×
google news

« Paris 2024: Défi des Transports Précoce »

A son retour d’un déplacement professionnel aux Etats-Unis, Jeanne (qui préfère utiliser son second prénom) a été surprise par sa réalité récente en mi-mars. Elle a découvert à l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle une longue queue lui faisant attendre vingt minutes avant d’obtenir son billet en carton pour le RER vers Paris. Des employés sympathiques dirigeaient les touristes non-francophones vers les distributeurs. Vivant à Lyon, Jeanne est accoutumée à simplement approcher sa carte bancaire du valideur pour accéder au métro, une technique présente dans les transports publics à Bruxelles, Milan (Italie) et Londres.

Ce n’est cependant pas le cas en Ile-de-France où l’autorité organisatrice, Ile-de-France Mobilités (IDFM), sous la présidence de Valérie Pécresse (Les Républicains), s’y oppose. Leur justification? « Nous avons adopté la technologie du smartphone » a dévoilé Pécresse lors d’une conférence de presse le 25 mars, « et il est difficile de la changer. » Jeanne s’interroge alors sur les dispositions à prendre pour les Jeux Olympiques (JO).

Elle n’est pas la seule à se poser cette question. À Paris, dans le métro dont plusieurs stations sont ornées d’images magnifiques portant la mention « Olympiade culturelle », les délais d’attente s’allongent sur les quais, on observe une augmentation des incidents et un manque de conducteurs aux arrêts de bus. Alors que Paris se prépare pour « accueillir le monde », comment les transports pourront-ils faire face cet été s’ils peinent déjà en temps ordinaire?

Selon le plan établi, Paris s’est engagé à assurer l’accès à tous les sites olympiques par le biais des transports en commun pour le « monde entier ». En d’autres termes, aucune disposition ne sera prise pour accommoder ceux qui voudraient venir en voiture. «Le défi principal est de répondre aux besoins de trois groupes : les 200 000 personnes accréditées, des millions de spectateurs et les voyageurs quotidiens», déclare Florent Bardon, qui est en charge des mobilités à l’échelle nationale pour ce grand événement. Une tâche monumentale, sans aucun doute.

Pendant la soirée de la cérémonie d’ouverture, qui aura lieu sur la Seine le 26 juillet sauf changement de dernière minute, l’accès aux gares parisiennes pourrait être difficile, que vous voyagiez en taxi, en métro ou à vélo. Aucun avion ne sera autorisé à voler dans un rayon de 150 kilomètres autour de Paris. Dans les jours qui suivront, jusqu’à la clôture de la compétition le 11 août, les aéroports de Paris traiteront une quantité record de bagages volumineux, tels que des perches, des vélos ou des canoës.

Cet article n’a pas encore été terminé. La suite est disponible exclusivement pour les abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1599
Actualité

« Critiques du ‘Monde des Livres' »

27 mai 2024
En cette vingt-et-unième semaine de l'année, voici nos courtes critiques de onze ouvrages très attendus, incluant quatre romans, une histoire, une biographie, une satire, des carnets, un livre traitant d'anthropologie,…
example 1598
Actualité

Qui était Siddhartha Gautama, Bouddha?

27 mai 2024
Selon les chronologies traditionnelles, Siddhartha Gautama, également connu sous le nom de "Bouddha" (qui signifie "l'Illuminateur" en sanskrit), aurait existé et professé ses enseignements dans la vallée centrale du Gange…
example 1597
Actualité

Zelensky à Madrid pour rencontrer Sanchez

27 mai 2024
Nos articles, reportages et analyses sur le conflit en Ukraine sont disponibles pour lecture. Dans le « Monde », nous découvrons pourquoi la Crimée est prioritaire pour Kiev et l'émotion…
example 1596
Actualité

« ManiFeste, Miremont, We Love Green: Incontournables »

27 mai 2024
La matinée de la semaine passe en revue les différents programmes de quatre festivals dont deux connaissent leur première édition, tandis que deux autres sont en tournée. Des personnalités appréciées…