×
google news

« Histoire Brève: Contrôle Parental, YouTube à TikTok »

De nos jours, des fonctionnalités de contrôle du temps d’écran sont disponibles sur diverses plates-formes, telles que les téléphones, les consoles de jeux et les services en ligne. Ces fonctionnalités, qui permettent aux parents de fixer des limites d’utilisation pour les enfants mineurs, ont été introduites récemment, car jusqu’à présent, l’industrie du numérique a été lente à développer de tels outils. Il est à noter que la demande de ces caractéristiques par les parents est également assez nouvelle.

L’analyse de l’historique des recherches sur Google montre que le terme « temps d’écran » n’était pas populaire en France avant 2019. Avant cette date, on pensait généralement que les outils de contrôle parental étaient principalement destinés à empêcher les enfants et les adolescents d’accéder à des contenus inappropriés pour leur âge.

Récemment, cette question a gagné du terrain dans le débat public. En janvier, Emmanuel Macron a même désigné un groupe d’experts pour formuler des recommandations sur l’utilisation correcte de ces outils.

En examinant l’évolution de ces outils de contrôle parental, on constate qu’ils ont été introduits sur les consoles de jeu dès le milieu des années 2000. Initialement, ces fonctionnalités permettaient de bloquer l’accès à des jeux inappropriés pour les enfants. Microsoft a été la première entreprise à introduire un limiteur de temps sur la Xbox 360 en 2005. Sony et Nintendo ont suivi le même chemin en 2013 et 2017 respectivement avec la PlayStation 4 et la Switch.

Quant aux smartphones et tablettes, les outils de contrôle de l’utilisation intégrés sont apparus relativement tard.

Durant dix ans, le seul moyen de contrôler automatiquement le temps qu’un enfant passe sur un smartphone était d’utiliser une application dédiée. Les plus grandes marques de téléphones n’offraient pas d’outil intégré. Ce n’est qu’en 2017, avec le lancement de Family Link sur Android, qui est très populaire aujourd’hui, et ScreenTime sur iOS 12, que ces fabricants ont introduit un outil de contrôle complet par défaut.
À ce moment-là, la question du « temps d’écran » est devenue une préoccupation majeure pour les parents. La mise en place de ces outils de contrôle correspond à la publication des premiers résultats de plusieurs études d’envergure, présentées dans des programmes populaires aux États-Unis, comme 60 Minutes. Ces études ont suggéré que l’abus d’écran peut avoir des impacts sur le développement des enfants, alimentant un débat public animé.
– YouTube, pionnier
YouTube a créé YouTube Kids en 2015, dix ans après sa fondation. Cette application propose uniquement des vidéos adaptées aux enfants et permet de contrôler le temps passé devant l’écran. En 2019, une version Web a été ajoutée à l’outil. L’initiative a d’abord été lancée en réponse aux critiques concernant le fait que les enfants pouvaient facilement accéder à du contenu inapproprié sur YouTube. Cependant, le service a également reçu des critiques lors de son lancement, accusé par certains d’habituer les jeunes à utiliser ses services et de collecter des données sur eux, allégations que Google a démenties.
– Instagram, Snapchat et TikTok: des outils très récents.

Instagram a longtemps offert des outils de contrôle parental, mais ce n’est qu’en 2022 que des limitations de temps ont été ajoutées à l’application, avant d’être enrichies d’options supplémentaires l’année suivante. Au début des années 2020, le réseau social avait prévu de lancer une version pour les enfants, Instagram Kids. Cependant, le projet a été « mis en standby » en 2021, peu de temps après les premières révélations du Wall Street Journal concernant les « Facebook Files » et les recherches internes menées par Facebook sur l’impact de l’application sur ses utilisateurs les plus jeunes.

Snapchat, une application très prisée par les jeunes adolescents, n’a introduit une fonction de limitation de temps qu’en 2022, soit onze ans après sa fondation. Quant à TikTok, le réseau social chinois, il a fait face à de nombreuses critiques de la part des politiciens américains ces deux dernières années. En 2023, la plateforme a imposé une limite d’utilisation globale de soixante minutes par jour pour tous les utilisateurs identifiés comme mineurs. Bien que cette limite soit relativement simple à déjouer, elle peut être renforcée par un système de contrôle parental si les parents lient leur propre compte TikTok à celui de leur enfant.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1153
Actualité

Lutte contre escroqueries: priorité policière ukrainienne

19 avril 2024
Les centres d'appels qui se livrent à des activités illégales, en particulier ceux associés à la criminalité organisée, constituent une sérieuse menace pour l'Etat et la société, d'après un important…
example 1151
Actualité

« Démission après formation coûte aux salariés »

19 avril 2024
Lors des pourparlers concernant le "contrat sur la qualité de vie au travail", le serpent de mer a émergé de nouveau. L'organisation patronale, la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises…