×
google news

Président américain achète silence maîtresse

Au moment des élections américaines, le Parti républicain avait embarqué une maîtresse et son époux sur un navire en route pour une croisière en Chine et au Japon, leur remettant une donation allant de 20 000 à 25 000 dollars (soit entre 325 000 et 405 000 dollars actuels). L’amoureux, quant à lui, s’était engagé à verser annuellement 5 000 dollars aussi longtemps qu’il occuperait son poste. Cependant, il ne s’agit pas du cas de Donald Trump qui, lors des élections présidentielles de 2016, avait payé 130 000 dollars à l’actrice pornographique Stormy Daniels pour obtenir son silence sur une prétendue liaison. Non, l’homme concerné est Warren Harding (1865-1923), un républicain qui a gravi les marches de la Maison-Blanche en 1920 et qui est souvent cité parmi les plus mauvais présidents des États-Unis dans divers classements.
Warren Harding a été le premier président à être enregistré pour avoir acheté le silence de sa maîtresse. En tant que sénateur de l’Ohio, il a été choisi lors de la Convention républicaine de l’été 1920, à la suite de machinations internes et de l’échec des candidats favoris. Il était lui aussi de l’Ohio, tout comme son opposant démocrate, ce qui donnait aux républicains de bons espoirs de gagner cet État crucial. Ses défenseurs le décrivaient comme ayant une  » allure de président « . Mais, après sa nomination, Warren Harding a fait part au parti de l’existence d’une maîtresse embarrassante. Il était également connu pour sa libido légendaire.

Depuis leur première rencontre en 1905, Carrie Fulton Phillips implorait Harding de mettre fin à leur mariage, mais sans succès. Carrie, une sympathisante de l’Allemagne, est rentrée aux Etats-Unis après la proclamation de la guerre, menaçant de divulguer leur liaison si son amant, qui était alors sénateur, soutenait la guerre contre l’Allemagne, ce qu’il a fait. La révélation de leur liaison aurait pu nuire à l’élection du sénateur républicain, connu pour sa très grande libido. Il a même déclaré un jour dans une entrevue avec les médias que si il était une femme, il serait toujours enceinte car il était incapable de dire non. De surcroît, la crainte que Carrie, et même son mari avec qui elle partageait des sympathies pour l’Allemagne, soit une espionne était palpable.

En dépit de ces complications, Harding a remporté l’élection avec 60 % du vote, comparativement à 34% pour son rival démocrate, James Cox. Cox fut désigné à la 44ème ronde de vote lors de la Convention démocrate, et avait à ses côtés Franklin Delano Roosevelt. Le troisième concurrent, Eugene Debs, du parti socialiste, a obtenu seulement 3% de l’ensemble des votes. Alors que la presse se demandait si Donald Trump pourrait faire campagne depuis la prison, le passé de Debs a refait surface. En effet, c’était possible ; Debs avait mené sa campagne de 1920 depuis la prison, où il purgeait une peine de 10 ans pour avoir dirigé une campagne contre la conscription. Il a d’ailleurs été pardonné par Harding.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1298
Actualité

Chaos au procès Bastia-Poretta, défense part

22 mai 2024
Est-il possible de reprendre le procès de la vendetta de Bastia-Poretta après le tumulte du mardi 21 mai, lorsque tous les avocats de la défense des accusés incarcérés, y compris…
example 1294
Actualité

Parti de Macky Sall, avenir incertain au Sénégal

22 mai 2024
Peut-on envisager la survie de l'Alliance pour la République (APR) sans Macky Sall, son initiateur en 2008 ? Depuis la perte du 14 mars, l'ancien président s'est retiré à Marrakech.…
example 1292
Actualité

« Résumé Mardi: Guerre en Ukraine Direct »

22 mai 2024
Le live a été animé par plusieurs personnes dont Agnès Gautheron, Gabriel Coutagne, Fatoumata Sillah, Solène L’Hénoret et Audrey Delaporte qui a pris des photos. Nous avons une série d'articles,…