×
google news

« Amours Jeunesse: Première et Dernière Femme »

« Première Approche

Chaque matin, un voisin de mes parents m’amène à l’arrêt du bus qui me conduit au lycée. Vivant en Normandie et ayant 17 ans, je suis toujours rivée aux yeux de tous car je descends d’une Alpine A310, une petite voiture sportive bruyante. Guillaume, quant à lui, réside dans une localité distante de 10 kilomètres de chez moi. Nous partageons le même bus pour aller et revenir de l’école, bien qu’il soit en seconde et moi en terminale, malgré nos 17 ans communs. Pendant quinze jours, il essaie de me séduire dans le bus, curieux de connaître la fille de l’Alpine. Je lui donne du fil à retordre, mais un jour il me propose : « Si tu veux, un jour, je peux venir te chercher et on peut faire une balade en moto. » C’est là que je succombe à l’appel de la moto. J’accepte l’offre.

Le week-end de notre balade, j’informe mes parents qu’un garçon va passer me prendre pour une virée à moto. En revenant, je réalise qu’il me plaît. Nous allons chez lui et décidons de sortir ensemble. Il est gentil, attentionné et charmant. Nous passons tous nos week-ends ensemble, généralement chez lui. Sa petite chambre est accueillante et nous passons des heures à écouter de la musique. Nos familles se connaissent un peu, tout le monde adore Guillaume. Tout se passe pour le mieux, il ne se confie pas beaucoup mais je sens qu’il m’aime énormément. Je suis sa première petite amie. Nous partageons beaucoup de rires. C’est doux, c’est pur, rien à voir avec l’échec de ma première expérience dont je n’ai presque aucun souvenir. »

L’été est à nos portes, j’ai obtenu mon diplôme du bac, et je m’apprête à le laisser derrière. L’établissement universitaire que j’ai choisi est situé à une distance de 50 kilomètres d’ici, pendant que lui reste encore deux années de lycée. Je ne peux pas envisager de le patienter. Je suis déterminée à poursuivre une carrière en médecine et à mener ma propre vie. Nous n’avons été un couple que pendant une demi-année et je pense que ma décision de le laisser l’affecte profondément. Cependant, on reste amis. Il visite souvent ma famille pour faire un petit coucou et nous avons l’habitude de prendre du café en groupe quand je suis à la maison. Nous ne parlons jamais de sa jalousie, ni de ses relations amoureuses.

Après trois ans, il me rend souvent visite dans la ville où je suis étudiante. Un soir, dans un bistro, il m’a fait une promesse. « Peu importe ce qui se passera dans nos vies à partir de maintenant, nous ferons tout notre possible pour nous voir si l’un de nous fait appel à l’autre, » a-t-il déclaré. Le plan était de s’envoyer un message chaque premier février, afin de célébrer l’anniversaire de Guillaume. Il a commenté que c’était une date facile à retenir. C’est le genre de promesse que l’on fait pendant l’adolescence, en la prenant très au sérieux.

La fin de l’histoire n’est disponible que pour les abonnés. Vous avez déjà pu lire 72.63% de l’article.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1258
Actualité

Khamenei salue succès iranien en Israël

21 avril 2024
L'Ayatollah Ali Khamenei a exprimé sa satisfaction le dimanche 21 avril concernant les « réussites » qu'il estime avoir été réalisées par l'armée iranienne lors de l'assaut sans précédent sur…
example 1256
Actualité

Guerre Ukraine: Russie revendique prise localité

21 avril 2024
Nous vous invitons à lire tous nos articles, commentaires et couvertures journalistiques relatifs à la guerre en Ukraine. Les articles, les études approfondies et les éclairages fournis par Le Monde…