×
google news

Préparation JO Paris 2024: Risque Épidémies

Dans le passé, les manifestations sportives majeures comme la Coupe du Monde de football au Brésil en 2014 ou les Jeux Olympiques d’été à Pékin en 2008 n’avaient pas été gravement affectées par des épidémies. Seule une poignée de cas de maladies, comme la rougeole aux Jeux Olympiques d’hiver de Vancouver en 2010 ou la gastro-entérite à la Coupe du Monde de Munich en 2006, ont été signalés. Cependant, selon Mircea Sofonea, un épidémiologiste à l’Université de Montpellier, il y a toujours des craintes d’épidémies lors de ces grands rassemblements sportifs. Ces événements attirent un grand nombre de personnes, dont beaucoup viennent de l’étranger, ce qui peut entraîner une propagation de maladies. De plus, si ces événements ont lieu en été, les températures élevées pourraient interrompre la chaîne du froid et conduire à des intoxications alimentaires. La question est maintenant de savoir si la France est prête à faire face à des épidémies potentielles. Le pays accueillera les Jeux Olympiques de 26 juillet au 11 août, attirant 11,3 millions de visiteurs dans la région parisienne, suivis des Jeux Paralympiques du 28 août au 8 septembre, qui attireront 3,9 millions de personnes supplémentaires. Le Comité de veille et d’anticipation des risques sanitaires n’a pas encore émis d’avis sur la préparation des Jeux, mais sa présidente, Brigitte Autran, a reconnu une prise de conscience importante parmi les autorités sanitaires.

Dans le but de renforcer les capacités existantes, des décisions ont été prises pour éviter de bouleverser le système existant. Pour expliquer ces choix, Marie Baville, à la tête du département du Centre de Crise Sanitaire de la Direction Générale de la Santé (DGS), affirme que l’implémentation de protocoles nouveaux et spécifiques peut engendrer des obstacles à leur application car les personnes ne sont pas habituées à ceux-ci. En date du 1er Mars, une évolution majeure s’est produite au sein de la DGS. En effet, l’ancienne sous-direction de la veille et de la sécurité sanitaire a été transformée en Centre de Crises Sanitaires. Par ailleurs, la taille de l’équipe a également augmenté, passant de 45 à 69 membres.

En préparation des grandes compétitions à venir, la DGS a recensé environ quarante risques potentiels liés à la santé. Parmi ceux-ci on retrouve les menaces météorologiques telles que les tempêtes et aussi les dangers publics, comme les mouvements de foules ainsi que les risques infectieux. Chacun de ces risques a été évalué selon un coefficient de criticité, tenant compte à la fois de la probabilité d’occurrence et de l’impact potentiel. Cette évaluation est mise à jour régulièrement et communiquée au Centre de Renseignement Olympique, qui est sous l’autorité du Ministère de l’Intérieur.

Vous avez encore 75.77% de l’article à lire. La suite est réservée à nos abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1256
Actualité

Guerre Ukraine: Russie revendique prise localité

21 avril 2024
Nous vous invitons à lire tous nos articles, commentaires et couvertures journalistiques relatifs à la guerre en Ukraine. Les articles, les études approfondies et les éclairages fournis par Le Monde…
example 1253
Actualité

J’ai dégusté des bugs… et ça m’a plu !

21 avril 2024
Laurent Veyet, avec un sourire espiègle, me dévisage et demande : "As-tu déjà consommé des insectes?" Je fronce les sourcils, me perdant dans une introspection rapide... A part cette mouche,…