×
google news

« Indonésie: Baswedan, deuxième, dépose un recours »

Après une défaite majeure aux élections présidentielles en Indonésie face à Prabowo Subianto, Anies Baswedan fait appel à la Cour constitutionnelle du pays, alléguant des irrégularités et des fraudes pendant l’élection et la campagne. Ari Yusuf Amir, le juriste principal d’Anies Baswedan, a officiellement soumis une demande à la Cour constitutionnelle pour contester le résultat de l’élection.

Mercredi dernier, la commission électorale a déclaré Prabowo Subianto, le ministre actuel de la défense, comme le vainqueur officiel de l’élection présidentielle. Subianto, âgé de 72 ans et un ancien général, a remporté l’élection après trois tentatives, recueillant une majorité confortable de 58,6 % des votes contre ses deux adversaires, Anies Baswedan (24,9 %), l’ex-gouverneur de Djakarta, et Ganjar Pranowo (16 %), l’ancien gouverneur de Java-Central.

Cependant, la campagne électorale a été teintée d’allégations d’interférence possible de la part de Joko Widodo, le président sortant, communément appelé Jokowi. Il y a eu aussi des questionnements concernant les circonstances dont le fils de ce dernier, Gibran Rakabuming Raka, âgé de 36 ans, a pu se présenter comme candidat à la vice-présidence. En dépit de sa jeunesse, Gibran, maire de Surakarta, a pu se présenter grâce à une décision controversée de la Cour constitutionnelle, rendue possible par le vote clé du président de celle-ci, Anwar Usman, le beau-frère de Joko Widodo. Usman a depuis été démis de ses fonctions. Toutefois, Subianto et son équipe, ainsi que Jokowi, ont tous rejeté les allégations d’irrégularité.

Dans une déclaration diffusée mercredi soir, Anies Baswedan a vivement critiqué la façon dont son adversaire a remporté la victoire. Il a exprimé son inquiétude concernant l’avenir d’un régime dirigé par un leader dont le processus d’élection est marqué par la fraude et l’abus, craignant qu’il génère des politiques profondément injustes. La veille, Muhaimin Iskandar, le collaborateur d’Anies Baswedan, avait également souligné des irrégularités supposées dans l’élection, y compris l’implication de l’appareil gouvernemental. Toutefois, selon les conseillers juridiques du président élu, il est peu probable que le résultat des élections soit contesté, étant donné l’énorme différence de voix entre Prabowo Subianto et les deux autres candidats, comme le mentionnent plusieurs médias locaux.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1173
Actualité

Trois otages camerounais libérés au Nigeria

20 avril 2024
Trois travailleurs humanitaires camerounais, associés à l'ONG française Première urgence internationale (PUI), qui ont été retenus en captivité pendant cent jours, ont été libérés le vendredi 19 avril. Ils avaient…
example 1171
Actualité

Pèlerinage juif limité en Tunisie, cause Gaza

20 avril 2024
Suite à l'éruption du conflit entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, l'évènement annuel du pèlerinage juif de la Ghriba à Djerba en Tunisie, qui a généralement…
example 1170
Actualité

« Zelensky implore armes pour Ukraine »

20 avril 2024
Parcourir l'ensemble de nos articles, synthèses et documentaires au sujet du conflit en Ukraine Les écrits, le déchiffrage, et les analyses du « Monde » Ukraine dans le pétrin, Washington…