×
google news

« Bardella nie ingérences russes au RN »

Jordan Bardella, qui est à la fois le président du Rassemblement national et le premier candidat sur la liste pour les élections européennes, a catégoriquement nié toute implication de son parti dans le réseau russe d’influence, accusé de rémunérer des députés européens pour diffuser la propagande du Kremlin. Il a tenu ces propos le jeudi 4 avril, en insistant sur le fait que son parti n’avait jamais été sollicité par ce réseau. Bardella a également souligné l’importance de combattre toutes les interférences étrangères, y compris celles de la Russie, lors de son intervention sur France 2.
Un scandale a éclaté la semaine dernière suite à la révélation par les services de renseignement tchèques d’un réseau financé par la Russie, qui diffusait de la propagande en faveur de la Russie en Ukraine via le site Voice of Europe. Le Premier ministre belge Alexander De Croo avait immédiatement dénoncé la Russie pour avoir « approché et rémunéré des députés européens pour diffuser leur propagande ». L’affaire a rapidement pris une dimension politique, en plein préparation des élections européennes et au sein d’une institution bruxelloise déjà secouée depuis décembre 2022 par l’affaire dite du « Qatargate », liée à des accusations de corruption d’élus en lien avec le Qatar et le Maroc.

Les leaders des partis écologistes et libéraux au Parlement européen ont demandé l’initiation d’une investigation interne. Notamment, Valérie Hayer, qui est à la tête du groupe Renew et candidate macroniste pour l’élection du 9 juin, a insisté sur le fait que « les électeurs ont un droit de savoir si les candidats et les députés européens travaillent avec l’appui de la Russie ou de ses représentants ». « Je tiens à souligner que les députés qui ont participé et qui ont été interrogés par Voice of Europe, sont tous issus de l’extrême droite européenne, allemande et française », a déclaré Nathalie Loiseau, députée européenne Renew, sans nommer personne. Pendant que son groupe, et plus particulièrement certains de ses membres, sont souvent accusés de sympathie ou même de complicité avec Moscou, Jordan Bardella a essayé de se dissocier de la Russie qui, selon lui, « pose une menace à multiples facettes pour l’Europe et remet en cause les intérêts français, que ce soit en Europe ou en Afrique. »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1294
Actualité

Parti de Macky Sall, avenir incertain au Sénégal

22 mai 2024
Peut-on envisager la survie de l'Alliance pour la République (APR) sans Macky Sall, son initiateur en 2008 ? Depuis la perte du 14 mars, l'ancien président s'est retiré à Marrakech.…
example 1292
Actualité

« Résumé Mardi: Guerre en Ukraine Direct »

22 mai 2024
Le live a été animé par plusieurs personnes dont Agnès Gautheron, Gabriel Coutagne, Fatoumata Sillah, Solène L’Hénoret et Audrey Delaporte qui a pris des photos. Nous avons une série d'articles,…