×
google news

« Les Irlandais: Amis Historiques des Palestiniens »

Cieran Perry, un élu local de Dublin, se réunit chaque jeudi soir depuis octobre 2023 à Cabra Cross, un important carrefour au nord de la capitale irlandaise, pour diriger une manifestation de quartier en faveur de la Palestine. Le 29 février ne fait pas exception. Alors que le crépuscule s’installe et que l’air est empli d’émanations de gaz d’échappement ainsi que de la friture du McDonald’s à proximité, l’enthousiasme des manifestants est palpable. Une vingtaine de résidents locaux, dont des familles avec des enfants et des retraités promenant leurs chiens, agitent de grands drapeaux palestiniens au bord de la route. Ils ont également déployé une bannière dont le message est sans équivoque : « Stop Israeli Terror in Gaza ». La réponse des conducteurs passant en voiture est une série de klaxons sonores.

Cieran Perry, qui a 61 ans et qui critique fortement le « génocide » actuellement en cours à Gaza, ne fait pas de détour. « Pourquoi tant de gens soutiennent-ils les Palestiniens ? La réponse est simple. Il existe un lien historique entre la Palestine et l’Irlande : nous avons eu le même oppresseur, l’Empire britannique, et la même politique d’occupation », explique ce politicien indépendant de gauche. Cerena O’Brien, une résidente du quartier de Cabra qui participe à la manifestation avec son drapeau palestinien, fait écho à Cieran Perry : « Nous avons aussi fait l’expérience de l’oppression et de la famine », dit-elle.

L’Irlande est reconnue comme l’un des soutiens les plus fervents à la cause palestinienne parmi les nations européennes. Le 18 octobre 2023, onze jours après les attaques meurtrières du Hamas en Israël et les représailles israéliennes par bombes sur Gaza, le gouvernement de coalition centriste (en alliance avec les écologistes) a exigé un cessez-le-feu humanitaire immédiat. Le gouvernement a également résisté aux appels pour couper ses fournitures à l’UNRWA, l’organisme onusien responsable de l’aide aux réfugiés palestiniens, malgré les allégations israéliennes selon lesquelles douze de ses membres auraient été impliqués dans les attaques du 7 octobre.

Le président irlandais, Michael D. Higgins, a vivement condamné le soutien inébranlable de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, envers Israël, déclarant qu’elle ne s’exprimait pas au nom de l’Irlande. Il n’est pas exclu que Dublin se joigne à la plainte pour génocide déposée par l’Afrique du Sud contre Israël à la Cour internationale de justice. „Le gouvernement n’était pas autant en faveur de la Palestine en octobre, mais il a progressivement changé pour mieux correspondre à l’opinion publique nationale », commente Cieran Perry. Selon un récent sondage effectué par l’institut Ireland Thinks, publié le 2 février, 79% des Irlandais sont du même avis que « les actions militaires d’Israël à Gaza sont considérées comme un génocide ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1256
Actualité

Guerre Ukraine: Russie revendique prise localité

21 avril 2024
Nous vous invitons à lire tous nos articles, commentaires et couvertures journalistiques relatifs à la guerre en Ukraine. Les articles, les études approfondies et les éclairages fournis par Le Monde…
example 1253
Actualité

J’ai dégusté des bugs… et ça m’a plu !

21 avril 2024
Laurent Veyet, avec un sourire espiègle, me dévisage et demande : "As-tu déjà consommé des insectes?" Je fronce les sourcils, me perdant dans une introspection rapide... A part cette mouche,…