×
google news

« Fin Candidatures: Problème Lourdeur Dossiers Formations »

Le processus de candidature s’est déroulé sans problèmes mais avec une certaine tension. Les étudiants ont jusqu’à dimanche pour soumettre leurs applications sur la plate-forme Mon Master. Le ministère de l’Education Supérieure et de la Recherche est satisfait que cette phase se déroule « sans problème ». En 2023, pendant la phase de soumission des dossiers, il y avait eu plusieurs dysfonctionnements techniques (formations disparaissant de la plateforme, demandes d’éléments non nécessaires…) ce qui a conduit le ministère à donner 48 heures supplémentaires aux étudiants pour postuler.
Pour cette deuxième édition, la plate-forme nationale – une version de Parcoursup pour les masters – a bénéficié de plusieurs améliorations techniques, y compris une ergonomie optimisée. Ces changements ont été bien accueillis par les candidats interrogés par Le Monde, qui ont reconnu la commodité de Mon Master, leur permettant d’examiner toutes les options de formations disponibles et de soumettre directement sur le site leur candidature, auprès des 3 500 directeurs de Master.
Daniel Langgartner, 22 ans, étudiant en droit à l’Université de Nancy, était déjà familiarisé avec le fonctionnement du site car il avait déjà utilisé cette plate-forme en 2023. « La plate-forme a vraiment été améliorée », dit-il. « L’année dernière, le site était souvent en maintenance pendant plusieurs heures, ce qui était très gênant. » Bien que l’étudiant admette qu’il est « au point », il note que pour ses camarades, l’apprentissage de la plate-forme n’a pas toujours été simple.
« La complexité des dossiers demandés ».

Augustin, un étudiant en sciences politiques à l’Université catholique de Lille, trouve que le délai d’un mois pour préparer ses dossiers est insuffisant (son prénom a été utilisé afin de protéger son anonymat). Il aurait préféré que les informations requises pour chaque formation soient disponibles dès l’ouverture de la plate-forme, le 29 janvier, et non lors de l’envoi des candidatures. « On apprend seulement le 26 février qu’il est nécessaire de rédiger un projet de recherche de trois pages, de trouver un mentor, de créer une bibliographie, de résumer tous nos travaux académiques… et tout cela en très peu de temps et pour une dizaine de formations », se lamente-il. Tout comme en 2023, les étudiants peuvent soumettre jusqu’à quinze choix pour des programmes traditionnels et quinze pour des programmes en alternance.

Il reste encore 60,3% de l’article à lire, c’est exclusivement réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1260
Actualité

« Fleurs de saison pour maison »

21 avril 2024
La matinale met en avant de magnifiques fleurs comme le pois de senteur, la verdure aux teintes variées allant du saumon au lavande. L'arôme de cette fleur singulière rappelle celui…
example 1258
Actualité

Khamenei salue succès iranien en Israël

21 avril 2024
L'Ayatollah Ali Khamenei a exprimé sa satisfaction le dimanche 21 avril concernant les « réussites » qu'il estime avoir été réalisées par l'armée iranienne lors de l'assaut sans précédent sur…