse principale, malgré une bonne articulation, semble lourde et maladroite. Néanmoins, en ce qui concerne l’élimination de la poussière, les performances sont tout à fait adéquates.

Nous n’avons pas choisi l’aspirateur EZIclean Cycloboost FR8 Flex pour de multiples raisons. D’une part, son collecteur semble être mal conçu, souvent mal remis à sa place ou tombant s’il est légèrement heurté. De plus, lorsqu’il est utilisé en hauteur ou comme aspirateur à main, le collecteur s’ouvre parfois spontanément, libérant son contenu. La tête d’aspiration a également des problèmes d’articulation, se soulevant du sol à certains angles, luttant pour aspirer efficacement près des bords. En outre, l’accumulation constante de cheveux et de poils d’animaux autour du bloc de filtration rend le vidage du collecteur désagréable, même avec une trappe; cela oblige à ouvrir entièrement l’appareil et à enlever ces débris à la main. Le filtre en mousse absorbe rapidement une grande quantité de poussière, nécessitant une maintenance régulière fréquente. Néanmoins, nous apprécions que la marque fabrique son appareil en France, à l’exception de la batterie et des accessoires. Malgré tout, malgré son prix plus abordable, ce modèle ne peut être recommandé en raison de ses performances d’aspiration.

Le Shark Detect Pro (IW1611EU) est proposé à un coût abordable, équipé de technologies innovantes telles que la détection de bords, la quantité de saleté aspirée, de types de meubles et de la clarté environnante pour ajuster l’éclairage de sa brosse. Bien que le mode automatique soit performant, il enclenche souvent une puissance d’aspiration plus élevée, ce qui diminue considérablement l’autonomie. Par conséquent, nous recommandons plutôt le mode éco, particulièrement efficace sur les surfaces dures, avec une efficacité moindre sur les tapis et moquettes. Malheureusement, son réservoir est mal conçu et difficile à vider. De plus, dès les premières minutes d’utilisation, les poils et les cheveux se collent au système de filtration, ce qui peut rapidement interférer avec l’efficacité d’aspiration. Ce système laisse également passer beaucoup de débris, y compris des poussières fines qui s’accumulent directement sur le filtre, il laisse même passer du sable qui n’est pas très fin. Néanmoins, nous apprécions sa compacité et son poids relativement léger, surtout lorsqu’il est utilisé comme aspirateur à main.

Finalement, le Rowenta X-Force Flex 13.60 (RH9A73WO) n’a pas été sélectionné pour notre liste finale, bien que nous l’ayons trouvé satisfaisant. Il reste toujours une option valable. Notamment, c’est le premier modèle d’aspirateur balai fabriqué en France par Rowenta, bénéficiant d’un excellent indice de réparabilité. L’appareil est bien fourni, accompagné de plusieurs accessoires. Cependant, malgré sa souplesse et sa bonne articulation, la brosse principale rend l’ensemble assez lourd, ce qui peut affecter sa maniabilité. L’aspirateur se montre efficace sur toutes sortes de sols, bien que la brosse ait tendance à s’accrocher aux tapis et moquettes, surtout en mode automatique, qui favorise l’efficacité mais affecte le confort d’utilisation. Concernant son prix qui se situe dans la moyenne, un indicateur d’autonomie plus précis aurait été apprécié. C’est dommage, car son panneau de contrôle et son écran multicolore sont clairs et intuitifs et nous ont beaucoup plu. Sa gâchette, par contre, nous a laissé sur notre faim. Son maniement qui permet de démarrer et d’arrêter l’aspiration sans devoir être constamment pressée est un peu délicat car la poignée n’est pas assez large pour y mettre toute la main ; il faut donc laisser un doigt sur la gâchette, assez sensible, et éviter de la toucher pour ne pas éteindre l’appareil. En outre, le réservoir doit être enlevé pour être vidé, ce qui n’est pas très pratique car il ne se remet pas facilement en place et semble un peu instable. Lors de nos essais, nous avons constaté un ou deux fois le même problème qu’avec le modèle EZIclean : l’aspirateur a laissé échapper des débris du réservoir lorsque nous l’avons légèrement secoué pour l’utiliser en mode aspirateur à main. Pour clore sur une note positive, ce modèle est le plus silencieux de toute notre sélection.

Il est important de garder un œil sur certaines marques compétitives, telles que Xiaomi, qui offre une ou deux options d’aspirateurs sans fil à des prix raisonnables. Il y a aussi Tineco, un acteur majeur dans ce domaine, mais dont nous n’avons pas pu tester les produits car l’entreprise met à jour ses gammes très fréquemment. Miele mérite également d’être mentionné, ils sont en train de lancer Duoflex, une option plus abordable que son Triflex, dont l’ergonomie nous semblait un peu limitée. Bien que le produit semble prometteur, il n’était pas disponible quand nous faisions notre comparaison et donc nous n’avons pas pu l’inclure.

