×
google news

Incidents Multiples entre Turcs, Kurdes en Belgique

Depuis le dimanche 24 mars, il y a eu de nombreux conflits entre les communautés turque et kurde de Belgique. Mardi, ces incidents ont été fortement soulignés par le président turc Recep Tayyip Erdogan, poussant ainsi les autorités belges à faire des efforts pour apaiser la situation. Erdogan a été filmé dans son avion en pleine conversation avec un jeune Turc de 16 ans, qui avait été agressé à Bruxelles par des Kurdes, soupçonnés d’être sympathisants du Parti des travailleurs kurdes (PKK). Cela a été partagé sur le réseau social X.

Ce jeune, résidant à Gand, visitait le Parlement européen avec son école le lundi 25 mars. En sortant de l’édifice, il a été attaqué, frappé et blessé par des militants kurdes qui manifestaient devant le bâtiment. Ce fait a été mis en avant par les médias turcs pro-gouvernementaux qui ont parlé de la « terreur » dont seraient victimes leurs compatriotes en Belgique, ainsi qu’en France et en Allemagne. L’événement a pris une nouvelle dimension après que le président ait appelé le jeune homme, dont l’identité a été tenue secrète pour des « raisons de sécurité ».

Au cours de cet appel qui a duré quelques minutes, Erdogan a dénoncé, sans mentionner directement le PKK, la « lâcheté » des agresseurs, qualifiés de « pitoyables et immoraux ». Il a également affirmé qu’un de ses conseillers surveillait de près la situation en Belgique.

Les incidents diplomatiques en Belgique ont suscité une intervention de la diplomatie turque après des confrontations dans le Limbourg, à Heusden-Zolder et Houthalen, le 24 mars. Des festivités de nouvel an perse ont été perturbées par des conflits entre des Kurdes syriens et des Turcs, en raison d’un drapeau kurde. Ce conflit s’est intensifié le lendemain dans un bar à Cheratte, province de Liège, où des individus masqués ont commis des violences et ont incendié des voitures. Le ministre turc des affaires étrangères, Hakan Fidan, a été informé et a discuté avec son homologue belge, Hadja Lahbib.

Des enquêtes ont été initiées par la suite. Par ailleurs, une manifestation en faveur des Kurdes à Bruxelles a dégénéré le même jour, blessant un résident de Gand. Les organisateurs attribuent ce débordement à l’organisation d’extrême droite ultranationaliste turque, les Loups Gris. D’autres incidents sont survenus en Flandre orientale, à Gand, où un café kurde et deux autres établissements ont été attaqués dans la nuit du 26 au 27 mars.

Selon diverses sources, des activistes venus de pays voisins auraient participé aux affrontements. Malgré cela, le premier ministre Alexander De Croo n’a pas confirmé que ces événements avaient été orchestrés hors de la Belgique. Le reste de l’article est réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1281
Actualité

Base Syrie visée par roquettes d’Irak

22 avril 2024
La base syrienne de la coalition internationale contre les djihadistes a été ciblée le dimanche 21 avril par des roquettes tirées en soirée depuis l'Irak voisin. Dans la province irakienne…
example 1277
Actualité

« Livre Sur Journée Meurtrière d’Israël »

22 avril 2024
Née en 1994, Lee Yaron travaille comme journaliste pour Haaretz, un journal israélien de gauche que le gouvernement Netanyahu n'apprécie guère. Elle a acquis une certaine notoriété grâce à ses…
example 1276
Actualité

« Salut nazi d’un maire: justice saisie »

21 avril 2024
La préfète du Val-de-Marne a déclaré qu'elle allait porter l'affaire devant le procureur de Créteil à la suite du salut nazi effectué par le maire de Villeneuve-Saint-Georges, Philippe Gaudin, lors…