×
google news

Raids israéliens tuent 42 en Syrie

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), les frappes israéliennes annoncées le vendredi 29 mars ont provoqué la mort de 42 individus – des soldats syriens et des combattants du Hezbollah, une milice libanaise pro-iranienne, à Alep au nord de la Syrie. L’OSDH signale que c’est le bilan le plus tragique qu’a connu l’armée syrienne suite à des attaques israéliennes depuis le début du conflit entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, il y a près de six mois.

Parmi les victimes de ces attaques récentes, on compte six membres du Hezbollah et trente-six soldats syriens. Les frappes israéliennes ont principalement ciblé les dépôts d’armes du mouvement pro-iranien au lever du jour, souligne l’ONG basée au Royaume-Uni, qui a un large réseau de contacts en Syrie. Les frappes ont aussi atteint des usines relevant du ministère de la défense syrien à Al-Safira, près d’Alep. Ces usines sont actuellement sous le contrôle de groupes pro-iraniens, indique l’OSDH.

Depuis le début de la guerre civile syrienne en 2011, Israël a effectué des centaines d’attaques ciblant l’armée syrienne mais également les groupes pro-iraniens alliés au régime de Damas. Les frappes israéliennes ont accru en intensité depuis le début de la guerre à Gaza en octobre 2023. Parallèlement, Israël et le Hezbollah se livrent à une lutte armée quotidienne le long de la frontière israélo-libanaise depuis le début de la guerre à Gaza.

Jeudi, deux personnes civiles ont été tuées près de Damas.

Le conflit en Syrie, qui a débuté en 2011 par une révolte contre le président Bachar Al-Assad, a engendré plus de 500 000 morts et des millions de déplacements, fragmentant le pays. Face à l’agressivité de la répression du régime, soutenus par l’Iran, envers les rebelles, la situation s’est vite escaladée en guerre civile.

Le Hezbollah a déployé des troupes en Syrie en vue de défendre ses intérêts et de garantir la fluidité de ses chaines d’approvisionnement avec l’Iran, et continue à y exercer une présence. Toutefois, l’Iran contredit les allégations selon lesquelles il aurait envoyé des forces au combat aux côtés d’Al-Assad, se limitant plutôt à clamer qu’il a fourni des conseillers militaires.

Au mois de mars déjà, des dépôts d’armes du Hezbollah à proximité de Damas ont été pris pour cibles lors d’attaques israéliennes. En outre, une récente attaque aérienne a ciblé un immeuble résidentiel dans la banlieue de Damas, la banlieue de Sayyida Zeinab – un bastion pour les factions pro-iraniennes en Syrie – faisant deux morts civils. Israël a été tenu responsable de cette attaque par la SANA.

Depuis le commencement de la guerre dans la bande de Gaza, l’armée israélienne a déclaré en mars avoir ciblé environ 4500 objectifs associés au Hezbollah en Syrie et au Liban, dont plus de 1200 étaient des frappes aériennes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1173
Actualité

Trois otages camerounais libérés au Nigeria

20 avril 2024
Trois travailleurs humanitaires camerounais, associés à l'ONG française Première urgence internationale (PUI), qui ont été retenus en captivité pendant cent jours, ont été libérés le vendredi 19 avril. Ils avaient…
example 1171
Actualité

Pèlerinage juif limité en Tunisie, cause Gaza

20 avril 2024
Suite à l'éruption du conflit entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, l'évènement annuel du pèlerinage juif de la Ghriba à Djerba en Tunisie, qui a généralement…
example 1170
Actualité

« Zelensky implore armes pour Ukraine »

20 avril 2024
Parcourir l'ensemble de nos articles, synthèses et documentaires au sujet du conflit en Ukraine Les écrits, le déchiffrage, et les analyses du « Monde » Ukraine dans le pétrin, Washington…