×
google news

« ONU déplore trente civils tués en Centrafrique »

La Mission des Nations Unies en République centrafricaine a signalé que mercredi 17 avril, environ trente civils ont été tués lors d’attaques sporadiques survenant au cours des douze derniers jours dans différentes parties du pays. L’organisation internationale a appelé à un arrêt immédiat des hostilités de la part des révolutionnaires et des milices de défense.

Le conflit civil qui a débuté en 2013 a diminué après 2018, mais a graduellement évolué pour devenir une série d’escarmouches intermittentes entre les rebelles et les forces gouvernementales soutenues par les Russes du groupe Wagner et les milices de défense locales.

La Minusca a exprimé sa condamnation des meurtres révoltants de trente civils lors d’attaques entre le 2 et le 14 avril dans les régions sud-est, sud et ouest du pays. La force de maintien de la paix de la Minusca, déployée en 2014, compte actuellement environ 14 000 Casques bleus.

Selon la Minusca, le 2 avril à Lime, des membres présumés du mouvement rebelle Retour, Réclamation et Réhabilitation (3R) ont tué 24 civils, dont des femmes et des enfants. En outre, le 14 avril, dans le village de Pologbota, situé à 300 km plus à l’ouest, des corps ont été découverts, mais la Minusca n’a pas précisé le nombre ni les circonstances de leurs décès.

La Minusca appelle à l’arrêt immédiat des hostilités et des violences par les groupes armés et d’autodéfense, des actions qui affectent principalement les civils. La mission des Nations Unies souligne une dégradation de la situation sécuritaire ces dernières semaines dans la préfecture du Haut-Mbomou, où se trouve Zémio.

En décembre 2020, en réponse à l’avancée des rebelles sur Bangui, le président Faustin-Archange Touadéra a sollicité l’aide de Moscou. À cette époque, des centaines de paramilitaires Wagner sont venus rejoindre les centaines déjà présents. Actuellement, tant les rebelles que les militaires centrafricains et les paramilitaires de Wagner sont accusés par l’ONU et les ONG internationales de perpétrer régulièrement des crimes et des exactions sur les civils.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1614
Actualité

« Lutte contre le crime: statut italien »

27 mai 2024
Le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, a annoncé le 28 avril son souhait d'adapter le statut du "repenti" à l'image de la loi italienne. Cette déclaration a rapidement été…
example 1612
Actualité

« Plus de 200 arrestations en Arménie »

27 mai 2024
La police d'Arménie a déclaré, le lundi 27 mai, avoir arrêté plus de deux centaines de protestataires contre le gouvernement qui essayaient de barrer des voies de communication principales de…