×
google news

« Trump et femmes: relation toxique »

Personne ne sera surpris de ce détail, en observant le parcours de Donald Trump. L’histoire de son rapport sexuel avec l’actrice pour adultes, Stormy Daniels, qui avait déclenché le jugement qui a commencé à New York lundi 15 avril, s’est passée en 2006 alors que Melania, la troisième épouse de Trump, venait de donner naissance. Donald Trump nie ce dérapage, tout comme tous les autres, mais sa vie adulte tout entière reflète l’image d’un homme loyal uniquement à son désir de conquête.
Parmi les nombreux scandales qui l’ont accompagné au cours des années, Roberta Kaplan occupe une place particulière. Cette avocate renommée de New York, spécialisée en droit des affaires, a défendu des universités prestigieuses et s’est beaucoup impliquée dans la défense du mariage entre personnes du même sexe. Néanmoins, elle est maintenant liée à une cliente célèbre : la chroniqueuse de presse passée, E. Jean Carroll.
Propos dégradants et sexistes
En 2023 puis 2024, Roberta Kaplan a réussi à condamner Donald Trump au tribunal civil pour agression sexuelle et diffamation envers l’auteure, obtenant 5 millions puis 83,3 millions de dollars (environ 78 millions d’euros) en dommages et intérêts. C’est la première fissure significative dans l’impunité que l’entrepreneur de 77 ans a toujours semblé avoir, qui dévoile à la fois la réalité d’un homme, d’un itinéraire et d’une époque, celle précédant le mouvement #metoo.

En octobre 2022, Roberta Kaplan s’est confrontée à Donald Trump dans sa maison de Mar-a-Lago en Floride, pour un interrogatoire sous serment. Elle questionnait l’ancien président sur une prétendue viol qui aurait eu lieu en 1995 ou 1996 avec E. Jean Carroll dans la boutique haut de gamme Bergdorf Goodman, proche de la Trump Tower. Selon le New York Times, Trump avait répondu en disant, « Elle n’est pas mon genre ». Il a ensuite pointé du doigt l’avocate, déclarant qu’elle ne serait pas non plus un de ses choix.

Selon la perception de Donald Trump, les femmes sont soit des objets de désir, des trophées ou des figures hostiles. Malgré l’importance des réparations ordonnées par la cour, Roberta Kaplan a réussi à faire en sorte que l’ancien président, connu pour ses nombreux divorces et infidélités, rende des comptes concernant ses relations problématiques avec l’autre sexe. Il a aussi exprimé à de multiples reprises des commentaires sexistes, dégradants et violents envers ses adversaires telles que Hillary Clinton, des juges ou des victimes qui l’accusent d’agression.

La suite de l’article n’est disponible qu’aux abonnés, avec encore 68.94% à lire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1614
Actualité

« Lutte contre le crime: statut italien »

27 mai 2024
Le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, a annoncé le 28 avril son souhait d'adapter le statut du "repenti" à l'image de la loi italienne. Cette déclaration a rapidement été…
example 1612
Actualité

« Plus de 200 arrestations en Arménie »

27 mai 2024
La police d'Arménie a déclaré, le lundi 27 mai, avoir arrêté plus de deux centaines de protestataires contre le gouvernement qui essayaient de barrer des voies de communication principales de…