À l’avenir,
– Les aspirateurs verticaux sans fil, qui bénéficient d’une technologie plus avancée que les modèles traîneaux, sont constamment améliorés grâce à des innovations comme les compteurs de particules et des écrans affichant diverses informations, y compris l’autonomie de la batterie et les alertes d’entretien.
– De plus, les batteries amovibles sont de plus en plus courantes contribuant ainsi à la durabilité globale de l’appareil.
– De nombreuses options pratiques commencent également à apparaître, même sur les modèles d’entrée de gamme, comme les brosses auto-démêlantes. Ces dernières sont équipées de peignes intégrés qui enlèvent les cheveux et les poils pour empêcher leur enroulement autour des rouleaux de la brosse, facilitant ainsi l’entretien final. Plusieurs modèles que nous avons étudiés étaient dotés de cette fonction.

Des fonctionnalités de plus en plus communes commencent à émerger dans les aspirateurs d’entrée de gamme. L’ajout d’éclairages aux brosses principales est un exemple, qui aide à améliorer le nettoyage dans tous les coins sombres, en particulier sur les sols foncés. Il y a des rangées de LED qui peuvent différer en nombre et en puissance selon le modèle, avec Dyson qui se démarque grâce à une brosse équipée d’un laser vert qui rend même la plus petite poussière visible sur les sols durs.

Certains aspirateurs ont également une fonction de mode automatique, qui varie en fonction du modèle. Pour certaines marques, ce mode permet un ajustement automatique de la force d’aspiration et/ou de la vitesse de rotation de la brosse en fonction du type de sol – c’est le cas des appareils que nous avons testés de Rowenta, Electrolux et Bosch. Les versions plus avancées de cette fonction ajustent l’aspiration en fonction de la quantité de saleté détectée sur le sol (Dyson, Shark, EZIclean).

La fonction d’évacuation automatique de la poussière est également en cours d’adoption. Cela aspire le contenu du compartiment à poussière dans la station de chargement, un sac ou un grand réservoir. Cela a plusieurs avantages, notamment la réduction de la fréquence de vidage du collecteur, la limitation du contact avec la poussière et la réduction de l’entretien du collecteur et du filtre, car tout est aspiré après chaque utilisation.

Finalement, bien qu’il existe quelques modèles d’aspirateurs qui sont connectés, cela ne semble pas être une tendance dominante, car les avantages d’un aspirateur connecté restent limités. Nous ne trouvons pas particulièrement utiles des fonctionnalités telles que la gestion des modes via une application ou l’accès à un historique de nettoyage. Cependant, la facilité de maintenance grâce à des alertes ou éventuellement des diagnostics est beaucoup plus atrractive.

Des fabricants tels que Hoover, offrent une application même si l’aspirateur n’est pas lié au smartphone. Cette application offre des rappels programmés pour assurer l’entretien des filtres et fournit également des tutoriels de maintenance et des conseils.

Bien gérer son aspirateur sans fil

Au premier abord, l’utilisation d’un aspirateur peut sembler très simple. C’est pourquoi, de nombreux utilisateurs ne prennent pas la peine de lire le mode d’emploi. Cependant, il est toujours bon de se rappeler quelques conseils d’utilisation.

-Éviter d’aspirer tout et n’importe quoi

Afin de prolonger la durée de vie de votre aspirateur, il est recommandé d’éviter d’aspirer certaines choses telles que les liquides, les débris humides, les déchets chauds (comme les cendres, les mégots de cigarettes), les substances inflammables et les produits chimiques, les objets durs et pointus (comme les morceaux de verre) et de grandes quantités de poussière ultra fine. Par exemple, aspirer des cendres ou de la poussière de plâtre pourrait bloquer les filtres de l’aspirateur, provoquant éventuellement une panne du moteur. Si vous envisagez des rénovations, il serait préférable d’emprunter ou de louer un aspirateur de chantier, spécialement conçu pour ce type de travail.

-Vider absolument le réservoir.

Il est essentiel de maintenir l’hygiène de l’aspirateur (particulièrement ceux sans sac) pour garantir leur durabilité et optimiser leurs performances. Pour commencer, assurez-vous de vider le réservoir à poussière régulièrement avant qu’il ne soit plein. Un réservoir chargé peut affecter les performances de l’aspirateur. Généralement, on indique un niveau maximum sur le réservoir qu’il ne faut pas atteindre.

