×
google news

Préparation de l’UE aux crises futures

La transformation de l’Union européenne (UE) a été marquée au cours des cinq dernières années par des événements tels que le Brexit, la pandémie mondiale et l’instabilité aux frontières européennes. Alors que le terme du cycle législatif actuel de l’UE approche et que les élections européennes sont prévues du 6 au 9 juin, on se demande comment l’Europe va faire face aux futurs défis.

Au niveau européen, et particulièrement à Bruxelles, les discussions commencent à prendre forme en vue des discussions entre chefs d’État et dirigeants gouvernementaux qui auront à définir en juin les ambitions et priorités stratégiques pour la Commission européenne future, que Ursula von der Leyen soit à sa tête ou pas. De manière plus générale, une direction politique et stratégique doit être établie pour les 27 pays membres pour orienter les 450 millions de citoyens européens pour les deux prochaines décennies.

Le conclave, convoqué par l’association pro-européenne Europa Nova le 21 mars, a produit un rapport qui établit des suggestions pour préparer l’Europe de demain et alimente le débat futur. Guillaume Klossa d’Europa Nova, qui a contribué à rédiger le rapport avec entre autres l’ex-ambassadeurs Philippe Etienne de France et Pietro Benassi d’Italie, la politologue allemande Daniela Schwarzer et les ex-commissaires Etienne Davignon de Belgique et Antonio Vitorino du Portugal, souligne que face à des crises multiples et persistantes, les leaders tendent à focaliser sur les urgences, au détriment de la planification à moyen et long terme.

Le document qui présente « dix-sept problématiques essentielles que les Européens ont l’obligation de résoudre pour demeurer pertinents » est le résultat d’une conversation de trois jours qui a eu lieu fin 2023. Celle-ci a réuni environ cinquante dirigeants nationaux, politologues, conseillers diplomatiques, représentants de compagnies, syndicalistes, savants, artistes et responsables d’ONG au palais présidentiel portugais de Cascais.

M. Klossa, parfait meneur d’idées européennes depuis plus de deux décennies, a rappelé que le programme stratégique européen en est à ses préliminaires. Il y a une multitude de groupes de réflexion européens à Bruxelles et à travers l’Europe, du l’Institut Jacques Delors au Centre européen pour les relations internationales (ECFR), incluant le Centre européen d’études politiques (CEPS), le Centre politique européen (ECP) ainsi que des think tanks plus spécialisés comme l’institut Bruegel. Cependant, « il y a peu de think tanks ou de forums qui génèrent des idées novatrices », fait remarquer un diplomate européen.

Renvoyez à la section suivante pour la suite de cet article, qui est accessible uniquement pour les abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1173
Actualité

Trois otages camerounais libérés au Nigeria

20 avril 2024
Trois travailleurs humanitaires camerounais, associés à l'ONG française Première urgence internationale (PUI), qui ont été retenus en captivité pendant cent jours, ont été libérés le vendredi 19 avril. Ils avaient…
example 1171
Actualité

Pèlerinage juif limité en Tunisie, cause Gaza

20 avril 2024
Suite à l'éruption du conflit entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, l'évènement annuel du pèlerinage juif de la Ghriba à Djerba en Tunisie, qui a généralement…
example 1170
Actualité

« Zelensky implore armes pour Ukraine »

20 avril 2024
Parcourir l'ensemble de nos articles, synthèses et documentaires au sujet du conflit en Ukraine Les écrits, le déchiffrage, et les analyses du « Monde » Ukraine dans le pétrin, Washington…