×
google news

Natrum phosphoricum : indications, posologie, précautions

Le natrum phosphoricum élimine les acides en excès dans les tissus Le natrum phosphoricum ou acide phosphorique se trouve naturellement dans les globules sanguins, les muscles, le cerveau, les nerfs et dans le liquide intercellulaire.
Il transforme l’acide lactique qui se forme notamment pendant le travail musculaire en acide carbonique qui est naturellement véhiculé par les hématies jusqu’au poumon où il est expulsé.

Il neutralise également les acides gras ingérés, supprimant de la sorte pyrosis, brûlures, renvois et aigreurs.
Il empêche aussi l’excès de sébum et de calcium.
Il participe à transformer en sels éliminés par le rein, l’acide urique formé par l’ingestion excessive d’albumine.
Le natrum phosphoricum ou phosphate de soude serait donc actif dans les troubles suivants : Dyspepsie acide par corps gras, Catarrhes chroniques, Diarrhée acide (jaunâtre ou verdâtre), Vomissements acides, Éructations acides, Rhumatisme, Calculs biliaires, Parasitose, candida, vers, Oxyures, Hyperacidité de l’estomac, Goutte.
Le patient carencé en natrum phosphoricum a la langue chargée jaune et des maux de ventre.
Il est déprimé, anxieux et il a souvent froid.

Sa peau le démange, ses articulations sont douloureuses et craquent.
Le gras lui donne des aigreurs et il digère lentement.
Ses selles ont une odeur acide.
1 granule 4 fois par jour Les médicaments homéopathiques se prennent loin des repas.
Les doses ou les comprimés se mettent à fondre sous la langue.
La dose de traitement de fond de natrum phosphoricum est de 1 granule 4 fois par jour.
En période de crise, prendre un granule toutes les 10mn puis toutes les 2h après diminution des symptômes.
Natrum phosphoricum est présent dans des médicaments comme : Billerol avec 45 comprimés à croquer, Diabène gouttes 30ml, Diacure 60 gélules, Rexorubia granulés, Triphosphate Boiron, poudre ou 50 comprimés (remboursable).
Un excès de phosphate peut bloquer les sécrétions hormonales Le natrum phosphoricum a souvent besoin d’être associé à d’autres substances.
Il fait d’ailleurs partie des 12 sels de Schussler, médecin homéopathe qui a mis au point un traitement par les sels minéraux.
Mais chaque personne est un cas particulier et le traitement de l’un ne conviendra pas à l’autre.
L’automédication ne doit être que ponctuelle ; mieux vaut consulter son médecin traitant d’autant plus qu’un excès de phosphate peut bloquer la sécrétion de noradrénaline, hormone qui intervient dans la régulation de l’humeur.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media