×
google news

Arrestations de journalistes indépendants en Russie

La nuit du mercredi 27 et le jeudi 28 mars, en Russie, cinq reporters de médias indépendants ont été pris en custodie en plein milieu de la répression du gouvernement contre toute forme de contestation. La police a saisi Iekaterina Anikievitch de SOTAvison, un service d’info indépendant, et Konstantin Jarov de RusNews, comme l’indique l’association non-gouvernmentale OVD-Info, experte sur la surveillance de la répression en Russie.

Selon un témoin de la scène, référencée par l’organisation mentionnée, Jarov a été agressé et a fait l’objet de menaces de violences sexuelles par les forces de l’ordre. Jarov a révélé à RusNews, son employeur, les détails de l’attaque subie, soulignant avoir été frappé au sol, ses doigts contorsionnés et avoir été ridiculisé lors de sa tentative de se lever. De plus, il a souffert d’une blessure à la tête, des éraflures, des entorses et de doigts disloqués.

D’après Jarov ces actes de violence ont été perpétrés suite à une séquence filmée près du domicile d’une consoeur, Antonina Favorskaïa de SOTAvision, capturée immédiatement après sa libération d’une détention administrative de 10 jours pour rébellion contre la police. Elle a également été arrêtée mercredi soir.

Les domiciles de Favorskaïa et de ses parents ont été fouillés le mercredi soir, a affirmé son représentant légal, Mikhaïl Birioukov.

Deux autres reporters, Alexandra Astakhova et Anastasia Moussatova, sont également tombées entre les mains de la police lorsqu’elles sont venues rencontrer leur collaboratrice après sa libération. Elles ont été interrogées par les inspecteurs, comme l’indique la même source. Tout cela semble lié à l’activité du mouvement Navalny.

D’après l’organisation médiatique russe en exil, Mediazona, qui se spécialise dans le suivi des affaires judiciaires, le cas de Mme Favorskaïa est connecté aux opérations du groupe de l’opposant Alexeï Navalny, décédé en détention le 16 février. La justice russe ayant qualifié ses organisations d’« extrémistes ».

Antonina Favorskaïa a relaté les procédures juridiques contre M. Navalny pendant de nombreux années. Elle est celle qui a filmé la dernière vidéo où l’on peut voir l’opposant encore en vie, le 15 février, lors d’une comparution en justice. Elle a été arrêtée le 17 mars, quelque temps après avoir déposé des fleurs sur la tombe de l’opposant, comme rapporté par Mediazona.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1277
Actualité

« Livre Sur Journée Meurtrière d’Israël »

22 avril 2024
Née en 1994, Lee Yaron travaille comme journaliste pour Haaretz, un journal israélien de gauche que le gouvernement Netanyahu n'apprécie guère. Elle a acquis une certaine notoriété grâce à ses…
example 1276
Actualité

« Salut nazi d’un maire: justice saisie »

21 avril 2024
La préfète du Val-de-Marne a déclaré qu'elle allait porter l'affaire devant le procureur de Créteil à la suite du salut nazi effectué par le maire de Villeneuve-Saint-Georges, Philippe Gaudin, lors…
example 1275
Actualité

L’Ethiopie: Futur eldorado africain cryptomonnaies

21 avril 2024
Malgré une moitié de la population sans accès à l'électricité et une interdiction préalable des cryptomonnaies, l’Ethiopie se positionne pour devenir un pilier dans le minage de bitcoins en Afrique…