×
google news

Gaza succombe à une triple impasse

La situation à Gaza pourrait être considérée comme inacceptable si elle n’était pas tolérée, activement ou passivement, par le monde entier depuis de nombreux mois. Le coût humain serait déjà supérieur à un million de morts en France, y compris environ 400 000 enfants. Et ce chiffre pourrait très bien doubler, voire tripler, en raison de la combinaison mortelle de bombardements continus, d’une famine croissante et de la propagation des épidémies parmi une population littéralement asphyxiée.
Cette tragédie qui s’intensifie jour après jour est malheureusement une conséquence de la longue impasse tripartite, Israélienne, humanitaire et palestinienne, dans laquelle sont enfermées les 2,3 millions de femmes et d’hommes de la bande de Gaza depuis près de vingt ans.
L’impasse israélienne découle de la décision prise en septembre 2005 par le Premier ministre israélien Ariel Sharon, de retirer l’armée et les colons israéliens de la bande de Gaza, après trente-huit ans d’occupation, sans consulting l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, élu quelques mois auparavant. Par ce refus, Ariel Sharon espérait empêcher la création d’un éventuel État palestinien, tant en Cisjordanie qu’à Gaza. Depuis lors, l’enclave palestinienne n’a été traitée par Israël que du point de vue de sa propre sécurité, sans aucune considération pour la dynamique politique ou la réalité humaine de Gaza.

Au fil des divers conflits à Gaza, Israël a réussi à conserver un ratio de pertes favorables, allant de 1 à 20 voire 100, ses pertes étant essentiellement militaires et celles des Palestiniens étant surtout civiles, grâce aux calculs myopes. Cependant, avec le blocus imposé à Gaza à partir de juin 2007, le Hamas a réussi à renforcer son contrôle jusqu’à l’arrivée au pouvoir des islamistes les plus radicaux dix ans plus tard, qui ont orchestré l’attaque terroriste du 7 octobre 2023, causant la mort de 787 civils ainsi que 376 militaires et policiers israéliens. L’offensive en cours a permis à Israël de restaurer le ratio précédent des pertes, avec 245 membres de ses forces armées tués en cinq mois de combat, mais au détriment de frappes massives et insensées qui mène à la destruction de Gaza plutôt que du Hamas.

Concernant le Dilemme Humanitaire

Cette deuxième impasse est le résultat du rejet par la « communauté internationale », principalement les États-Unis et l’Union Européenne, de fournir une solution politique au défi de Gaza, qui n’est perçu que comme un problème humanitaire à gérer avec plus ou moins de générosité et d’efficacité.

Il reste encore 52,32% de l’article à lire. La suite est accessible seulement aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1245
Actualité

« Projet loi fin de vie: Badinter soutiendrait »

21 avril 2024
La commission spéciale responsable de la préparation de l'examen du projet de loi sur l'accompagnement des patients en phase terminale commence ses travaux lundi à l'Assemblée nationale, avant la première…
example 1244
Actualité

« Nouvelles Cocasses et Tragiques de Couao-Zotti »

21 avril 2024
L'aspect inattendu est un élément central du nouveau livre de l'auteur beninois Florent Couao-Zotti, intitulé "Comment tuer dix fois un criminel...". Le titre pourrait laisser présager une suite de nouvelles…
example 1243
Actualité

« Parité politique: Acte deux, 80 ans après »

21 avril 2024
Huit décennies ont passé depuis que les femmes en France ont obtenu la citoyenneté, le 21 avril 1944 pour être précis. Cet accomplissement monumental a été proclamé par l'article 17…
example 1242
Actualité

« Soutenir l’opposition russe ordinaire »

21 avril 2024
Poutine maintient fermement son contrôle sur le pouvoir alors que le conflit en Ukraine perdure et que l'oppression en Russie s'intensifie. Cela peut sembler décourageant, mais ne serait-il pas préférable…