Les filtres – généralement un filtre à moteur et un filtre à air – doivent être inspectés attentivement. Un filtre encrassé peut entraver l’efficacité de l’aspiration. La plupart du temps, ils peuvent être lavés à l’eau, bien qu’ils doivraient aussi être remplacés régulièrement. Plus vous utilisez l’aspirateur, plus vous devrez nettoyer les filtres. Considérez les instructions du fabricant pour savoir quelle est la fréquence de nettoyage et de remplacement recommandée. Un système efficace de filtration cyclonique ou multicyclonique peut aider à prévenir l’accumulation de saleté et donc à réduire la maintenance.

Il faut garder à l’esprit qu’ils doivent être seulement lavés à l’eau tiède, sans détergent, et jamais dans une machine à laver ou un lave-vaisselle. Ils doivent être complètement secs avant de les remettre dans l’aspirateur, ce qui prend généralement entre 24 et 48 heures à l’air libre.

Dans certaines situations, d’autres pièces peuvent également être lavées à la main, comme le collecteur de poussière, le système de filtration cyclonique et éventuellement le rouleau de la brosse. Consultez le manuel d’instructions pour savoir si ces opérations sont envisageables.

Quel que soit l’élément, qu’il s’agisse de filtres ou autre, leur séchage doit se faire naturellement sans être exposés à toute source de chaleur. En effet, ils peuvent se déformer ou perdre leur couleur s’ils sont placés sous un sèche-cheveux, un micro-ondes ou à l’air libre sous le soleil. Il faut souligner qu’il y a des aspirateurs qui indiquent le moment opportun pour nettoyer les filtres. Ils disposent même d’alerte d’obstruction et de système contre une surchauffe du moteur.

Concernant le rechargement, il doit être entrepris dès que possible. Il est à préciser que la batterie est un élément délicat des aspirateurs sans fil. D’ailleurs, il est tout à fait possible de garder l’appareil branché entre deux usages, même si la batterie est entièrement chargée. Il n’y a aucun problème de ce côté-là. Par ailleurs, il est inutile de décharger complètement la batterie avant de la remettre en charge. On peut utiliser l’aspirateur pour une durée de 5 minutes ou jusqu’à épuisement total de la batterie. À noter tout de même que tous les fabricants suggèrent de respecter la première charge qui doit être totale avant la première utilisation, même si la batterie est partiellement chargée à la livraison.

Les accessoires ont une incidence sur sa polyvalence. Tous les aspirateurs sont vendus avec au moins une brosse principale multi-fonctions pour sols. Certains modèles disposent de deux brosses dont une est équipée d’un rouleau doux pour les sols durs et l’autre est dotée de rangées de poils plus rigides, recommandée pour les tapis et les moquettes. Pour les sols durs comme le carrelage, le parquet ou le linoléum, la brosse du type à rouleau doux est préconisée. Elle est tout aussi efficace, généralement plus fine, moins lourde et moins bruyante sur ces types de sols.

L’utilisation exclusive de votre aspirateur pour le nettoyage du sol est suffisante. Toutefois, il serait regrettable de ne pas profiter des avantages offerts par les modèles multifonctions. Ils sont généralement accompagnés d’un à deux petits accessoires comme un suceur plat qui peut se transformer en brosse pour dépoussiérer les meubles, et un suceur long pour nettoyer les fentes, les plinthes et les espaces confinés. Certains modèles peuvent même inclure une mini brosse motorisée (turbo-brosse rotative). Bien que souvent destinée aux propriétaires d’animaux en raison de son efficacité pour éliminer les poils des tissus, cet outil est aussi très utile pour les ménages sans animaux. Il facilite le nettoyage des matelas, le dépoussiérage des meubles recouverts de tissus et contribue également à l’aspiration des cheveux. De plus, le kit d’accessoires peut également comprendre un embout coudé pour nettoyer le dessus des meubles hauts, un suceur souple allongé pour les coins ou l’arrière des radiateurs, ainsi qu’une brosse spéciale pour les tissus.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1598
Actualité

Qui était Siddhartha Gautama, Bouddha?

27 mai 2024
Selon les chronologies traditionnelles, Siddhartha Gautama, également connu sous le nom de "Bouddha" (qui signifie "l'Illuminateur" en sanskrit), aurait existé et professé ses enseignements dans la vallée centrale du Gange…
example 1597
Actualité

Zelensky à Madrid pour rencontrer Sanchez

27 mai 2024
Nos articles, reportages et analyses sur le conflit en Ukraine sont disponibles pour lecture. Dans le « Monde », nous découvrons pourquoi la Crimée est prioritaire pour Kiev et l'émotion…
example 1596
Actualité

« ManiFeste, Miremont, We Love Green: Incontournables »

27 mai 2024
La matinée de la semaine passe en revue les différents programmes de quatre festivals dont deux connaissent leur première édition, tandis que deux autres sont en tournée. Des personnalités appréciées…