×
google news

Comment savoir si on est atteint de rhinite allergique ?

Partager sur Facebook

Quels sont les symptômes ? Reconnaître la rhinite allergique n’est pas compliqué.
Si vous ressentez des démangeaisons au niveau du palais, des yeux ou des oreilles et que votre nez coule alors vous avez des chances d’être atteint.
Si en plus de tout cela vous éternuez et ressentez une grande fatigue sans pouvoir vous endormir alors consultez votre médecin en lui indiquant que vous pensez souffrir de rhinite allergique.

De temps à autre la perte d’odorat survient, il n’y a dans ce cas presque plus aucun doute sur votre pathologie.
Quelles sont les causes ? La plupart du temps la rhinite allergique sera associée aux pollens.
Le printemps et une partie de l’été sont donc propices à l’apparition des symptômes.
Si vous constatez les symptômes décrits toute l’année, il y a fort à parier que vous êtes allergique aux acariens à moins que vous ne possédiez des animaux domestiques ou soyez en contact avec eux régulièrement.
Quelle évolution pour la rhinite allergique ? L’asthme est l’évolution la plus courante.
Il convient de rapidement consulter un médecin en cas d’apparition des symptômes car des cas sévères peuvent survenir.

Dans tous les cas les troubles du sommeil associés peuvent entrainer une dégradation de la vigilance et de la qualité de vie.
Des conjonctivites peuvent survenir.
Que faire en cas de rhinite allergique ? Il faut absolument consulter un médecin qui vous orientera selon toute vraisemblance vers un allergologue.
L’asthme qui peut en découler est à prendre au sérieux.
Dans la vie quotidienne le port de lunettes devient rapidement une nécessité si la rhinite est due aux pollens.
Éviter la proximité de polluants comme les peintures.
Éviter de fumer, bien nettoyer sa literie et les endroits susceptibles d’abriter la poussière.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media