×
google news

« Défi logistique considérable pour législatives Indiennes »

L’Inde lance l’exercice démocratique le plus important au globe, avec environ 969 millions de citoyens, ce qui représente plus de 10% de la population globale, appelés à voter depuis le vendredi 19 avril jusqu’au samedi 1er juin. Leur mission est d’élire 543 représentants à la Lok Sabha, la chambre basse du Parlement indien qui possède le plus d’autorité et d’où sera issu le prochain Premier ministre.

L’envergure de cet événement nécessite une logistique titanesque ; sept étapes sont requises pour orchestrer ces élections massives, transporter le matériel de vote et comptabiliser les voix. Quelque quinze millions d’agents sont impliqués et des porteurs ont commencé à distribuer les appareils de vote électronique en début de semaine dans les zones les plus isolées.

Pendant ces quarante-quatre jours, ils devront naviguer à travers des montagnes, des déserts, des régions tribales, en utilisant divers moyens de transport, y compris des bateaux, des chevaux et parfois des éléphants. La loi électorale indienne stipule que chaque bureau de vote doit être à moins de deux kilomètres de chaque domicile. Les électeurs se voient apposer une marque d’encre sur l’index, preuve de leur participation au scrutin.

Parmi les participants, dix-huit millions de jeunes pourront voter pour la première fois. À l’autre extrémité de la pyramide des âges, la population électorale comprend quatorze millions de personnes âgées de 85 ans et plus, et plus de 210 000 centenaires.

Contrairement aux deux élections précédentes, le Congrès, le principal parti d’opposition, a réussi à rassembler une trentaine de partis sous l’acronyme « INDIA » (Alliance nationale indienne pour le développement inclusif). Il semble que Narendra Modi soit en course pour un troisième mandat.

Est-ce que cette alliance sera capable d’arrêter l’ascension de Narendra Modi vers un troisième mandat en Inde ? Il est permis d’émettre des doutes étant donné l’écrasante supériorité logistique, financière, partisane et charismatique du premier ministre en place, qui semble tout balayer sur son passage comme un bulldozer. Malgré une décennie au pouvoir, la popularité de Modi ne fléchit pas, alimentée par des médias largement en faveur de sa cause et qui concentrent toute l’attention sur lui, tout en ignorant ou en dénigrant ses opposants.
Pour diminuer la force de l’alliance de ses adversaires, le gouvernement a délivré un coup dur en arrêtant deux de ses leaders – Arvind Kejriwal, le chef de gouvernement de Delhi et Hermant Soren, l’ancien chef de gouvernement du Jharkhand, les accusant de corruption présumée. Le gouvernement espère par cela jeter un doute dans l’esprit des électeurs quant à l’intégrité de ces élus, alors que lui-même est empêtré dans le scandale de financement anonyme de partis politiques initié en 2017. Il a aussi bloqué les principaux comptes bancaires du Congrès dans le cadre d’un litige fiscal.
Plus de la moitié de cet article reste à découvrir. Le reste est exclusif aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1392
Actualité

« Guerre Ukraine: Kiev confirme drones navals »

23 mai 2024
Cet événement en direct a été animé par plusieurs personnalités, dont Dorian Jullien, Agnès Gautheron, Gabriel Coutagne, Fatoumata Sillah, Charlotte Herzog, Charles Deleare et Audrey Delaporte, qui était responsable des…
example 1389
Actualité

« Baisse de 9% des loups en France »

23 mai 2024
Selon un communiqué de diverses associations environnementales, l'année 2023 a connu un déclin de 9 % dans la population de loups en France, fixant le nombre total à 1 003…