×
google news

« Séries de la semaine: Renne, Franklin, Big Door »

L’AGENDA DU MATIN

L’inattendu a encore la capacité de nous surprendre. Coincé entre une biographie soignée mais prévisible et la prochaine saison d’un spectacle que nous avons apprécié, cette semaine apparait un fragment de réalité, un déchirement poignant, qui s’infiltre de manière intrusive dans nos vies. Les séries télévisées continuent de montrer des signes de vitalité.

« Mon Petit Renne »: le cauchemar de l’être traqué
Il ne convient pas aux enfants: derrière ce titre réconfortant d’épices de Noël et de feux de cheminée, se cache un récit autobiographique cruel que l’auteur partage dans un acte qui, espérons-le pour lui, est cathartique. Comique en herbe, Richard Gadd, jouant son propre rôle, a été en 2015 la cible obsédée d’une femme. Dans Mon Petit Renne (le surnom dont le narrateur est affublé), elle se prénomme Martha et est représentée avec une précision sans pitié par Jessica Gunning. Face à elle, l’acteur qui pense être un échec, survivant en servant des bières dans un pub, agit comme un lapin pris dans les phares d’une voiture. Fasciné par l’attention qu’il attire, il se laisse capturer dans un piège dont il pourrait bien faire son lit, avant de lutter, en vain.

Le but ici n’est pas d’inverser le schéma habituel de la prédation en inversant les genres, mais de représenter la dialectique qui lie le bourreau à sa victime (dans le quatrième épisode, un flash-back en décrira les origines) en se concentrant sur leur humanité partagée. Avec concision et bravoure, Mon Petit Renne utilise la fascination provoquée par une collision désastreuse entre deux êtres pour esquisser leurs blessures. T. S

« Franklin », une série pensée et interprétée par Richard Gadd et mettant en vedette Jessica Gunning, Nava Mau, et Tom Goodman-Hill, est disponible sur Netflix. L’œuvre britannique, datée de 2024, consiste en sept épisodes de 25 à 45 minutes chacun. Cette production télévisée, est basée sur le personnage historique américain, Benjamin Franklin – une figure de paix et de tolérance pendant la révolution américaine, malgré son incapacité à participer aux combats en raison de son âge avancé de 70 ans lors de la déclaration d’indépendance. Les créateurs de la série ont ensuite commencé à développer l’idée, en choisissant l’acteur presque octogénaire, Michael Douglas, pour le rôle de Franklin et en se concentrant sur la période de 1777 à 1785 où Franklin vivait à Paris. Connue pour avoir été plus qu’un simple imprimeur de Boston et un scientifique de renom, Franklin était également un homme d’État qui avait navigué à travers l’Atlantique dans le but de persuader un roi absolu d’aider une future république à se libérer de l’emprise d’un roi constitutionnel. Le reste de cet article est réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1614
Actualité

« Lutte contre le crime: statut italien »

27 mai 2024
Le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, a annoncé le 28 avril son souhait d'adapter le statut du "repenti" à l'image de la loi italienne. Cette déclaration a rapidement été…
example 1612
Actualité

« Plus de 200 arrestations en Arménie »

27 mai 2024
La police d'Arménie a déclaré, le lundi 27 mai, avoir arrêté plus de deux centaines de protestataires contre le gouvernement qui essayaient de barrer des voies de communication principales de…
example 1609
Actualité

Palmade en procès pour accident 2023

27 mai 2024
Le comédien Pierre Palmade sera traduit en justice pour des blessures accidentelles qu'il a infligées lors d'un grave accident de circulation qu'il a causé en février 2023, sous l'influence de…